Test des ON RUNNING Cloudventure

Si vous vous souvenez pour ceux qui ont l’habitude de lire running4all, au début de l’été, le jour de la fête de la musique d’ailleurs, l’opportunité m’avait été offerte par la marque suisse On Running d’assister au lancement de la Cloudace. Une chaussure très haut-de-gamme d’une finition digne de la haute couture. Même si elle est destinée pour l’entraînement, les sorties longues ou pour des coureurs lourds. Qu’en est-il de ce modèle que je viens de recevoir. Un modèle assez ressemblant d’apparence à la Cloudace mais avec l’imperméabilité pour caractéristique, ce qui ne m’avait encore jamais été offert de tester… 

Par Jean-François Tatard – Photos : DR

On, je vous le rappelle, c’est l’histoire suisse d’Olivier Bernhard, David Allemann et Caspar Coppetti, trois potes passionnés de course à pied. Le premier cité, ancien athlète de haut niveau, triple champion du monde de biathlon et multiple vainqueur d’Ironman, a l’idée lorsqu’il se retire de la compétition de concevoir une chaussure de running qui procure un ressenti optimal. Il se rapproche alors d’un ingénieur suisse qui envisage justement aussi de développer un nouveau concept de chaussures de running. De cette association idéale mêlant expérience de course et expertise en ingénierie naît un grand nombre de prototypes. Le tout guidé par une seule et même ligne directrice : « permettre des réceptions en douceur à chaque foulée et des propulsions fermes pour repartir ». C’est ce concept unique qui a séduit Caspar Coppetti et David Allemann et qui les a motivé à rejoindre l’aventure en 2010. Rapidement, les trois associés fondent la société On à Zurich.

LE FRUIT DE LA RÉFLEXION

Le fruit de leur réflexion permet d’établir une approche à la fois intéressante physiologiquement et aussi, évidemment, d’un point de vue marketing, que l’un des boss, Olivier Bernhard, nous expose : « Ne pas faire de vagues, suivre les règles du jeu, marcher dans les pas de ces prédécesseurs, se fondre dans la masse… Toutes ces notions ont conduit à faire fausse route en matière de technologie de chaussures pour la course à pied. Après plus d’un demi-siècle de recherches et d’idées reçues sur la course, aucune avancée n’a significativement eu d’impact sur la réduction des blessures liée à la course à pied. »

LA CHAUSSURE D’HIVER

Après un test plutôt positif de la Cloudace même si je ne me considère absolument pas dans la cible d’utilisation, j’ai immédiatement accepté de tester la On Running Cloudventure waterproof. Même philosophie de semelle mais dans une version adaptée aux contraintes de l’hiver. 

-> Voir aussi : Test des On Running Cloudace

TESTONS !

Avant de les enfiler, je les relooke un peu dans tous les sens en me disant qu’est-ce que je vais bien pouvoir en faire ? Et c’est surtout la mention No Excuses à l’intérieur qui terminera de me persuader de les essayer. Parce qu’au premier abord, je ne suis personnellement pas fan ! Si ce n’est juste de son flow Full Black ! qui me fait penser à une chaussure de commando !

ALLEZ, ON CHAUSSE !

L’enfilage n’est finalement pas du tout désagréable. Néanmoins, la tige est drôlement basse pour une chaussure de trail. Ça en est même étonnant. Quant à la structure imperméable de la chaussure, je la trouve bruyante. Mais rassurante ! Je vois bien qu’on peut se prendre les pieds dans la flaque sans les avoir mouillés.

SOLIDITÉ & QUALITÉ 

On ne peut pas leur enlever ça, chez On ! C’est de la super qualité ! Encore une fois : ça semble être du costaud. Elles sont super bien finies ! Dans le moindre détail, rien est laissé au hasard. Qualité +++ ! Et parallèlement cela ne me gène pas en courant. La structure qui entoure le talon et le mi-pied est un peu rigide au premier abord mais ça ne se vérifiera pas en courant. En privilégiant un parcours boueux et accidenté, j’oublie en courant que j’ai une chaussure qui, dans ses caractéristiques, ne correspond pas à mon profil plutôt orienté vitesse, performance et dynamique. 

DU HAUT DE GAMME

Une chaussure de trail haut de gamme cette On Running Cloudventure waterproof ! Et même si je ne me considère pas du tout dans la cible, elle est plutôt une bonne surprise. Pour moi, je la garde au chaud. Je la ressortirai, peut-être même pas par grand froid, mais plus le matin où lorsque j’ouvrirai mes volets, je découvrirai un épais tapis de neige. Et en attendant, si le parcours est très boueux, de toute ma collection dans le placard, elles sont celles sur lesquelles je mettrai immédiatement option ! 

SNOW SHOES ?

En effet, de l’usage que j’en ai fait pour moi dans ses caractéristiques, elle s’associe aux critères qui permettent d’en faire une chaussure d’hiver. Mais alors par contre : d’hiver dans le grand nord ! Elles tiennent les pieds au chaud. Ça c’est une évidence mais elles me donnent aussi l’impression qu’on peut courir avec sur une piste de ski. En termes d’accroche, la semelle de ces On Running Cloudventure est assez originale. Elle comporte des zones qui utilisent différents types de crampons de caoutchouc. C’est censé être adapté spécifiquement à chaque phase de la foulée pour accrocher en tout temps. Cela semble très très efficace ! C’est même irréprochable de mes premières utilisations.

ET LE WATERPROOF

Ce n’est pas qu’une mention ! Penses-tu ! À défaut de neige, j’ai joué la « mimie cracra l’eau elle aime ça » et je n’ai loupé aucune flaque d’eau dans les récentes sorties avec. Rien à dire : elles sont bel et bien imperméables. Le chaussant est parfaitement isolé de l’extérieur et permet de conserver la chaleur liée au mouvement du pied dans la chaussure ! Parfait ! Pas grand chose à dire sur le côté waterproof. Ça fonctionne bien, l’eau ne rentre pas !

CONCLUSION 

Sur neige, rien n’est simple. C’est plus glissant et plus éprouvant. Et pourtant, pour l’avoir déjà fait pendant que la famille arpentait les pistes de la Plagne ou de Chamonix, courir dans la neige, c’est merveilleux et dépaysant. Courir dans la neige donne une immense impression de liberté. On se croirait sur un nuage… Un « cloud » en anglais ! Alors, si je dois faire une Snow Cloud Adventure aux prochaines vacances au ski, ok ce sera en On Cloudventure…

 

ON-RUNNING CLOUDVENTURE

Les + : solidité, stabilité, confort, imperméable, chaude

Les – : prix, poids, flexibilité, dynamisme

Type de pied : Universel et Pronateur

Usage : Entraînement + Compétition

Surface : Trail

Poids du coureur : Tous poids

Poids de la chaussure : 305 g

Prix : 159€

Footings et

Sorties Longues

Fractionnés

(Seuil – VMA)

Compétitions

(10km au marathon)

Poids Légers

(-70kg)

++ + +
Poids Moyens

(70kg à 85kg)

+++ ++ ++
Poids Lourds

(+85kg)

+++ +++ +++

(+: Peu adapté – ++ : Adapté – +++ : Très adapté)

 

 

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire