fbpx

Test Chaussure Salomon SONIC RA PRO 2

« SALOMON ». La simple énonciation de cette marque nous invoque en vrac : montagnes, chamois, dénivelé +, et la mascotte espagnole de tout bon traileur : Kiki !

Et bien rembobinez et rentrez dans les sentiers battus puisque la marque s’est engouffrée, depuis maintenant 4 ans, dans un domaine qui n’est habituellement pas le sien : le plat pays et plus exactement le bitume.

Preuve en est, Salomon est sponsor officiel du Marathon Nice-Cannes 2019.

Par Marie Caroline Savelieff – Diététicienne – Nutritionniste

L’absence de contrôle pronateur la différencie immédiatement de ses compatriotes Salomon version trail puisque le contrôle pronateur est souvent inhérent aux chaussures de trail car avec la fatigue, les appuis ont tendance à faiblir. La Sonic RA Pro2 conviendra donc aux athlètes à foulée universelle ou possédant déjà un contrôle via une paire de semelles correctrices.

Stables et, légères, les Salomon Sonic RA Pro 2  conservent du dynamisme lors des  sorties longues sur bitume.

Largeur de pied : Moulé à l’arrière et libre à l’avant

Étonnante cette antinomie qui lui réussit pourtant très bien :

  • L’arrière du pied semble épouser votre talon et cela jusqu’au tendon sans pour autant le compresser je vous rassure ! Une impression de sur mesure incomparable à tout autre modèle car ce n’est pas non plus un chausson-chaussette très en vogue actuellement chez les marques concurrentes.
  • Un petit coussinet enrobe votre pied pour se terminer par une chape sans couture qui épouse votre cheville et évite ainsi les risques de petites pierres qui pourraient s’introduire dans le chaussant.
  • On reconnait bien là l’attention de la chaussure de trail qui n’a néanmoins pas oublié que même un routard pouvait se retrouver embêté par LE gravillon récalcitrant qui nous plombe la sortie.
  • A contrario, vos orteils sont libérés, délivrés aucun risque de se sentir à l’étroit même lorsque les pieds ont tendance à gonfler : courses longues type marathon ou forte chaleur. Les pieds très étroits seront certainement un peu perdus.

C’est personnellement mon cas, et c’est pour cette raison que je ne les convoiterai pas pour une séance courte spécifique, un 10km ou semi avec objectif compétition car je manquerai de griffé. Je les chausserai plus aisément à l’occasion d’une sortie longue avec un peu de fartleck, d’allure marathon ou tout simplement lors d’une sortie en endurance fondamentale.

Semelle extérieure : dans la pure lignée Salomon gage de durabilité

 Semelle externe durable en Contagrip, identique aux autres modèle trails de la marque.

La semelle externe en Contagrip est digne de sa lignée : une très bonne accroche aussi bien sur route que sur terrain carrossable type parcours sportif… Quelle étrange sensation tout de même de chausser une paire de Salomon pour se cantonner à l’asphalte, mais elle s’en sort haut la main et rivalise aisément avec les marques concurrentes routardes de longue date.

Par contre, ne la sortez pas de sa voie originelle, elle n’aime que le goudron ou le tartan. Pas de place pour la course nature, et cela, nullement pour une question d’accroche mais de sillons : la moindre pierre ou brindille se love dans la semelle, ce qui devient désagréable à chaque foulée. Bref, c’est une vraie urbaine.

S’il fallait la comparer à une icône indémodable, je miserai sur la Nike Pegasus côté amorti avec une accroche au sol de meilleure qualité qui la rend plus dynamique et cerise sur le gâteau : plus stable même en reprise d’appuis.

Cependant, je le répète, contrairement à Nike qui convient aux pieds fins, ici nous sommes à l’aise voire un peu trop pour mon pied, même serrage effectué des lacets.

Laçage : frustrée par sa simplicité

Mordue du système Quicklace des trails runnings de Salomon qui permet un laçage rapide et un rangement des lacets sous la petite languette, je ne vous cache pas ma déception de constater que les Sonic Ra Pro 2 n’en sont pas dotées. Quand on est habitué à ce petit luxe, difficile de s’en défaire.

En conclusion,la Salomon Sonic Pro 2 est idéale pour :

  • Bitume et piste
  • Coureur recherchant amorti, stabilité et souplesse
  • Typé entraînement long, footing, semi et marathon
  • Parfait pour débutant se limitant à une paire de running
  • Coureur de tout gabarit malgré son poids plume (220g en 42)
  • Avant-pieds large
  • Durabilité grâce à la semelle Contagrip®

Le produit testé :

  • 36 2/3 EU / 5.5US / White illusion Blue Stormy weather
  • Semelle Intercalaire Vibe technology utilise Energycell et Opal pour attenuer les vibrations.
  • Semelle extérieure Contagrip
  • Empeigne Sensifit légère et spécifique à la route
  • Lacets plats et languette plate thermosoudée
  • Drop : 6 mm
  • Prix : 140 euros

– Site: SALOMON

 

Marie-Caroline Savelieff

Marie-Caroline Savelieff

Diététicienne Nutritionniste. DU spécialisé en nutrition du sportif (Paris) DESU de prise en charge des addictions (Paris).Master STAPS en management du Sport Suivi de sportifs de tous niveau (Débutant comme champion du Monde) en cabinet et clubs.Interventions sur marathon de Paris, et en entreprise Athlète sur terrains variés : ROUTE : Marathon 3h06 / ½ marathon en 1h24 / 10km en 37’37 / France en Courant PISTE : 4’55 au 1500m / 10’32 au 3000m, steeple / CROSS : championnats de France de cross TRAIL : Skyrace, Gendarmes et voleurs de temps, Marathon des Causses, 120km en étapes du GRP… Meneuse d’allure sur Marathon de Paris, Genève..

Laisser un commentaire