Beaucoup d’entre nous se voient obligés de réduire leur pratique sportive. Parfois pire, nous sommes même obligés de laisser tomber notre passion favorite. La cause ? Des douleurs articulaires. C’est ainsi que pour la deuxième fois cette année, le laboratoire Byogenie Project m’a offert l’opportunité de tester sur trois mois le produit de leur gamme qui de façon très spécifique favorise le confort articulaire…

Par Jean-François Tatard* – Photos : DR

Sans faire la propagande du running, sport et activité physique participent au maintien d’une bonne condition physique, particulièrement sur le plan musculaire et articulaire. Ça on le sait. Néanmoins, l’activité sportive intense et/ou prolongée induit des microlésions articulaires, qui cumulées augmentent le risque d’arthrose.

MOUVEMENT

Il est pas « top ! », ce nom ? Comment se fait-il qu’il n’a jamais été déposé par un autre laboratoire de compléments alimentaires ? La raison est simple. La raison je vous la donne sous forme de question : qui d’autres que le laboratoire Byogénie Project a su mettre dans une gélule à avaler avec un grand verre d’eau, tous les nutriments susceptibles d’apaiser les articulations douloureuses pour retrouver rapidement du confort lors des MOUVEMENTS du quotidien ?

BYOGENIE PROJECT

Je vous refais la présentation que je vous avais fait pour le gel de massage Arzinc… « L’essence même du génie c’est de mettre en pratique les choses les plus simples ». Et c’est pourtant tellement compliqué de simplifier quelque chose de sophistiqué. Personnellement, je connais au moins deux personnes qui profitent de ce pouvoir magique. Coup de bol, ils ont décidé de collaborer pour proposer aux runners LA solution qui nous permettra de nous préserver des inflammations liées à notre activité favorite. Je vous présente : Nicolas Bles, un docteur en pharmacie passionné de sport et expérimenté en médecine des oligoéléments essentiels, qui a choisi de mettre ses forces et ses compétences au service de notre communauté. En association, avec un ancien athlète de haut niveau qui faisait partie des meilleurs milers de sa génération. Un certain Guillaume Eraud. Vous savez, le genre d’athlète qui intellectualise sa discipline et qui est toujours en quête de solution. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils se sont bien trouvés ces deux-là.

LA SOLUTION

Les gélules MOUVEMENT. Un complément alimentaire à base de bambou, de saule, de curcumine, de cuivre, de glucosamine et chondroïtine. Un complément qui participe à la bonne formation du collagène pour une action normale des os et des cartilages, et qui maintient les tissus conjonctifs dont le cartilage pour que nos articulations soient moins raides et moins douloureuses.

SON ACTION

Le complément aide à reconstruire le collagène. Mais c’est quoi le collagène et ça sert à quoi ? Pourquoi cela intervient dans le « mouvement » ?

LE COLLAGÈNE

Le collagène est bénéfique à la régénération tissulaire du cartilage. Or, on en absorbe très peu par l’alimentation, cette fibre protéique n’étant pas digérée, et par conséquent, pas assimilée par l’organisme. En revanche, l’hydrolysat de collagène (fibre découpée en petites molécules) est correctement absorbé et peut être apporté par des compléments alimentaires comme celui que nous propose Biogenie.

SA COMPOSITION

Je vous l’ai déjà dit, je ne suis pas que débile. J’aime bien comprendre. Alors je me suis renseigné sur chacun des ingrédients qui composent la recette de cette « gélule magique » car en effet, la micronutrition peut aider à préserver le capital cartilagineux, par l’apport de constituants essentiels à la formation du cartilage :

– Le collagène

– Mais aussi la glucosamine, la chondroïtine et le bambou. D’ailleurs très riche en silice, pour nourrir le cartilage et l’articulation et ainsi limiter sa dégénérescence.

– Et enfin le saule. Une plante équivalente à l’aspirine. Mais aussi le cuivre et la curcumine. Les trois pour moduler l’inflamation générale et locale

ENSUITE, J’AI TESTÉ…

Deux gélules par jour tous les jours pendant trois mois… L’arthrose, est paraît-il congénitale ? J’en sais trop rien sur la vérité de ce phénomène mais cette phase d’usure et de dégradation du cartilage qui recouvre nos os au niveau des articulations me fait un peu peur. Surtout que j’ai plusieurs cas dans ma famille et que j’ai surtout très envie de courir aussi longtemps que la nature m’offrira de jour de vie. Ainsi je le sais. Tout le monde le sait : Les impacts au sol, les chocs subis, les changements de directions et autres activités de pivot, et les forces exercées sur les articulations lors de mes pratiques sportives provoquent des microtraumatismes. Ils endommagent le cartilage, entraînant l’inflammation qu’on associe à de l’arthrite et des douleurs. Malheureusement, le cartilage étant dépourvu de vaisseaux sanguins, il se nourrit peu et se répare difficilement lorsqu’il est abimé, d’où la nécessité absolue de préserver mon « capital cartilagineux ». Et en ce sens, la gélule répond à 200% à mes besoins.

JE VAIS JOUER AU PROF DE BIO !

Au niveau des jointures du genou et de la cheville, les articulations sont enfermées dans la capsule articulaire. À l’intérieur, les têtes osseuses sont recouvertes de cartilage. Et ce cartilage est un tissu conjonctif composé en grande majorité d’eau et d’un important maillage de fibres et de protéines, appelée matrice extracellulaire. CJe m’absenteette matrice est produite par des cellules spécialisées, les chondrocytes. On y retrouve : de l’acide hyaluronique et de la chondroïtine, qui assurent l’élasticité. Et des fibres de collagène donnant au cartilage sa solidité et sa capacité à amortir les chocs. Dépourvu de vaisseaux sanguins, le cartilage est nourri et lubrifié par le liquide synovial. Ce liquide visqueux permet le glissement des os sans contraintes.

LE RÉSULTAT

La micronutrition Byogenie par cette gélule m’a significativement aidé à optimiser mon capital cartilagineux. Depuis quelques mois, des douleurs articulaires au niveau de mon genou et des chevilles évoluaient à bas bruit. Et notamment au moment du réveil. Même si la souffrance était supportable, ces problèmes m’handicapaient au niveau de ma mobilité articulaire. Ce manque de mobilité impactait biomécaniquement m’a foulée et l’efficacité gestuelle. Trois mois après, cette gêne a totalement disparu et j’ai retrouvé une vitesse d’exécution en rapport avec le niveau qui est le mien. Les premiers résultats ont d’ailleurs mis deux mois avant de se rendre visibles.

MON AVIS ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont couramment utilisés dans le milieu du sport, la plupart du temps sans prescription médicale. Les sportifs les consomment outrageusement pour soulager les douleurs suite à une blessure, mais aussi pour prévenir les douleurs musculaires et articulaires. Mais ces produits ne sont pas sans risques pour la santé : risques cardiovasculaires, effets secondaires digestifs et rénaux. Alors le recours aux ingrédients naturels, bien qu’il ne remplace en aucun cas une prescription médicale, me démontre son intérêt. Alors… Franchement je ne vais pas m’en priver ! Et je vous le fais partager 😉

MA CONCLUSION

Disons que c’est plutôt un conseil qui se résume en une seule phrase : « POUR APAISER VOS DOULEURS, MISEZ SUR DES INGRÉDIENTS NATURELS ! »

MOUVEMENT BYOGENIE PROJET
Les + : ingrédients naturels, simple d’utilisation, efficacité avérée
Les – : prix

Prix public : 20 € (boîte de 60 gélules pour un mois)

*Jean-François Tatard

Plus de 100 victoires dans des compétitions départementales, régionales et nationales

– 2h34’ au marathon
– 3ème du 100kms de Millau 2014
– 6ème de l’ECOTRAIL 2013
– 5ème des Championnats de France du 100kms 2013
– 2ème français au marathon de Florence 2012 et au semi-marathon de Barcelone 2013

– 3ème du championnat de France de semi marathon par équipe 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *