fbpx

Ici on aime: masser, rigoler, chouchouter, réparer… Bienvenue chez le kiné!

Dans l’univers du coureur à pied, il y a toujours un moment où intervient un kiné. Mais qu’est-on en droit d’espérer de lui, ou pas ? Quelles sont ses qualités ? Comment bien le choisir ?

PROFESSION KINÉSITHÉRAPEUTE 

Qui n’a jamais fait une séance de kiné ? Vous est-il déjà arrivé de vous dire : « mais quel intérêt » ? Y a-t-il systématiquement un bénéfice concret à la clé ? La question vous taraude parce que pendant la demi-heure de séance, vous avez aussi eu le droit à la fameuse « lampe chauffante » que vous avez d’ailleurs vous-même débranché ? La même qui servait déjà à « soigner » votre grand-mère il y a 30ans ?… Comment cela, vous n’avez même pas vu le kiné ? Il était occupé avec deux autres patients ? À la bonne heure…

Par Jean-François Tatard – Photos DR

C’est quoi un bon kiné ?

Chers futurs kinésithérapeutes, vous avez envie d’exercer un métier dans lequel vous vous sentirez utile. Mais vous êtes-vous déjà posé la question de savoir si vous répondiez bien aux exigences de ce métier ? Avez-vous les qualités requises pour réussir dans cette voie, et surtout, trouverez-vous dans ce métier du sens ?  Obtiendrez-vous l’accomplissement personnel tant convoité à travers une vie de travail ?

De l’humanisme & le sens du contact.

Lorsque je demande à Vincent et Guillaume le nombre de patients à qui ils ouvrent les portes de leur cabinet à Franconville chaque jour, ce sont parfois plus d’une vingtaine de patients chacun. Et la première qualité qu’on leur demande, nous patients, avant même leur expertise et leur expérience, c’est de savoir donner, échanger, partager… des mots qui, pour vous, sont synonymes d’offrir, d’aider, de faire plaisir. Ces professionnels vibrent au rythme des rencontres et vous souhaitent de vite aller mieux. Ils sont tournés vers l’autre.

Transmettre la bonne humeur aux patients

Quand on tient compte de la partie psychologique du processus de guérison, on attend du kiné qu’il sache presque naturellement dédramatiser. Son travail en plus de « soigner », c’est de rassurer, d’expliquer ses gestes, d’accompagner, de soulager le corps mais aussi l’esprit. La similitude avec l’activité du coach est assez proche.

Lorsque tu rééduques, il faut savoir encourager et soutenir ton patient ! Vincent au Pôle CHENEL ,c’est « le gars sérieux qui ne se prend pas au sérieux », par exemple. Toujours une blague sortie de derrière les fagots, qui détendra l’atmosphère mais qui a aura aussi pour effet de rendre le sourire à un patient parfois en détresse.

L’exemplarité.

 

La qualité de Guillaume, c’est la résilience. La patience ! Il a compris depuis longtemps que son travail s’inscrit dans la durée. Mais l’étape 2, c’est de le faire comprendre au patient. 10 séances pour juste deviner un soupçon d’amélioration, ce n’est pas rare. Mais son expérience lui permet de toujours trouver de la matière pour illustrer un succès. Cela renforce aussi nos espoirs à nous patients.

Etre à l’écoute de son patient, la première qualité. 

J’ai toujours en tête, les jeunes stagiaires ou jeunes nouveaux kinés, comme Theo ou Romain qui passent leur semaine au contact de Vincent & Guillaume. Ils sont remplis d’enthousiasme et plein de candeur. Ils veulent découvrir le monde. Ils se forment. Ils se posent et posent des questions. Ils acceptent de se tromper. Ils osent. Ils tentent en prenant bonne mesure des risques et des dangers. Ils lisent. Ils vont aux conférences.

Ils observent les plus anciens. Mais plus encore, c’est chez leurs patients eux-mêmes qu’ils vont chercher les réponses. L’écoute active est leur première qualité. S’il vous plaît les plus anciens, gardez cette énergie aussi précieusement que ces deux jeunes futurs kinés talentueux ! Pourquoi avec le temps êtes-vous trop nombreux à perdre cette ouverture d’esprit et cette envie d’apprendre tout au long de votre carrière ?

La kinésithérapie comme la médecine évolue. Les vérités d’aujourd’hui seront contredites demain comme celles d’hier sont contredites aujourd’hui. De nouvelles techniques voient le jour tous les matins. De nouveaux traitements. De nouvelles pratiques. Ouvrez-vous !

Le physique de l’emploi

Dans l’inconscient collectif, il est certes plus rassurant d’être pris en charge par un kiné en bonne condition physique. Mais si c’est souvent le cas, c’est aussi parce que la journée de ces professionnels ressemble à celle d’un ouvrier de chantier au niveau de l’énergie qu’elle demande. Quand tu vois l’effort physique que nécessite au quotidien ce métier.

Entre les massages profonds, les manipulations diverses, les montées d’escaliers, les kilomètres parcours dans la journée, les pauvres minutes où le kiné s’est assis dans sa journée, mieux vaut que le praticien ait une hygiène de vie proche de celle de l’athlète. 

Et d’autres qualités humaines…

Il faut développer énormément d’écoute, savoir poser les bonnes questions, pouvoir identifier quels sont les ressorts du patients.

D’un point de vue psychologique, le kiné a une approche qui ressemble à celle du commercial. Du moins d’un bon commercial. Vous savez d’ailleurs ce qui fait qu’un commercial est excellent et qu’il dure ? Ce sont ses qualités d’empathie. Cette faculté à se plonger dans la reconnaissance et la compréhension des sentiments et des émotions de l’autre. Ça ce n’est pas donné à tout le monde. Il faut développer beaucoup d’écoute, poser les bonnes questions, identifier quels sont les ressorts du patients.

Contrôler son propre filtre et savoir décrypter les codes de chacun (certains ne parlent pas, certains parlent trop, certains se cachent, certains sont fourbes et parfois même un peu schizo…). Bref, nous patients, on a aussi besoin de nous confier. Et là, le kiné, il faut que ce soit une « tombe »  ! La discrétion professionnelle !

C’est aussi une question cruciale de confiance. On ne demande pas au kiné d’être un barman de troquet. Ce qu’on veut de lui c’est qu’il nous accompagne et c’est aussi la raison qui fait qu’on lui confie parfois même notre intimité et même quelques secrets. D’ailleurs, s’il ne sait pas faire preuve de pédagogie, c’est la même chose, on va perdre confiance.

L’art de réussir c’est aussi rendre simple des choses compliquées. Et parfois j’imagine combien cela doit être sophistiqué mais quand Guillaume traite un de ses patients il communique avec son patient. Il explique de façon simple et compréhensibles ses gestes. Il dose aussi. Tout le monde ne comprend pas la même chose de la même façon. C’est là où ce kiné est fort, il s’adapte. Peut-être parce qu’il vient d’être papa, mais c’est de la pédagogie !

Des notions de partage et d’envie profonde de voir l’autre aller mieux.

Notre conclusion.

Je m’en rends seulement compte après ces quelques lignes, mais… C’est presque un portrait que je viens de dresser finalement. Et si nous nous accorderons tous à dire que les compétences de votre kiné requièrent des connaissances anatomiques, physiologiques, chimiques et médicales importantes, ce sont surtout les qualités humaines du kiné que je voulais souligner dans ce billet. Des notions de partage et d’envie profonde de voir l’autre aller mieux.

À tous les autres kinés de France et de Navarre : vous faites un bien chouette métier, les gars ! Et je ne sais pas à quel point il est possible de vous rendre compte le bien que vous faites aux autres… Mais surtout ouvrez grand vos yeux et vos oreilles, ne laissez pas systématiquement seuls vos patients dans une pièce avec un Compex. Regardez attentivement votre patient effectuer et reproduire le geste que vous lui avez préconisé.

Ne vous contentez pas de ce que vous avez appris à l’école ! Admettez que vous pouvez avoir parfois tort ! Pratiquez et entretenez la remise en question en permanence ! On a besoin de vous. Renouvelez-vous ! Et entretenez précieusement cet enthousiasme qui vous avait ouvert la voie de cette profession merveilleuse, il y a quelques années, lorsque vous veniez d’obtenir votre acceptation en école de kiné…

 

 

Jean-François Tatard

Jean-François Tatard

Jeff TATARD - 38 ans. - consultant sport - athlète multidisciplinaire (running, cyclisme, route, VTT, Run & Bike) Facebook : Jeff Tatard Insta : Jefftatard

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire