À l’heure de la rentrée et après avoir bien picolé tout l’été, il est une pratique qui semble de plus en plus fréquemment adoptée. Et pas seulement dans le milieu de la course à pied. En effet, avant l’été, on cherche parfois à s’affûter. Après l’été, on cherche le plus souvent à « se détoxifier ». Alors le régime monodiète ? Détox ou Intox ?

Par Jean-François Tatard – Photos : DR

 

Le régime monodiète est une méthode à la mode qui ne date pourtant pas d’aujourd’hui. Cette pratique alimentaire consiste à ne manger qu’un seul aliment durant une certaine période. Pas des semaines non plus. Juste le temps d’une détoxification des organes du corps. Mais finalement la pratique est quand même vachement controversée.

MODE D’EMPLOI

Avec un seul aliment dans la recette, l’avantage c’est qu’on ne va pas y passer des heures pour vous expliquer le mode d’emploi. En gros :

  • Un seul aliment consommé
  • Généralement 3 jours consécutifs,
  • Possible également : 1 jour par semaine ou encore 1 repas par jour
  • Les aliments les plus consommés durant une « monodiète » sont : la pomme, le radis noir ou le raisin
  • Ah oui, /!\ important /!\ , on l’oublie trop souvent ou beaucoup se posent encore la question : l’eau, vous la consommez à volonté.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Généralement, l’aliment consommé est un végétal riche en micronutriments et en antioxydants. Cet aliment exclusif, vous le consommez durant trois jours consécutifs. Ainsi, l’aliment choisi pourra alors être consommé à volonté durant ces trois jours. On recommande de choisir de préférence les versions « bio ».

OBJECTIF ?

L’objectif est simple ! C’est d’économiser le travail de digestion et de mettre un peu au repos les organes qui permettent ces fonctions. L’eau, le thé et les tisanes sont également consommés à volonté durant cette période. Et enfin, si nous considérons l’affaiblissement énergétique et d’approvisionnement en calories, mieux vaut limiter les efforts physiques.

 

ET LE POIDS DANS TOUT ÇA ?

Rien à voir, ou presque. Il ne s’agit pas de perdre du poids. D’ailleurs, si c’est l’effet que vous cherchez, perdre du poids en pratiquant une « monodiète », vous risquez bien d’être déçu… J’aime bien comparer la « monodiète » à la vieille Renault Caravelle de papy. Le moteur s’encrasse avec le temps. Le moteur accumule des déchets et des toxines. Cela génère de la fatigue. Une mauvaise mine. Une baisse de l’immunité. Des problèmes de digestion. Etc. Les toxines proviennent de l’organisme lui-même mais aussi de l’extérieur par la pollution, les médicaments, le tabagisme, l’alcool, etc. À un moment donné, il arrive un stade où le corps devient incapable d’éliminer tous ces déchets et c’est ainsi qu’une cure de détoxification serait nécessaire.

MODE D’ACTION

Le foie, les reins et les intestins sont les organes les plus ciblés lors d’une cure « détox » ou d’une « monodiète ». Techniquement, la plupart des aliments assimilés dans cette cure possèdent des nutriments très intéressants pour la santé dont : des fibres, des antioxydants, des vitamines et des minéraux. Il est important de mentionner que le corps humain, et principalement le foie et les reins sont les organes clés dans le traitement des déchets de l’organisme.

LE FOIE & LES REINS

 

Aussi beau que vous soyez, votre corps produit des déchets mais rassurez-vous, ces derniers sont pris en charge par nos organes et sont éliminés naturellement. Ainsi, le foie participe à la formation de l’urée avant son élimination par l’organisme. Et le foie a aussi son copain. D’ailleurs, ils sont jumeaux : les reins ! Les reins sont responsables de filtrer le sang d’un individu afin d’en éliminer les déchets au quotidien. D’ailleurs, je vais peut-être vous apprendre un truc ? Un « truc de ouf » comme dit mon fils. Saviez-vous que les reins filtrent plus de soixante fois par jour votre volume sanguin total ? Il n’y a donc aucune inquiétude à avoir sur la qualité de notre sang si les reins fonctionnent bien.

LA QUALITÉ DE L’ALIMENT CHOISI

Finalement on se rend compte que l’aliment choisi contient systématiquement une quantité importante d’antioxydants. Je vous rappelle d’ailleurs que les antioxydants ont un rôle à jouer dans la neutralisation des radicaux libres qui endommagent l’organisme. Ces radicaux libres sont considérés comme des déchets produits par l’organisme mais proviendraient également de l’extérieur par la fumée de combustion, les produits chimiques, la poussière, etc. Ces composés aux propriétés antioxydantes sont : la vitamine C, la vitamine E, le sélénium et les caroténoïdes.

LA « TOP LIST »

Systématiquement, je choisis personnellement parmi : le raisin, le radis noir ou la pomme. Mais les autres aliments les plus populaires en « monodiète » sont :

  • Les Cerises
  • La Pêche
  • Le Melon
  • La Carotte
  • L’Asperge
  • Le Céleri

Mais aussi :

  • Le Riz
  • Le Quinoa

 

LA BLACK LIST

Faites simple !

  1. Durant ces 3 jours, tous les aliments autres que celui qui a été choisi au départ sont interdits.
  2. Certains aliments tels que les produits sucrés, les plats industriels ou encore l’alcool sont définitivement prohibés.
  3. Pour les fumeurs, s’il y en a encore parmi les runners, la cigarette est à bannir sur cette période. Peut-être l’occasion d’un essai pour un arrêt définitif d’ailleurs…

LES AVANTAGES

Les points positifs de la « monodiète » sont nombreux :

  • Facile à mettre en place
  • Régime économique
  • Bon apport en fibres alimentaires
  • Aliments généralement de bonne qualité nutritionnelle
  • Méthode ponctuelle et de courte durée

LES INCONVÉNIENTS

Les points négatifs existent aussi néanmoins :

  • Apport en protéines extrêmement faible
  • Difficile à tenir car très monotone
  • Sentiment de faim fréquent
  • Perte d’eau majoritairement
  • Incompatible avec une vie sociale
  • Reprise de poids fréquente

LES RISQUES

Bien que les monodiètes proposent des aliments sains, il est important de noter que durant les jours où on pratique une telle alimentation, les apports en calories sont beaucoup trop faibles pour atteindre les apports recommandés en vitamines et minéraux. Ne vous éternisez donc pas avec ce mode alimentaire. 3 jours Max ! D’autre part, le poids qui vous perdez au mieux est majoritairement de l’eau car le corps se vide de ses réserves de glycogène. Et comme vous n’assimilez pas de protéines pendant cette période vous perdez aussi du muscle. Et malheureusement, les aliments les plus souvent nommés dans les « monodiètes » dont la pomme, le céleri, les raisins ou les pêches font partie de la liste des aliments contenant le plus de pesticides. Enfin, pour finir, pour bien fonctionner notre corps a besoin de (bon) gras, de protéines, de glucides, de fibres, de vitamines et de minéraux. Or, aucun aliment de la nature ne contient tous ces nutriments et c’est pour cette raison qu’il est recommandé de manger de tout.

 

LA MONODIÈTE UNIVERSELLE ?

Je vous arrête tout de suite… Une monodiète de trois jours consécutifs n’est pas franchement recommandable. D’ailleurs quelle que soit votre situation, si vous en parlez à votre « généraliste », je m’étonne d’avance qu’il aille dans le sens de ce régime. Privilégiez peut-être une seule journée. Le lendemain de gueuleton par exemple. Évitez de courir durant la période. Par contre s’il s’agit de « l’option 1 jour », allez-y, tranquillement peut-être mais allez-y 30 à 50 minutes tout doux. Cela va aider l’organisme à fonctionner de manière optimale et à éliminer les toxines.

ET APRÈS ?

De façon à conserver tous les bénéfices de cette « monodiète », il faut, lors du retour à la normale, manger de façon équilibrée en privilégiant une alimentation riche en légumes et fruits et faibles en aliments transformés. De plus, la consommation de protéines animales et de légumineuses est déconseillée pendant environ trois jours après la fin de la monodiète, car plus elles sont difficiles à digérer et favorisent la production d’urée justement.

CONCLUSION

En fait, après avoir beaucoup lu et conjointement expérimenté la « monodiète » dans diverses versions et combinaisons tout au long de ma maigre expérience de vie de sportif, je me rends compte que la pratique est quand-même très drastique. Et d’autre part, je vais peut-être vous décevoir mais en vérité : aucun aliment ne peut, à lui seul, agir sur le foie et l’aider dans ses fonctions. L’important c’est surtout d’avoir une alimentation relativement saine au quotidien. Et à la rigueur, peut-être une fois de temps en temps, lorsque vous avez apprécié un bien bon gueuleton et picolé outre mesure, vous pouvez mettre au repos votre système digestif le lendemain en sélectionnant un seul aliment à consommer pendant ce lendemain de fête. Mais surtout : ne perdez jamais, jamais, le plaisir de vous nourrir et de courir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *