fbpx

Test sur les brassières et soutiens-gorge de sport

Test comparatif des modèles Kalenji, Brooks et Zsport

Natacha, Caroline, Séverine et Stéphanie sont coureuses à pied. Ce sont des femmes et, comme toutes les femmes qui courent, elles ont souvent un souci majeur : le soutien de la poitrine ! Et ce, quelle que soit la taille d’un bonnet A à F (voire plus). L’esthétique de la brassière ne doit pas être le seul critère de choix (oui, oui, une femme reste une femme quand même ! ).

Par Doc Sandrine N – Photos : DR

La brassière est une pièce indispensable de l’équipement de la sportive. En effet, dans les sports à mouvements rapides ou à rebonds comme la course à pied, la poitrine bouge de bas en haut et de gauche à droite, sur une amplitude pouvant atteindre 15 cm. Or, un soutien-gorge de ville n’est pas prévu pour compenser ces mouvements. Il ne soutient les seins que par le bas avec les armatures. De plus, quand les seins sautent et qu’on réalise certains mouvements, les armatures peuvent blesser la poitrine et entrainer des lésions à type de plaies, d’irritations. Enfin, quand on est jeune et que la peau est encore élastique cette amplitude de mouvement avec un soutien-gorge non adapté pour le sport peut casser les fibres du sein avec, au final, un risque d’affaissement prématuré.

Brassières et soutiens-gorge de sport sont donc indispensables car ils emboîtent les seins pour les soutenir par le bas et par le haut. Ils limitent également leur déplacement horizontal et les armatures sont remplacées par de larges bandes sous la poitrine pour ne pas se blesser.

Pour les brassières, 3 niveaux de maintien en général selon son activité :

Brooks

Zsport

Kalenji

  • Low impact: peu d’impact (marche, yoga, pilates et toute activité à mouvements doux) ,
  • Medium impact: impact modéré avec des rebonds de temps en temps mais pas permanents (vélo, cycling en salle, fitness)
  • High impact : fort impact, la catégorie testée ici (running, VTT, tennis, activité fitness)

 

Nous avons proposé à nos coureuses de tester 3 modèles de High impact.

  KALENJI : Brassière ajustable

BROOKS

Uplift Crossback

ZSPORT

Virtuosity Maintien 5

Prix moyen indicatif 20 euros 50 euros 50 euros
Tailles testées 90C, 90B 95C 90B, 90C
Design : couleur, tissu, toucher Couleur grise, mais autres couleurs disponibles. Toucher agréable. Le tissu paraît un peu épais pour la période estivale.

 

Très belles couleurs assorties. Toucher très soyeux. Tissu pas trop épais, coques très douces. Tissu léger et doux. Coutures apparentes surprenantes, car pas d’agrafes ni de réglages.
Facilité à mettre en place Très facile à enfiler avec des agrafes, ce qui permet d’ajuster le serrage au niveau du tronc, mais aussi grâce aux bretelles ajustables. Facile, quand on a compris qu’il y avait un crochet ! Enfin, facile, quand on arrive à mettre le crochet ensuite ! Compliqué ! car s’enfile par la tête et pas de possibilité de réglage, encore plus difficile à enlever quand on a transpiré ! L’élastique malgré la taille testée adaptée sert beaucoup sous la poitrine.
Conditions d’utilisations Sortie longue en running, fractionnés sur 400 mètres. Séance sur piste et sortie longue de 2 heures. Sorties longues entre 1h15 et 2h.
Sensations de maintien Rien à dire. Poitrine parfaitement maintenue. Brassière qui sait se faire oublier. Très bon maintien. Maintien très compressif au niveau de la poitrine. Sensation d’oppression du thorax car cela serre au niveau du tronc. Les testeuses n’ont pas validé le maintien à 100 %.
Confort Pas d’irritations ni de frottements même au niveau des bretelles quand elles ont très serrées. Pas de frottement, aucune irritation, pas de gêne pendant les séances. Frottement de la couture horizontale avec apparition d’irritations pour une testeuse ; mais pas d’irritation ni de frottement pour une autre
Adéquation taille brassière/taille habituelle Attention les bonnets sont petits. Un bonnet C est en fait un B en sous-vêtement classique. La taille indiquée pour la France correspond parfaitement aux tailles usuelles en sous-vêtements. Taille très petit.
Tenue au lavage Pas de soucis de lavage. Rien ne bouge et malgré son épaisseur de tissu,s la brassière sèche vite. Pas de soucis au lavage. Les coussinets ne bougent pas et, si c’est le cas, ils sont très faciles à enlever et remettre. Lavage impeccable. Les coussinets ne bougent pas.
Avis perso des testeuses Point positif : tout est bien, sauf peut-être l’épaisseur du tissu qui est trop épais pour l’été. Coloris agréables. Maintien performant. Prix accessible !

Point d’amélioration : On cherche encore…

Point positif : le look, les couleurs, le maintien, sèchage rapide

Point d’amélioration : l’enfilage et la mise ne place du crochet dans le dos !

Point positif : tissu très respirant, sèche très vite, adapté probablement pour les petites poitrines

Point d’amélioration : le maintien trop compressif et pas agréable. Le fait de ne pas pouvoir régler les bretelles et le tour du thorax.

 

En conclusion, si le tissu est important pour bien évacuer la transpiration, mieux vaut également des bretelles larges ou qui se croisent façon “dos nageur” pour ne pas risquer qu’elles glissent. Surtout, le fait de pouvoir régler les bretelles et le tour du tronc est un vrai plus pour toutes les morphologies féminines. Et Dieu sait si nous sommes toutes différentes !

Enfin, dans l’idéal on change tous les 6 mois à 1 an maximum, car une fois portées et lavées plusieurs fois par semaine, nos brassières de sport perdent vite leur efficacité !

ET VOUS ?

Dites-nous tout : vous utilisez quoi comme brassière de sport ?

Allez-y, cet espace vous est dédié !

Voir la gamme des marques:

brassières Brooks

brassières Kalenji

brassières Zsport

 

 

 

Sandrine Nail Billaud

Sandrine Nail Billaud

Pharmacien - Journaliste - Multi marathonienne et meneuse d'allure. Facebook Sandrine NAIL BILLAUD Insta : nailbillaud_sandrine

Laisser un commentaire