fbpx

Faut-il courir toujours avec la même marque de chaussures (ou le même modèle) ?

« Quelle est la chaussure la mieux adaptée à notre foulée ? », « Comment choisir notre chaussure ? », « Quand sait-on qu’il faut la changer ? », « Quelle est la meilleure running ? », d’ailleurs : existe-t-elle ? Et autant d’autres sujets techniques sur la chaussure que Running4all a déjà traité et qui, j’espère, vous ont aidé à mieux mettre en adéquation vos besoins et les caractéristiques des produits qui existent sur le marché de la basket. Mais la question est justement de savoir s’il est préférable de courir avec un seul et même modèle ? 

Par Jean-François Tatard – Photos : DR

 

S’il est souvent difficile de trouver la paire de chaussures qui nous convient le mieux, une fois qu’on la tient, pour la plupart, on ne veut plus la changer. En effet, combien sommes-nous à privilégier une seule marque en particulier ? Combien sommes-nous à aller jusqu’à renouveler le même modèle lorsqu’il s’agit d’acheter une nouvelle paire de runnings ? 

POURQUOI ON NE CHANGE PAS ?

Les changements quels qu’ils soient font partie intégrante de notre vie. Mais les changements éveillent chez beaucoup d’entre nous, des peurs, des inquiétudes, tant pour nous-mêmes que pour nos proches et sont source de stress, par la perte des repères, des acquis et des certitudes, qu’ils engendrent. En gros, c’est devoir quitter ce qui est connu pour aller vers l’inconnu.

 

RÉSISTANCE AU CHANGEMENT 

Si les changements importants, dans nos habitudes sont les changements les plus difficiles à accepter ceux pour lesquels notre résistance est la plus grande, nous pouvons également avoir nos résistances, pour les petits changement dans notre quotidien. Et notamment pour notre « basket ». La difficulté à faire face au changement diffère d’un individu à un autre, en fonction de notre personnalité, notre vécu, notre environnement, notre mode d’éducation.

PEUR DE QUOI ?

Nos freins au changement consciemment ou inconsciemment peuvent être en lien avec la peur du regard de l’autre, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur de perdre le contrôle d’une situation, de s’orienter vers l’inconnu, sans avoir la certitude du résultat. Parfois c’est même vécu comme un deuil, imaginez le « yankee » qui a couru toute sa vie en NIKE et à qui, un beau jour de printemps, tu fais chausser « l’ennemi juré » ADIDAS ?

LE REFUS

Le refus au changement, le déni face à une marque ou à un autre modèle d’une autre marque tout aussi en adéquation avec nos besoins amène parfois à une attitude favorisant l’inertie, la procrastination, comme réaction pour remettre ultérieurement ou reculer le plus possible, l’acceptation du changement le moment de passer à l’action de ce nouvel achat.

 

DUALITÉ INTERNE

La non-acceptation du changement est source de dualités internes et également de conflits externes, avec notre entourage. Face au sentiment de devoirs subir une situation non désirée, le refus du changement et/ou la difficulté à l’accepter nous amène à nous justifier et à trouver tous les arguments pour se prouver et prouver aux interlocuteurs, à l’origine du changement, les effets néfastes pour soi et/ou son environnement. « Non, je te jure, il n’y a pas mieux que BROOKS », « ça fait 15ans que je rachète toujours le même modèle ».« Moi ma marque depuis que je l’ai découvert c’est HOOKA ONE ONE ». Sous entendu « tout le reste ne vaut rien »… Et puis si tu le contredis, tu vas provoquer chez l’aficionado de telle ou telle marque de la colère, de la rancoeur, de la tristesse.  

POURQUOI CHANGER ?

À l’inverse de beaucoup de croyances, l’utilisation de plus d’une paire de chaussures de running à l’entraînement et/ou de marques différentes est un facteur de protection. L’explication est simple : le fait de changer de chaussure de ne pas toujours chausser la même marque optimise l’adaptation musculo squelettique. Ainsi, alterner marques et modèles de chaussures invite à la diversité et sollicite le corps de façon à le renforcer et à devenir par voie de conséquence moins exposé aux blessures. 

 

DES CHIFFRES…

Récemment le résultat d’une étude circulait sur Internet à ce sujet. L’étude date de 2015 et avait été publié dans le Journal scandinave de médecine et science du sport. Celle-ci confirme de façon chiffrée l’intérêt à diversifier les marques et les modèles que nous chaussons. Ainsi l’étude portait sur 250 coureurs qui se sont entraînés pendant 6 mois de la même façon à une fréquence moyenne de 5 heures de course à pied par semaine. Sur les 83 qui ont connu une interruption liée à une blessure, 92% ou autrement dit 77 des participants n’avait chaussé exclusivement qu’un modèle. L’usure ? Ce n’est pas une excuse, car 1/3 avait renouvelé leur modèle usagé par un modèle similaire. 

 

COMMENT L’ACCEPTER ?

Tout ce qui est perçu comme une difficulté ou comme un problème a une solution. Ainsi, le changement de chaussures, peut être une opportunité :

  • De développer son adaptabilité 
  • De diversifier les appuis et les formes d’appuis
  • De se protéger des blessures
  • De solliciter l’ensemble musculo-squelettique 
  • De se libérer d’un stress négatif pour le transformer en émulation positive
  • De porter un regard différent sur ce qui ne peut-être changé et sur ce qui peut l’être vraiment dans le changement imposé ou subi
  • D’activer ses potentiels et ses ressources
  • D’être objectif, entendu et respecté dans sa critique 
  • D’avoir de nouvelles relations
  • De se libérer de ses croyances pour s’ouvrir à la nouveauté
  • D’augmenter sa confiance et son estime de soi
  • De s’autoriser à être et ne plus être prisonnier d’une marque ou un modèle 
  • De donner du sens à ses actions

EN CONCLUSION,

Nous sommes tous pareils. Nous voyons le changement, surtout lorsque celui-ci est imposé, comme une source de stress au premier abord. Nous sommes ainsi sur des impressions et non sur du réel. Or, une impression n’est pas une réalité. Chaque individu à sa propre perception. Nos peurs ne seront jamais celles de l’autre. Le changement est en nous et autour de nous. Nous sommes des êtres en évolution permanente, de notre naissance jusque la fin de notre vie. Au-delà de se protéger des blessures, en intégrant et en acceptant le changement, nous nous autorisons à quitter le sentiment de victime. Osons changer et devenons acteur de la modification de nos habitudes pour mieux satisfaire nos besoins de performance, de bien-être ou d’accomplissement. Enfin, ce que vous voulez mais lâchez prise et ne vous fermez pas à une marque ou un modèle de chaussures…

Vous aimerez peut-être aussi

Un commentaire sur “Faut-il courir toujours avec la même marque de chaussures (ou le même modèle) ?

  1. Merci pour cet article qui est intéressant.
    Quitte à avoir différentes paires à sa disposition, peut-on avoir des modèles quasiment opposés dans leur approche (ex. : une paire minimaliste en zéro drop et une autre avec un drop de 12 et un amorti important) et, le cas échéant, comment gérer les alternances (changer à chaque séance, partir sur des périodes longues) ? La pratique de différentes disciplines (ex. : trails et courses sur routes dans différents formats), qui impliquent des modèles différents, a-t-elle le même effet ? Peut-on dans ce cas attendre le même « bénéfice d’adaptation » en restant sur des modèles proches au sein d’une même marque (ex. Scott Supertrac RC pour le trail et Scott Palani RC pour la route) dans les différentes disciplines ?

Laisser un commentaire