fbpx

Récit du marathon de Lausanne 2019

Cher lecteur de Running4all, tenté par un marathon international de renom ? Qui ne ruinera pas votre budget, et vous permettra encore d’allier dépaysement et défi sportif ? Running4all va vous aider à choisir un marathon auquel vous n’aviez probablement pas encore pensé…

Par Jean-François Tatard – Photos : Jeff – Organisation Marathon de Lausanne

Le week-end dernier était l’occasion pour Running4all de découvrir de l’intérieur le plus beau des marathons suisses. Le marathon de Lausanne. 

POURQUOI CELUI-CI ?

Les organisateurs du Lausanne Marathon se font un point d’honneur à ce que chacun puisse courir dans des conditions optimales. La chaleur de l’accueil et une formidable animation sont au service d’une logistique sans faille. Les participants cosmopolites ont bien compris qu’ils étaient ici bien plus qu’un numéro de dossard. D’ailleurs pour preuve, chaque année depuis 1993, le nombre de participants et de finishers ne cesse de croître.

Le marathon de Lausanne et ces 5 formules au choix

Le Marathon de Lausanne, ou Lausanne Marathon selon la formulation est le nom générique donné à cette épreuve sportive qui comporte l’attraction principale du week-end : le Marathon ! Mais aussi un semi-marathon, un 10 km, un 10 km walking et nordic walking, et même un mini-marathon de 4 km et un mini-mini marathon de 2,5 km. 

Top 20 des plus beaux marathons au monde 

C’est l’épreuve sportive la plus importante du Canton de vaud ! L’organisation nous a laissé savoir qu’il y a eu cette année plus de 2500 étrangers au départ et plus de 30 nationalités différentes représentées sur les 12000 inscrits que l’épreuve comptait. 

La presse spécialisée le classe parmi les plus beaux de la planète. Il fait ainsi et tout simplement parti du Top 20, des plus beaux marathons au monde. 

Un parcours haut en couleur dans les vignobles

L’épreuve a traditionnellement lieu le dernier dimanche d’octobre, le week-end avant New York (Rire : faudra donc faire un choix…). La météo y est clémente et nous profitons assez souvent de la douceur d’une fin d’été indien. C’est un aller-retour en bordure du Lac Léman, pour y découvrir au choix : à l’aller, les vignobles de Lavaux plantés sur notre gauche ou à droite une vue hors pair sur le lac et les montagnes. À déguster sans modération au temps des vendanges ! 

Vignobles de Lavaux avec vue sur le lac et les montagnes

Reste que ces vignes en 3D sont un mouchoir de poche, 830 ha seulement, à peine 15 kilomètres d’ouest en est, entre Lutry, à la porte de Lausanne, et Vevey, le joyau de la Riviera suisse. Qu’importe, « smal is beautiful » et l’Unesco a craqué pour ce site semé de quatorze vieux villages viticoles ravissants. 

Un décor somptueux et une course difficile par son dénivelé positif de plus 200 m

Le marathon de Lausanne n’est pas réputé pour se courir vite. Avec 200 et quelques mètres de dénivelé positif, il est assez casse-patte. Les participants y viennent probablement chercher autre chose. Cette année, les spectateurs ont ainsi eu le droit à une belle bagarre éthiopienne en tête de course qui a tourné à l’avantage de Woldesemayat Ayele Tsige.  

Il a gagné l’épreuve en 2h22 avec une trentaine de secondes d’avance sur notre ami Tura Kumbi Bechere. Le Kényan Isaac Kibiwott Maiyo  est venu occuper la dernière marche du podium en 2h24. Chez les féminines la jeune locale Simone Troxler, âgée de seulement 22ans gagne en 2h42 devant Aline Camboulives, la championne de France. 

Simone Troxler 

Meneur d’allure  à 3h00

Pour l’avoir couru cette année avec une flamme dans le dos et avec pour seul objectif de mener un maximum de finishers sous la barrière mythique des 3 heures, j’évalue le déficit chronométrique entre 3 et 5 minutes par rapport à un parcours taillé sur mesure pour battre son record comme Berlin, Londres ou Chicago.  Le défi est probablement ailleurs…

Seul bémol, la densité de coureurs sous les 3h à ce marathon est très faible…

Il s’agissait de ma 1ère expérience sur une épreuve sportive suisse. J’ai pris beaucoup de plaisir à accomplir ma mission. Les suiveurs, les spectateurs et l’organisation m’ont rendu au centuple le service que je leur ai offert. Les suisses ne sont pas des plus démonstratifs. Leur enthousiasme est contrôlé, et leurs émotions dissimulées.

On se laisse volontiers contaminer par ce soupçon de gratitude et de générosité tout en sincérité. Seul bémol, la densité de coureurs sous les 3h à ce marathon est très faible. Avec un chrono de 2h59’ je termine 42ème de la course (dans les 1% les meilleurs). Il faut se rendre compte qu’à Paris, le 1000ème sous l’arche d’arrivée est encore sous les 3h.

Rien que pour les paysages : courir au bord du lac, sous les vignobles de Lavaux, et sur la route de la corniche, avec en toile de fond les alpes et les dents du midi, c’est tout simplement magnifique ! 

Prenez le temps de visiter le musée Olympique

Prenez du plaisir à venir courir ce marathon au bord du Lac Léman

On ne choisira pas de courir le marathon de Lausanne pour la performance. Mais est-ce bien là l’objectif lorsqu’on s’aventure sur un marathon ? Que vient-on réellement y chercher ? Qu’on le termine pour la première ou la centième fois. Qu’on le court pour soi ou pour les autres en tant que meneur d’allure. Le marathon est toujours synonyme d’un voyage fabuleux et ces derniers mètres qui nous font réaliser qu’on vient de construire quelque chose d’exceptionnel, ont systématiquement une saveur unique qui procure une satisfaction inégalable… Venez courir cet aller-retour au bord du Lac Léman et venez ressusciter l’idéal de Coubertin… Savourez ! Dégustez ! Profitez ! Ce moment si précieux de votre vie est le vôtre. N’oubliez jamais cet instant ! Personne ne pourra jamais vous le voler. Il vous appartient. Pour toujours… 

Contact : Notre avis sur le marathon de Lausanne  

Les +

  • Petit budget
  • Cadre somptueux 
  • Organisation sans faille
  • Public ultra réceptif et accueillant

Les

  • Ravitaillements pauvres 
  • Aucun Marketing et marques partenaires 
  • Peu dynamique 
  • Dénivelé positif (plus de 200m)

*Jean-François Tatard

Plus de 100 victoires dans des compétitions départementales, régionales et nationales

– 2h34’ au marathon

– 3ème du 100kms de Millau 2014

– 6ème de l’ECOTRAIL 2013

– 5ème des Championnats de France du 100kms 2013

– 2ème français au marathon de Florence 2012 et au semi-marathon de Barcelone 2013

– 3ème du championnat de France de semi-marathon par équipe 2011

 

Jean-François Tatard

Jean-François Tatard

Jeff TATARD - 38 ans. - consultant sport - athlète multidisciplinaire (running, cyclisme, route, VTT, Run & Bike) Facebook : Jeff Tatard Insta : Jefftatard

Laisser un commentaire