Marre du froid ? Lassé de courir ? Envie de diversifier ? De découvrir de nouvelles activités ? De combler des aspects physiques qui vous font carence ? Ou pour différentes autres raisons, Vous avez pris la décision de compléter votre pratique de la course à pied par une une activité sportive en salle… C’est une très bonne idée !

Par Jean-François Tatard – Photos : DR

Avant de vous inscrire, savez-vous que la majorité des personnes qui s’inscrivent dans une salle de fitness  s’arrêtent au bout de quelques semaines ? Pour éviter d’en arriver là, voici quelques conseils qui vous permettront de profiter de tous les avantages que propose une salle de sport, et surtout de bien vous entraîner afin d’atteindre vos objectifs.

Pourquoi choisir de s’enfermer dans une salle de sport quand on est plutôt un amoureux de la « nature » ?

Si soulever de la fonte dans une salle de muscu ou transpirer sur un tapis de course PRECOR ne plaît pas forcement à tout le monde, pratiquer « régulièrement » une activité en salle offre toutefois quelques avantages significatifs.

  1. UN MATÉRIEL VARIÉ

Quel que soit votre objectif, la salle de sport offre divers appareils de muscu pour travailler l’ensemble des muscles du corps : des équipements de cardio training, du « charge libre » pour les plus téméraires et expérimentés, du « charge guidée » pour les néophytes mais aussi du « petit matériel » comme le swiss ball, le medecin ball, le push up bar ou encore le bosu ou des élastiques et même le fameux TRX inspiré des gymnases improvisés des commandos américains en mission dans le désert. De quoi satisfaire tout le monde et varier les plaisirs !

  1. IL Y A DU MONDE

Aller à la salle permet 1) de rencontrer du monde et 2) de bénéficier d’une certaine émulation, profitable à toutes celles et ceux qui ont du mal à se motiver. La musique est entraînante et le coach est galvanisant ! Ça donne la pêche !

  1. UN ENCADREMENT 

Dans le prix de l’abonnement, vous profitez de l’expertise de spécialistes en coaching. C’est important, surtout lorsqu’il s’agit d’éviter la blessure et qu’on prend mesure des risques à utiliser du matériel de musculation qu’on ne connaît pas. Un œil extérieur va aussi vous guider sur la bonne posture et la bonne conduite.

5 CONSEILS

Faites appel à l’un des coachs de la salle. Il va vous accompagner lors des différentes étapes de la mise en place de votre programme d’entraînement. Cela ne vous empêchera pas par la suite de pratiquer vos sessions en autonomie, mais au moins pour le départ, vous démarrerez sur de bonnes bases.

  1. CONSEIL 1 : DÉTERMINER L’OBJECTIF

Partant du principe qu’« un rêve sans plan n’est qu’un souhait », la première chose à faire avant même de mettre un pied dans une salle de sport : identifier l’objectif !

  1. FAITES UN BILAN

Comment établir un programme personnalisé si vous ne connaissez pas vos aptitudes ? Comment savoir ce qu’il est possible de faire si vous ne connaissez même pas vos prédispositions de départ ? La réalisation de tests ciblés en fonction de vos objectifs est indispensable afin de pouvoir effectuer des exercices adaptés à votre niveau ! Par exemple, si vous pratiquez la musculation en salle, déterminez les charges maximales que vous pouvez soulever en réalisant pour chaque exercice une dizaine de répétitions au maximum de vos possibilités.

  1. UN PLAN

Etablissez un programme d’entraînement adapté. Et c’est là que les choses se corsent ! Si certaines salles de sport proposent l’accompagnement d’un coach lors de la première séance, qui peut alors vous suivre lors de la réalisation des tests et vous montrer les bonnes postures sur les mouvements effectués, rares sont les clubs de fitness qui vous proposent ensuite un programme d’entraînement sur-mesure. C’est à ce stade qu’un véritable coach sportif personnel peut vous apporter un réel plus. Seul, et même bien documenté, il sera bien difficile d’élaborer un programme adapté à vos capacités et objectifs. Mais, j’ai un gros carnet d’adresses constitué de gens tout aussi sympas que compétents. Je suis prêt à vous mettre en contact.

  1. VISUALISER LES PROGRÈS !

En règle générale, la construction d’un plan d’entraînement se divise en plusieurs cycles d’une durée de 3 à 6 semaines. À l’issu de chaque cycle, une période d’assimilation est nécessaire. De façon à récupérer et de mieux repartir. Profitez de cette transition pour réaliser à nouveau des tests afin d’évaluer votre progression, puis d’ajuster au mieux la suite de votre programme.

  1. DIVERSIFIER !

Il est important de varier les exercices et les activités… Si vous avez déjà pratiqué la musculation en salle, ou même à domicile, vous aurez remarqué que lorsque l’on effectue un nouvel exercice, lors des premières semaines la progression est flagrante, puis au bout d’un certain temps on arrive à une certaine stagnation. Faites le test avec de simples pompes par exemple, en réalisant le même mouvement lors de chaque séance vous allez rapidement arriver à une stagnation de vos performances. Alors, arrivé à ce niveau, variez vos exercices pendant quelques semaines en alternant pompes mains serrées, écartées, sur-élevées, … puis réalisez à nouveau le mouvement traditionnel, vous vous apercevrez que vous arrivez à en faire plus qu’avant. Une variation régulière de l’ensemble des vos exercices doit ainsi être mise en place si vous souhaitez continuer à progresser.

CONCLUSION

Profitez de cette occasion pour découvrir d’autres façons de vous entraîner et de mieux vous préserver de la lassitude ou de l’usure prématurée. Vous allez retrouver des gens que vous ne connaissez pas, Profitez de cette opportunité de faire de belles rencontres. Profitez de cette occasion pour apprendre des choses nouvelles et vous enrichir de ce formidable outil physique que vous ont légué vos parents. Et continuez encore aussi longtemps que la vie vous offrira d’année à continuer de vous amuser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *