Coup d’essai, coup de maître. Nous avons pris un gros risque en testant une nouvelle paire de chaussettes le jour du marathon de Paris, contrairement à nos préceptes. Mais pas n’importe quelle paire de chaussettes, puisqu’il s’agit du modèle Alberta de la marque spécialiste La chaussette de France. Explications.

Par Jean-François Tatard

Retour sur le vendredi 6 avril 2018. Après avoir récupéré mon dossard pour courir le dimanche le marathon de Paris, je me promène dans les allées du salon de running… J’achète des bricoles, je goute aux échantillons, je lis, je discute avec les copains, j’essaie, je me renseigne, etc. Et dans l’idée rien ne viendra modifier mes plans pour dimanche. Mes affaires sont déjà prêtes et aucun changement n’est à prévoir…

Cette année, je n’aspire pas à la performance mais pourtant, comme d’habitude, je n’expérimenterai rien de nouveau le jour J. Enfin, ça c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me propose un test grandeur nature des chaussettes Alberta, de la marque La chaussette de France (Made in Aube). En course à pied, après avoir choisi ses chaussures, s’il y a bien un équipement dont il ne faut pas négliger les raisons de sélection, c’est bien les chaussettes. Et jusque là ça ne s’essaie pas la veille. Il faut qu’elles soient confortables, qu’elles ne glissent pas, qu’elles ne fassent pas transpirer, qu’elles permettent d’éviter les échauffements, les frottements et les ampoules. Bref, on les teste suffisamment à l’avance et dans des conditions les plus proches possibles de celles de la course. Et alors pour le coup, jamais de ma vie de runner, je n’aurais cru trouver ma paire de chaussettes seulement deux jours avant un marathon.

Chaussettes à mon pied

Quand on me propose de tester la Chaussette de France, je n’attends pas longtemps pour aller sur le site de la marque. Je connaissais le slip français mais je ne savais pas qu’il existait aussi la chaussette de France.

Qui sont-ils ?

La Chaussette de France est une marque du groupe Tismail. Ça ne me disait rien. Et pourtant le groupe est spécialisé dans la création et la production de chaussettes pour toute la famille avec une collection importantes de chaussettes de ville. Alors, forcément, comme ils ont une expertise dans les chaussettes, Tismail s’est lancé dans la création et la fabrication de la chaussette sportive. Ils possèdent une collection pour le ski et le snowboard mais surtout, pour ce qui m’intéresse, une gamme running et trail bien conçue. Ils utilisent une technologie spécifique et digne des chaussettes de ministres.

La promesse : osez porter la chaussette du futur

Sans rien y connaître, assez immédiatement, je me rends pourtant bien compte que les technologies utilisées en font un produit très haut-de-gamme. Ces technologies sont censées apporter toutes ces améliorations :

DRYTEX

  • Matière technique haute performance
  • Conçue pour évacuer la transpiration
  • Garde la peau fraîche et au sec

BIOCERAMIQUE

  • Thermorégulation
  • Bien-être amélioré
  • Meilleure stabilité posturale
  • Circulation sanguine facilitée

De la légèreté avant tout

Je teste les Alberta quand même la veille. Il ne faut pas exagérer. Le lendemain, je fais un marathon. Je ne peux pas m’y aventurer sans jamais les avoir chaussées avant. Immédiatement après les avoir enfilées, je suis impressionné par la légèreté et par la finesse de la matière.

Il faut que je comprenne

Comment sont-elles conceptualisées ? Si ce n’était qu’une chaussette… Mais lorsqu’il s’agit de LA chaussette avec laquelle vous allez courir un marathon et que vous savez que le risque d’ampoules est aussi élevé que les 30.000 foulées qui vous permettront de rallier les Champs-Elysées à l’avenue Foch, vous essayez de mettre tous les atouts de votre côté.

Le prix !

Commençons par ce qui fâche, comme ça après on sera tranquille. Bon alors, pètez votre tirelire ! Vous allez raquer 22 € ! Rien que ça pour des chaussettes.

Les sensations

Ne vous inquiétez pas, vous ne mettrez pas longtemps à digérer votre dépense. Vous avez l’impression de porter des bas de contention. Elles vous serrent le pied et vous maintiennent à la perfection. Avec l’avantage par rapport à vos bas de bonne-sœur qu’elles sont bien plus simples à enfiler. D’autre part, agréables, elles sont aussi ultra respirantes. Pas de frottements non plus. Pas d’échauffement. Bref, 2h52 et un marathon plus tard, mes pieds se portent aussi bien qu’au départ. Bon, un peu fatigués, mais pas à cause des chaussettes, qui les ont ménagés autant que possible. Vraiment une belle découverte en ce qui me concerne.

Esthétique

J’adore le tricotage en nid d’abeilles. Trop classe ! Et noires et rouges, le hasard fait qu’elles se marient exactement avec mes chaussures de running.

La technologie

Un tricotage spécifique avec des cristaux de biocéramique pour améliorer le métabolisme et en l’occurrence le retour veineux et l’oxygénation des muscles du pied. Et le talon est renforcé.

 

 

 

LA CHAUSSETTE DE FRANCE ALBERTA
Les + : Légèreté, maintien, tissage ultra technique, respirabilité
Les – : Le prix
Composition : 50% POLYESTER ZARGUN – 25% POLYAMIDE – 21% COTON – 2% POLYAMIDE ARGENT – 2% ÉLASTHANNE
Prix public : 22 €

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *