Bien-être, récupération et soulagement des douleurs sont les bienfaits attendus de la Cryothérapie Corps Entier (la CCE). Une technique qui consiste à exposer le corps (sauf la tête) dans un air glacé entre -150°C et -200°C pendant une à trois minutes. Nous avons testé la cryothérapie pour vous.

Par Jean-François Tatard – Photos : DR

 

Pourquoi utiliser la cryothérapie quand on fait de la course à pied ? Dans les esprits des runners, le premier motif d’utilisation est d’ordre anti-inflammatoire. La Cryothérapie Corps Entier aide à récupérer des courbatures. L’exposition à de telles températures augmente fabuleusement la production d’hormones à effet cicatrisant. Le froid extrême stimule vos prédispositions analgésiques. Ainsi, lorsque vous préparez une course de fond ou d’ultra-fond, le but est justement de préparer votre corps à retarder l’apparition des micro-lésions musculaires.

« Utiliser la cryothérapie après les grosses sorties d’entraînement, c’est aider à récupérer de façon extraordinaire et probablement de diminuer les temps de récupération entre les séances de façon phénoménale. »

Utiliser la cryothérapie après les grosses sorties d’entraînement, c’est aider à récupérer de façon extraordinaire et probablement de diminuer les temps de récupération entre les séances de façon phénoménale. L’exposition à de telles températures pendant un laps de temps relativement court apporte une modification du flux sanguin, grâce à une vasoconstriction puis une vasodilatation, une accélération du drainage des tissus et une élimination des toxines. La cryothérapie favorise aussi la production d’endorphines, pour un effet bénéfique sur le sommeil, le stress et l’anxiété.

L’impact sur la performance 

La cryothérapie rend bien moins difficile vos lendemains d’entraînements longs et traumatisants. Le temps de récupération est exceptionnellement accéléré et par voie de conséquence, vous augmentez le potentiel d’investissement dans la préparation de votre objectif.
Les autres bénéfices sont multiples :
  • La première constatation que vous ferez assez systématiquement, c’est l’effet drainantIl y a probablement une interaction rénale qui favorise l’élimination des toxines et aide à faire disparaître du liquide intra tissulaire et la rétention d’eau. 
  • D’autre part, vous pouvez constater que le tissu de la peau est de bien meilleure qualité après une séance. Comme si le tissu avait été ultra oxygéné. 
  • Et enfin, selon notre retour d’expérience : en cas d’inactivité, la cryothérapie permet de retrouver le bien-être physique et la sérénité psychologique en palliant à plusieurs déficits hormonaux (endorphines, dopamine, adrénaline) liés au sevrage du sport.

D’autres méthodes comparables 

La cryothérapie corps entier semble sans concurrence. À ce niveau de résultat, il n’existe pas de méthode dont les résultats soient aussi significatifs. Et même si les athlètes utilisaient déjà les bains de glace depuis belle lurette, il n’y a rien de comparable. D’ailleurs, le froid sec à l’azote est bien plus supportable que la désagréable sensation des jambes plongées dans une poubelle contenant de l’eau refroidie par des kilos et des kilos de glaçons.

Combien ça coûte ?

Comptez entre 40 et 50 € la séance. Une séance isolée favorise la récupération après une épreuve ou un gros entraînement en période de préparation d’objectif. Après une blessure, cinq à six séances peuvent être nécessaires pour accélérer la récupération.

Pour qui ?

Lorsque cette technologie a fait son apparition il y a moins d’une dizaine d’années, seuls les sportifs de l’élite étaient concernés. Et avec le temps, on peut se rendre compte que la cible d’utilisateurs s’est significativement élargie. Des sportifs aux objectifs plus modestes. Mais aussi des gens qui recherchent les effets thérapeutiques : rhumatismes, fibro ou encore dépression, migraines, fatigue chronique, détente, stress, trouble du sommeil, etc. Et même des femmes qui ont compris que c’était ultra énergivore et que la cryothérapie pouvait les aider à maigrir grâce une débauche énergétique phénoménale. Bref, les indications sont à classer selon trois ordres : thérapeutiques, bien-être et bien-sûr comme dans notre cas, sportives.
« De tes blessures ou de tes courbatures, tu désespères ? Une Cryocare et tu récupères » …

Comments

    1. Bonjour,
      Désolé pour cette réponse tardive mais on est à bloc sur des sujets à venir comme la diététique….
      Merci pour ce message encouragent et n’hésitez pas à partager notre page Facebook auprès de votre entourage.
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *