L’association Courir Solidaire organise la quatrième édition du Marathon de Colmar le dimanche 16 septembre 2018. Une solidarité à toute épreuve. #marathoncolmar 

Parmi les courses proposées, retrouvez les quatre épreuves mythiques colmariennes qui font aujourd’hui sa renommée et son originalité, séduisant depuis plusieurs années les coureurs alsaciens, français et même internationaux. Plus que de simples courses, le Marathon de Colmar est avant tout un événement caritatif. En effet, nulle dotation sous forme de gain d’argent pour les podiums : les bénéfices sont reversés à des projets caritatifs portés par des associations locales. De même, pour la première fois cette année, 10 000 € seront attribués aux villages partenaires (traversés par le marathon) afin de soutenir leurs projets ou initiatives sociales et solidaires.

Des parcours variés pour les coureurs novices et avertis

Courir Solidaire proposera ainsi de courir le 16 septembre prochain le Semi-marathon, le Marathon seul, en relais (4 coureurs se partagent la distance) ou en escadrille (le premier coureur au départ s’affranchira des 42,195 km, il sera rejoint par son deuxième co-équipier à la moitié qui effectuera le semi-marathon à ses côtés, et seront enfin rejoints par leur troisième co-équipier au 32e km pour effectuer les 10 derniers km et franchir la ligne d’arrivée ensemble… Un concept unique en France !

Un service de navettes en bus sera organisé pour les participants au marathon en escadrille et en relais au départ et à l’arrivée du centre ville de Colmar. Enfin, pour la deuxième année, une course pour les enfants sera également un temps fort de l’événement le samedi 15 septembre à 14h30.

Un cadre et des paysages uniques

Le parcours du marathon de Colmar, qui forme un 8 (certains y verront la forme d’un Bretzel), fera honneur aux fabuleux paysages alsaciens, traversant des villages pittoresques et bourrés de charme comme Wettolsheim, Eguisheim (village préféré des Français en 2013), Katzenthal, Ammerschwihr, Kientzheim, berceaux des vignobles alsaciens et offrant des points de vue incroyables pour les coureurs. Sans oublier les départ, milieu de course et arrivée à Colmar, capitale des Vins d’Alsace et élue troisième plus belle destination européenne en 2018.

Une fête et une mobilisation exemplaires

Le Marathon de Colmar est aussi et surtout un événement festif et fédérateur : au-delà de la performance sportive, les coureurs se verront encouragés tout au long du parcours par des groupes de bénévoles, des associations et habitants de villages, ainsi que de nombreuses animations musicales (concerts, DJ et autres formations insolites !). De même, pour accueillir dans les meilleures conditions les 4000 participants attendus, Courir Solidaire peut compter sur le soutien très précieux de près de 800 bénévoles qui assureront l’encadrement de l’événement : retrait des dossards, signaleurs, ravitaillements, restauration, …

Le village du Marathon accueillera le public et les coureurs à partir du vendredi 14 septembre sur la place Rapp de Colmar : en plus de pouvoir y retirer les dossards, de nombreuses animations seront proposées, visite des stands partenaires, boutique du Marathon, … et la traditionnelle Spätzle Party qui sera organisée samedi 16 septembre à partir de 18h30 à l’Espace Pause Herrscher au 12 Rue Emile Schwoerer à Colmar. (Réservation indispensable au moment de l’inscription)

PRATIQUE

Inscriptions et informations sur : www.marathon-colmar.fr

Suivez l’événement sur Facebook : @LeMarathonDeColmar et Twitter : @marathon_colmar

Un super parrain : Bretzel man

L’Alsacien Laurent Quignette est le parrain de la quatrième édition du Marathon de Colmar. Cet athlète d’exception pratique l’ultra-triathlon. Il enchaîne, selon les épreuves, deux, trois ou dix triathlons. Pour rappel, un triathlon se déroule sur 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,2 km de course à pied. Le 24 octobre 2017, pour son deuxième décathlon en l’espace de deux mois, à Mexico, Laurent Quignette a réalisé l’exploit de terminer la compétition en 212 h, soit moins de 9 jours, avec, à la clef, la meilleure performance mondiale de l’année et le record de l’épreuve. Laurent Quignette a terminé à la deuxième place du classement mondial en 2017. Il tentera cette année de monter sur le toit du monde en participant à un double, deux triples et trois déca triathlons. Âgé de 39 ans, cet ingénieur, Alsacien d’adoption, porte aujourd’hui le surnom de Bretzel Man. « C’est en raison de mon alimentation surprenante lors des entraînements et en course que l’on m’a baptisé ainsi. J’aime grignoter des bretzels. Aujourd’hui, dans les milieux sportifs, on me connaît ainsi, explique-t-il. »

Contact Presse : presse@marathon-colmar.fr

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *