Atlet, la marque de nutrition sportive française biologique a accompagné une partie de l’équipe Running4all lors de sa dernière sortie trail running sur Fontainebleau et plus exactement sur le fameux parcours des 25 bosses.

Marie-Caroline, notre diététicienne nutritionniste du sport vous donne son protocole alimentaire qu’elle a choisi en privilégiant la gamme Atlet, durant cet entrainement de près de 3h forte en dénivelé.

Marie-Caroline SAVELIEFF –  Diététicienne nutritionniste du Sport – Photos Marie Caroline  – Atlet

Une bonne partie de la team Running4all était de la partie pour le testing ATLET sur les 25 bosses de Fontainebleau

La ration d’attente

La sortie course s’étant déroulée sur les coups de 11H00, le petit-déjeuner était déjà loin. J’ai choisi de consommer sur le trajet aller en voiture, soit environ 1H pré-course une demie barre ATLET AMANDE.

Objectif : la ration d’attente permet de maintenir la glycémie à bon niveau si le repas précédant est éloigné de l’entraînement.

Elle peut également servir à pallier à un stress pré-course qui consomme du carburant de l’effort avant même le départ de course. Le risque est alors de voir prématurément ses réserves en glycogène épuisées et donc subir la fin de sortie.

Nous sommes d’accord que la ration d’attente doit être moins concentrée en glucides qu’une ration en course puisque nous consommons moins d’énergie au repos !

Publicité avec lien

La ration d’attente s’accompagnera obligatoirement de quelques gorgées d’eau pour une bonne assimilation des glucides de la barre ATLET  et maintenir plus largement les  réserves hydriques de l’organisme.

En cas de réveil tardif et de séance proche, j’aurai plus facilement opté pour la crème énergétique ATLET tout aussi digeste au bon gout d’amande naturelle.

PROTOCOLE PRE-COURSE : ½ BARRE ATLET soit 12.5g = 43 Kcal

L’alimentation en course

Le circuit des 25 bosses étant :

  • Une sortie assez intense au niveau choc intestinaux et variations d’allure type fartlek liées au sol variable : tantôt sable, blocs à escalader, sauter ou chemins typés singles plus roulants.

 

  • Un circuit trail assez court (2H30 à 4H30), il ne sera pas indispensable de consommer des aliments solides surtout que, comme précisé ci-dessus, le système digestif est mis à mal suite aux multiples chocs liés à la foulée.

PROTOCOLE ALIMENTAIRE EN COURSE sur course 2H30 :

½ barre ATLET fruits rouges = 12.5g = 43Kcal = 7.5g de Glucides 1 gel énergétique ATLET fruit rouge dilué dans ma flasque molle de 200ml = 25g = 71 Kcal = 17g de G ½ compote énergétique patate douce – amandes = 68 Kcal = 4g de G ½ compote énergétique ATLET pomme-abricot = 62 Kcal =15g G

+ 500ml d’eau électrolytique (1/2 stick vert Stimium régénération) contenue dans 1 flasque molle Salomon + 250ml d’eau dans laquelle j’ai dilué le gel ATLET fruits rouges contenu dans une flasque molle Salomon.

Les aliments en détail :

  1. La barre énergétique ATLET

Faites votre choix : ATLET propose 3 options de barres : fruits rouges, amande et cajou-pistache

La texture moelleuse type pâte d’amande de la barre de l’effort ATLET permet de conserver de la mâche sans pour autant lutter pour avaler les morceaux entiers restés coincés entre les dents.

Cette texture moelleuse est pratique également si on ne la consomme pas en son entier : elle ne risquera pas de s’émietter dans le sac.

Côté goût :

J’ai un gros coup de cœur gustatif pour la barre noix de cajou pistache à la texture très tendre dont les morceaux bien que présents dans la barre, fondent littéralement en bouche laissant un doux goût de cajou mêlé à celui de la pistache.

La barre amandes tout comme fruit rouge répondent à la même texture mais manque de caractère selon moi : le fruité reste trop discret et l’amande est dominée par la pâte de datte.

Côté qualité nutritionnelle :

Chaque barre de 25g contient entre 6g et 15g de glucides. Elle s’utilise en complément de sa boisson de l’effort. Consommée seule, il vous en faudra un par ¼ d’heure.

Les + de la barre ATLET :

– Le goût légèrement salé de la barre noix de cajou pistache permet d’intégrer du salé à ses courses longues.

– Petit format qui permet de consommer la barre en une seule fois et ainsi de varier les goûts durant la course.

– La qualité des matières premières Bio et de premier choix telle que la maltodextrine issue de manioc des barres amande et cajou.

– Les barres contiennent en moyenne 2g de protéines soit plus des 7% préconisés en vue de limiter la fonte musculaire sur des courses de très longue durée.

– chaque barre contient des antioxydants tels que la vitamine C et la vitamine E qui luttent contre le stress oxydatif lié à l’effort.

Les – de la barre ATLET :

– Le faible apport glucidique qui en fera un complément aux autres apports énergétiques.

– Le goût prédominant de la datte dans la barre amande.

Publicité avec lien

2.Le gel énergétique :

Le gel ATLET Fruits rouges, grâce à sa texture liquide, pourra être dilué en boisson énergétique

Mis à part sur des efforts très spécifiques type semi ou marathon, je ne suis pas très fan des gels énergétiques. En effet, le principal intérêt du gel reste son caractère compact à utiliser si l’on court léger, sans poche à eau ni bidon : seulement 25g à consommer toutes les 40-50 minutes.

Leur intérêt sur marathon constitue le principal désavantage sur long : ultra concentré il en devient facilement écœurant voire source d’inconfort gastrique si consommé trop concentré, sans eau.

Sur trail, le gel énergétique ATLET fruit rouge étant assez liquide il se diluera idéalement dans une flasque de petite contenance faiblement dilué. 150ml d’eau + 1 gel = une boisson légèrement concentrée au doux goût de grenadine à consommer régulièrement durant l’effort en complément d’autres aliments énergétiques afin de varier les plaisirs gustatifs (liquide, solide, moelleux, sucré, salé…).

Les + du gel ATLET

image5

Couteau suisse : Gel utilisable en boisson et donc monodose ultra pratique à diluer sur un ravitaillement trail lors d’une compétition.

– Goût : Arôme naturel de fraise et myrtille très agréable en bouche

– Qualité : Bio et made in France donc matières premières de qualité.

– Glucides : 4 types de glucides (sirop de riz, maltodextrine, sirop d’agave, miel de fleurs) pour une diffusion progressive de l’énergie

– 2/1 : Ratio Glucides / Sucres idéal pour un exercice d’endurance et éviter les pics de glycémie.

– Présence de vitamine C Antioxdante naturelle sous forme d’acélora qui luttera contre l’oxydation de l’organisme durant l’effort.

 

Les moins du gel ATLET

– Variété : 1 seul arôme, un arôme plus frais type citron ou menthe pourrait être envisagé.

– NF : Absence de label anti dopage.

Electrolytes : Le gel ATLET contient du sel de Guérande (0.3g/ gel). Mais par heure d’effort, les besoins en sodium sont au minimum de 0.8g/heure.

J’ai donc ajouté à mon autre gourde d’eau des électrolytes (= vitamines et minéraux sans calories) afin de compléter les besoins essentiels perdus dans la transpiration, surtout par temps chaud : sodium, potassium, magnésium, fer…

– 17.5g de glucides. Si le gel est utilisé en seul et unique aliment de l’effort, sa teneur glucidique sera légèrement faible au regard des 30 à 45g recommandés toutes les 45 minutes.

3. Les compotes ATLET

Compote sucrée ou purée salée? Difficile de choisir alors alternons les 2 !

image7

Enfin une compote salée qui se déguste et non s’ingère !

Déroutant à la première gorgée car le goût n’est pas commun : le mix patate douce et amande ne fait pas partie de nos habitudes mais autant dire que cette première est une réussite car l’amande donne de l’onctuosité et un goût presque régressif à cet aliment de l’effort.

Même par temps chaud elle se consomme sans dégoût.

Côté sucré : pas de surprise : les fans de compote pomme abricot ne seront pas surpris et adhéreront. Les adeptes du pomme poire repasseront pour une autre édition !

Les plus des compotes et purée ATLET :

image8

La compote sucrée allie le fructose à de la maltodextrine de manioc qui permet une diffusion de l’énergie progressive.

– La compote salée constituera un faible apport glucidique mais ce n’est pas son but premier. Son apport en graisses insaturées végétales (colza, amande) aura un puissant rôle énergétique sur des courses type ultra, tout comme l’apport en protéines qui réduit la fatigue musculaire liée à l’effort.

– Packaging pratique refermable facilement et le code couleur rouge (sucré) et marron (salé) permet de les reconnaître facilement malgré la fatigue liée à l’effort. Cerise sur le gâteau : recyclable (collectibio).

Toujours des ingrédients Bio, végan, sans gluten, et de qualité qui évitent l’huile de palme, les colorants ou tout autre additif.

Les moins des compotes ATLET :

– Un apport trop faible en sel qui est essentiel pour assurer une bonne thermorégulation  en compensant les pertes liées à la transpiration. Elles demanderont un apport en électrolytes en parallèles via la boisson de l’effort.

Des angles assez saillants du packaging qui pourraient causer des frottements en poche filet du sac à dos durant l’effort.

Publicité avec lien

POUR RESUMER :

Très bonne digestibilité à l’effort de l’ensemble des aliments testés. Maintien des capacités physiques et cognitives qui m’ont permis de garder du plaisir du début à la fin de course sans aucun coup de mou malgré la chaleur et l’intensité de l’effort.

Il ne manquerait plus qu’une ration de récupération ATLET pour compléter la gamme !

Publicité avec lien

Runing4all

GRATUIT
VOIR