Avant que je ne commence ce sujet sur le « laçage », vous allez me dire que tout le monde sait comment lacer ses chaussures. Et effectivement, vous avez raison. Mais la question est : est-ce que tous les runners savent comment bien lacer leurs chaussures de running ? Est-ce-que vous savez faire un noeud qui vous correspond et faire de vos souliers une efficacité une fois lacés ?

Par Jean-François Tatard – Photos : DR

LES DIFFÉRENTS LAÇAGES

Sachant que pour une chaussure avec six oeillets il existe des centaines de laçages possibles, on est en droit de se poser les questions suivantes :

  • Quelle est la méthode la plus élégante ?
  • La plus classique ?
  • La plus rapide ?
  • Quel laçage adopter selon le type de foulée ?
  • Selon le type de pied ?
  • Le type d’ongles ?
  • De doigts de pied ?
  • Que faire avec les crochets ?
  • Etc.

Suivez le guide pour tout savoir sur le laçage ! 

MISE EN SITUATION

C’est le matin de la course, vous n’êtes pas bien réveillé et déjà un peu en retard pour prendre le départ mais pourtant vous devez y aller… Vous perdez 5/10 minutes de plus, le temps de les desserrer, de les enfiler et de les resserrer. Vous courez à peine plus de  5 minutes et vous devez refaire le noeud qui s’est – déjà – détaché…

CETTE SITUATION VOUS RAPPELLE QUELQUE CHOSE ?

Oui nous vivons tous la même chose. Nous perdons un temps fou à lacer et re-lacer, encore et encore, nos runnings. Si je vous dis qu’il existe un noeud qui, une fois fait, ne bougera pas tant que vous ne le toucherez pas, ça vous intéresse ? Oui ?J’en étais sur ! Mais avant de faire le noeud intéressons nous d’abord au différentes façons de lacer ses chaussures. Je vous le disais en introduction, pour une chaussure à six oeillets, il existe des centaines de combinaisons.

ET ENCORE…

Et encore : ce ne sont que les combinaisons parfaitement symétriques et pour lesquelles les deux lacets suivent le même chemin. Sans ces deux conditions le nombre de combinaisons possibles monte à l’infini ! C’est mathématique… Laissez moi vous présentez quelques techniques pour bien lacer ses chaussures de running :

SPÉCIAL ONGLE NOIR

 

SPÉCIAL TALON QUI GLISSE

 

SPÉCIAL PIED HAUT

 

SPÉCIAL AVANT PIED ÉTROIT

 

SPÉCIAL PLUS D’ESPACE POUR TOUT LE PIED

 

SPÉCIAL AVANT PIED LARGE

 

LA BONNE LONGUEUR

Avoir des lacets trop grands ou trop courts est vraiment désagréable. Alors avant d’utiliser une des différentes méthodes, il faut être certain d’avoir ou d’acheter des lacets de la bonne longueur.

LONGUEUR EN FONCTION DU NOMBRE D’ŒILLETS

Allez je partage ! Ce sont des chiffres que j’ai récupéré sur une nomenclateur Kalenji…

Nombre d’oeillets Longueur des lacets
3 oeillets 60 cm
4 oeillets 70 cm
5 oeillets 80 cm
6 oeillets 80 cm
7 oeillets 90 cm

(Longueur dans le cas ou l’écart horizontal entre deux oeillets est de 2,5cm)

LACETS TROP PETITS

Vous trouvez que les boucles du noeud de vos lacets sont trop petites (ou trop grandes) ? Là encore vous allez, un peu au pif, ajouter ou retirer quelques centimètres à la taille de vos lacets.

Note 1 : dans le cas de boucles trop grandes ne me parlez pas d’un double noeuds. Cela fait un gros paquet affreux sur vos chaussures et handicapant pour courir.

Note 2 : personnellement je considère qu’il faut 20 cm pour chaque extrémité afin de réaliser une boucle de taille idéale.

PETITE FORMULE MAGIQUE

Avec un peu de chance tout ira bien et vous serez très content du résultat. Mais il y a aussi une formule très simple pour calculer la longueur idéale de vos lacets. La voici :

LONGUEUR EN CM = écart horizontal entre le centre de deux oeillets × nombre d’oeillets + 50 

POUR CONCLURE

Il est assez rare, pour ne pas dire impossible, de trouver une méthode qui soit à la fois rapide, élégante et pratique. Il va falloir faire des choix ! N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas que d’être beau au moment de courir. Mais en plus de ces considérations sachez que la technique de laçage utilisée va avoir une influence sur le confort / maintien de votre pied (notamment des points de pression plus ou moins importants). Alors, avant de vous aventurer sur les sentiers, pensez bien à être bien noué au niveau de vos souliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *