fbpx

Courir avec ou sans lunettes

Le dernier papier de Running4all sur la corrélation entre votre vision et votre posturologie nous a donné l’idée d’aller vérifier s’il fallait continuer à porter ses lunettes de vue en courant ?

Par Jean-François Tatard – photos DR

Avec ou sans lunettes ?

Comment courir lorsqu’on est myope, astigmate, presbyte ou avec des troubles de la vision ? Avec ou sans ses lunettes ? Ainsi, nous sommes allés rencontrer Christophe BENIT, un quadragénaire qui s’entraîne cinq fois par semaine et qui court encore le 10km en 33 minutes.

Et lorsqu’on pose la question à Christophe, sa réponse est assez simple : il a bien essayé de porter ses lunettes de vue pour faire du running, mais franchement leur place, la meilleure à ce moment-là, c’est en réalité sur son chevet. Sa solution est rapidement trouvée. Il s’agit soit de porter des lentilles de contact pour courir ou alors de faire l’acquisition d’une paire de lunettes de course à pied à sa vue. 

Des lunettes de vue de sport ?

Avant même de savoir à quelle hauteur les mutuelle remboursent l’ustensile on va tenter de lister les avantages et les inconvénients du port des lunettes pendant la course à pied.

Avantages

Christophe nous le confirme : Mettre des lunettes à sa vue pour aller faire de la course à pied permet de voir net de loin comme de près. C’est donc l’assurance de réduire le risque de chutes ou encore de se prendre les pieds dans une racine, une roche, une branche, ou encore un nid de poule… Et donc par déduction une bonne vue améliorera la proprioception. 

Inconvénients 

Il y a quand même quelques inconvénients et quand tu demandes à Christophe de choisir, sans hésitations il préfère ses lentilles de contact. Pourquoi ? Tout d’abord il admet que c’est gênant, ses lunettes ne font que glisser alors que cela ne se produit jamais hors cadre de la pratique sportive. Et cela s’amplifie par l’effet de la transpiration qui fait glisser l’objet.

Néanmoins, j’ai envie de dire que les marques spécialisées offrent des solutions, non ? On voit souvent des plaquettes et des branches dans une matière anti-dérapantes sur les différentes lunettes de sport. Mais cela ne répond pas au problème des gouttelettes qui se forment sur les verres.

L’hiver n’améliore pas cet effet. En effet, lorsque notre température corporelle et la température extérieure est aussi importante qu’en hiver, vous pouvez être certains que de la buée ou de la condensation va se former à la surface des verres correcteurs. Et même si certaines lunettes ont un traitement anti-buée, ce n’est jamais parfait. Enfin, demandez à Christophe, son avis lorsqu’il pleut…

VERDICT ?

Pour ceux qui n’aiment pas lire et qui veulent immédiatement la réponse, vous l’aurez compris sans lire le contenu et juste en visualisant la taille des paragraphes ! Si aujourd’hui Christophe continue à faire du sport majoritairement sans ses lunettes c’est parce qu’il y trouve plus de bénéfices que d’handicaps. 

Conclusion 

En fonction de l’importance de déficit de la vue de chacun, il semblerait plus adéquat de courir sans lunettes. Néanmoins, on entend aussi des cas, chez certains coureurs qui en forçant sur leur vue fragile se font causer des migraines. Alors dans ce cas, il faudra oser franchir les portes d’un opticien spécialisé et se laisser orienter sur des montures avec d’une part : des verres à adaptés à sa vue et d’autre part un équipement optique confortable et qui sait se faire oublier. 

A lire : L’ophtalmologie au service de la performance du runner 

 

 

Jean-François Tatard

Jean-François Tatard

Jeff TATARD - 38 ans. - consultant sport - athlète multidisciplinaire (running, cyclisme, route, VTT, Run & Bike) Facebook : Jeff Tatard Insta : Jefftatard

Un commentaire sur “Courir avec ou sans lunettes

Laisser un commentaire