Mon histoire avec la marque New Balance se résume à la NB 574 et la NB 576. Certes un modèle iconique du monde de la sneaker mais qui n’a rien à voir avec le running. Disons que pour moi, New Balance, c’était surtout une griffe fashion et qui se portait avec un jean. Des chaussures cool et casual. Celle de Steeve Jobs l’ancien patron d’Apple dans son style décontract’ qu’on lui connaissait. Tout ça… Jusqu’à ce que Boutique Marathon m’offre l’opportunité d’assister au lancement de la nouvelle NEW BALANCE FUELCELL IMPULSE.

Par Jean-François Tatard* – Photos : DR

D’ailleurs, ils font quoi New Balance ?

QUI EST NEW BALANCE ?

New Balance est née à Boston en 1906. À l’origine elle fabriquait des soutiens de voûte plantaire. Puis la marque s’est ensuite spécialisée dans les chaussures de course à pied. D’ailleurs, aujourd’hui New Balance est la quatrième marque mondiale de chaussures de sport. Tout sport confondu. Je discutais avec Nil, le délégué NB pour la région parisienne entre autre, et il me faisait d’ailleurs remarquer que de nombreux clubs de foot étaient en contrat avec la marque. Et pas des moindres : FC Nantes, Dynamo de Kiev, FC Porto et même Liverpool. Mais elle est aussi la seule marque à fabriquer des chaussures en Europe. À Flimby en Angleterre.

BON BREF, PARLONS RUNNING…

« Running » ou Jackpot Marketing ? En 1970, le sport est en pleine explosion. Le marathon de New York permettra à la marque de se faire connaître dans le monde entier : les participants ont presque tous des New Balance aux pieds. Aujourd’hui, le géant américain est reconnu comme étant LA référence des chaussures de Running.

L’ÉVOLUTION

Et dès lors, New Balance a clairement évolué vers la performance en termes d’ajustement, de sensibilité et de réactivité. La semelle des FuelCell Impulse est une mousse infusée d’azote que New Balance a utilisée dans un nombre assez limité de chaussures, mais pas de « légères » jusqu’à présent. L’Impulse remplit cette ancienne carence sur un modèle plus « profilé course » et plus rapide et je le sais déjà, dès la prise en main, elle va certainement répondre à mes attentes…

ALLEZ C’EST PARTI : TESTING !

  • Type de pied : Universel
  • Usage : Entraînement/Compétition
  • Surface : Route
  • Poids du coureur : Moins de 85kg
  • Poids de la chaussure : 214 g
  • Drop : 6 mm

L’ASPECT & L’ESTHÉTIQUE

Ça démarre bien ! Il ne me faut pas plus de une seconde pour les aimer. Comment on appelle ça déjà ? Le coup de foudre, je crois ? Comme je l’ai d’ailleurs eu aussi cette année avec la BROOKS LEVITATE. Dans un autre registre néanmoins. Et n’allez pas croire que je suis aussi dithyrambique. Je sais aussi vous dire quand je n’aime pas ! Et pour le cas Impulse : ultra légère, elle n’en oublie pas pour autant le confort avec son empeigne chausson d’un seul tenant en mesh aéré qui enveloppe le pied (d’ailleurs bien plus haut que la plupart des runnings au niveau du talon) pour un bien-être ultime. Idem, je ne manque pas les éléments réfléchissants disposés sur la chaussure. Parfait pour cette période hivernale qui nous attend.

ON PART EN BALADE AVEC COACH GWEN

Je connaissais l’azote dans le caisson de la cryothérapie corps entier de chez CRYOCARE mais je ne savais pas qu’on pouvait avoir de l’azote dans une semelle de running. Cette fois, avant de s’en aller courir, coach Gwen m’explique : « on trouve de l’azote à l’avant-pied ce qui optimise fabuleusement le rebond ».

Associé à une grande flexibilité de l’avant-pied justement, cela permet non seulement une « conduite » rapide, mais aussi une souplesse immédiate. Je sais que je vais me retrouver à vite accélérer le rythme. Disons que coach Gwen ne va pas m’épargner. Il a prévu des « 30/30 ». On va vérifier ce qu’elles ont dans le ventre et si cela confirme les premières impressions. Au bout 10 foulées et en ayant même pas encore accéléré, je l’ai déjà comprise. Même si on aurait probablement pu mettre moins de drop, l’impression qu’elle me donne c’est qu’elle vous pousse à vous lever sur la pointe des pieds. On me l’a pas encore dit, mais perso, je la dédie pour « les jours de messe ». C’est une chaussure de compet ou de séance sur piste.

LA STABILITÉ

L’avant-pied plus large ajoute de la stabilité à l’avant. Pour ceux qui atterrissent sur l’avant pied, elle est pour vous. Ainsi l’augmentation de la surface se traduira par une plus grande stabilité. Comme la plupart des chaussures, le milieu du pied est un peu plus étroit, alors attendez-vous à une stabilité moyenne à cet endroit. Il y a un peu d’arche aussi, alors attendez-vous à un « petit câlin » dans le pied qui viendra plutôt de la partie supérieure que de la semelle intermédiaire. Le talon, tout comme l’avant-pied, a une base un peu plus large, ce qui est rare pour une chaussure de course. Grâce à cela, ça vous garantit une tenue stable (mais ferme). Ce n’est pas une chaussure que je vous conseille si vous avez des besoins de stabilité élevée.

LA VITESSE

Vous l’avez compris : elle est conçue pour aller vite. Ce n’est pas la chaussure la plus légère, mais elle offre beaucoup de vitesse et de protection, particulièrement à l’avant-pied. Cela peut être une excellente chaussure pour ceux qui ont des antécédents de fractures du stress métatarsien. À mon avis, l’Impulse fonctionne mieux pour les entraînements sur piste, le travail d’intensités ou le fartlek. C’est aussi un bon compromis pour vous économiser les « pointes » si vous aviez l’intention de les chausser sur votre prochaine séance piste. Ça peut peut-être vous sauver les mollets d’ailleurs. Par contre remettez-les dans le placard ou dans leur étui, ou peut être même sous cloche, les jours dédiés au footing de récup. C’est une chaussure de compet. Et même en courant 2h30’ au marathon, je ne suis pas certain que c’est celle-ci que je privilégierai. Semi max, je dirais. À moins que vous vous appeliez Freddy Guimard et que vous alliez chercher un 2h15’…

DURABILITÉ

C’est un a priori. Je ne les ai pas emmené jusqu’au cercueil. On ne m’a néanmoins pas laissé cette opportunité (message subliminal pour le marketing de chez New Balance, rire…) mais mon expérience me fait dire que pour ce qui concerne la durabilité : elle n’est pas bonne ! Là, il faut faire un choix. On ne peut pas tout avoir ! La plupart des chaussures de ce type ne sont pas faites pour durer.

CONCLUSION

Franchement ? Grosse grosse déception… – message à Claire et à Nil et à toute l’équipe de chez NB (rire) – J’ai été obligé de rendre mon prototype Impulse au pôle R&D de la marque. Mais après tout, même si je n’ai pas la jolie petite gueule de Tom Cruise, Pit Mitchell aussi rend son F14 au retour de mission. Bon, disons que ce n’est pas pour tout le monde, la Impulse, mais alors en ce qui me concerne : « Clap ! Clap ! Clap ! ». J’applaudis New Balance pour sa création explosive et performante !

CHAUSSURES NEW BALANCE FUELCELL IMPULSE
Les + : Dynamisme, poids
Les – : Pour les coureurs rapides
Technologie FuelCell avec Nitrogène injecté, semelle intermédiaire REVlite, empeigne aérodynamique, coupe façon chausson, avant-pied en Mesh Jacquard. Pointures : du 35 au 49, deux largeurs.
  • Usage : Entraînement/Compétition
  • Surface : Route
  • Poids du coureur : Moins de 85kg
  • Poids de la chaussure : 214 g
  • Drop : 6 mm

Prix public : 140 €

*Jean-François Tatard

Plus de 100 victoires dans des compétitions départementales, régionales et nationales

– 2h34’ au marathon
– 3ème du 100kms de Millau 2014
– 6ème de l’ECOTRAIL 2013
– 5ème des Championnats de France du 100kms 2013
– 2ème français au marathon de Florence 2012 et au semi-marathon de Barcelone 2013

– 3ème du championnat de France de semi marathon par équipe 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *