Test: Les bottes COMPEX AYRE

par | 20/07/2021

Pour une pressothérapie accessible au grand public

Les  bottes COMPEX AYRE ne se limite plus qu’aux stimulateurs musculaires hauts de gamme dédiés aux sportifs. La famille s’est agrandie mais toujours dans une même optique d’optimisation de la performance notamment via la récupération et le soulagement des douleurs : des rouleaux vibrants, un masseur à percussion et les bottes de pressothérapie que nous avons eu le plaisir de tester durant une forte période de charge d’entraînement lors d’un stage en altitude.

Test réalisé en altitude par Marie Caroline SAVELIEFF – Athlète – Diététicienne du sport – images: Marie Caroline

Bottes COMPEX AYRE

Prise en main des bottes COMPEX AYRE

ULTRA TRANSPORTABLES, ELLES NE VOUS QUITTERONT PLUS

Premier bon point pour un matériel de cette valeur, les bottes sont vendues dans une valise rigide. Cela permet de les protéger et de les stocker lorsqu’elles ne sont pas utilisées. On peut de les transporter facilement que ce soit en déplacement compétitif, en stage ou en voyage.

Même si ces dernières sont dédiées principalement à la pratique sportive, rappelons que la pressothérapie possède des vertus drainantes améliorant la circulation sanguine notamment post long trajet que ce soit en voiture ou en voyage en avion.

Les bottes COMPEX AYRE sont sans fils donc sans limite d’usage

Bottes COMPEX AYRE

Une fois son contenant admiré, place à l’ouverture de la mallette pour découvrir la paire de bottes car c’est tout de même l’objet du test !

Deuxième bonne surprise : cet appareil thérapeutique est doublement ultra portable car il ne demande pas à être raccordé sur secteur pour être utilisé. En pratique, pas besoin d’être cantonné à côté d’une prise pour qu’il fonctionne. C’est donc dans la salle d’embarquement d’un aéroport ou dans un vestiaire qu’il constituera un graal salvateur.

Dans la valisette nous ne trouvons que la paire de bottes plus, bien évidemment le chargeur qui vous garantit une autonomie allant jusqu’à 3 heures.

Signalons que nous avons même pu l’utiliser en phase de charge, ce qui est des plus réjouissants pour les étourdis comme moi, qui sont de genre à aller se rendre compte que leur montre GPS est à 2% qu’au moment où ils ont chaussé leurs runnings… Ici, le problème ne se pose pas car l’utilisation est possible avec le branchement sur secteur.

 

Une grande facilité d’utilisation 

Bottes COMPEX AYRE

Nul besoin de notice à rallonge ou, de faire appel à un ami, car son mode de fonctionnement nécessite seulement d’avoir un doigt et… des jambes qui ne demandent qu’à être soulagées.

Le boitier, ou plutôt les boitiers électroniques sont greffés aux bottes COMPEX AYRE.

Allumez les bottes en appuyant sur le bouton ON / OFF, choisissez un des 2 modes proposés F1 ou F2 toujours sur chacune des bottes, puis laissez-vous aller. F1 correspondant au mode gonflage progressif : à objectif drainant qui évolue graduellement :

  • Du pied, puis
  • La cheville, vers
  • Le mollet puis, enfin
  • La cuisse.

Les 4 chambres de chaque botte se gonflent les unes après les autres.

  • F2 correspondant au mode simultané : avec compression synchrone des 4 chambres pied-cheville-mollet-cuisse.

Les 4 chambres se gonflent ensemble.

Je précise encore une fois qu’il vous est possible de n’utiliser qu’une seule des 2 bottes

Également, vous pouvez par vous-même appuyer à plusieurs reprises sur chaque bouton pour autogérer le niveau de compression, mais soyons honnête, à moins d’être ultra spécialisé, autant faire confiance à la machine et se laisser doucement aller sans trop chercher à jouer du bouton.

Les niveaux de compression s’échelonnent de 0 à 120mmHg.

Bottes COMPEX AYRE

A 649,00 euros c’est un investissement donc objectivement on ne peut pas dire que ces bottes sont à la portée de toutes les bourses.

Si vous vous êtes intéressé au vaste sujet de la récupération sportive via la pressothérapie, vous n’aurez pu que constater que les bottes COMPEX AYRE font partie des prix, si ce n’est du prix le plus bas du marché. En moyenne le tarif d’une paire de bottes de compression commencera à 4 chiffres pour tourner autour des 1000 à 2000 euros.

Les bottes de pressothérapie COMPEX AYRE sont 2 à 3 fois moins chères que leurs concurrentes, c’est une entrée fracassante dans le marché des bottes de récupération spécialisées dans le domaine du sport.

La promesse des bottes COMPEX AYRE
Bottes COMPEX AYRE

La marque table sur 2 principaux bienfaits que nous espérons savourer :

– Une récupération sportive qui est notre priorité au quotidien après les séances afin de pouvoir enchaîner 2 entraînements dans la journée et ainsi limiter les risques de blessure et optimiser la performance sportive.

– Un drainage lymphatique qui aide également à la récupération ainsi qu’à la « digestion » de longs voyages (9 heures de route, pour nous rendre sur notre lieu de stage, laissant des traces).

 

En pratique après l’entrainement

Bottes COMPEX AYRE

Après avoir pu profiter de la pressothérapie il y a quelques années durant un stage car un ami avait en sa possession ce petit bijou. Autant vous avouer que Lorsque l’occasion de tester de nouveau ce mode de récupération s’est présentée, j’ai tout de suite accepté.

J’ai apprécié de les stocker dans leur valisette car, nous le savons, lors de stages, les affaires ont vite fait de traîner et se perdre !

Les enfiler d’un zip pour le bas est également très aisé, le côté scratch en haut demande déjà un peu plus de patience. J’ai dû bien les serrer car que je n’ai pas les cuisses d’un cycliste de vitesse. Le scratch amasse facilement la poussière ou pire, abime irrémédiablement les tissus techniques pour peu que ces derniers viennent à rentrer en contact.

Le côté sans fil me plait bien également. J’ai d’ailleurs investi dans plusieurs électrostimulateurs COMPEX. Depuis le sans-fil je n’en changerai pour rien au monde.  Antérieurement j’avais dû réinvestir dans les câbles de mon électrostimulateur qui, tel un chargeur de téléphone, avaient rendu l’âme…

J’ai également facilement pris en main l’appareil bien que pas geek innée ni acquise !

L’effet compression se fait bien sentir et la détente également.

Côté « mesures barrières » dont le terme est d’actualité ou plus globalement « hygiène », il est important de préciser que, malgré les nombreuses utilisations durant les 2 semaines, les bottes n’ont pas subi les affres des mélanges de sueur. Le traitement anti-odeur des bottes en Nylon 420D jouent bien leur rôle.

  1. Les limites de la taille unique

Précisons en premier lieu ma taille (1m58), et ma pointure (36.5) qui ont, pour la suite, toute leur importance.

En effet, nous avons été plusieurs à pouvoir tester les bottes dont 2 de mon gabarit. Seule mon amie et moi, avons eu le sentiment de ne pas « être taillées » pour les bottes. Une impression de surcompression au niveau des pieds car contrairement à nos amis masculins, nos orteils ne dépassaient pas et étaient compressés. Etonnement, il en fut de même pour les mollets, qui m’ont plus semblés être plus contractés qu’avant session. Précisons que je sortais d’une séance de piste en pointes en altitude où je les avais déjà bien malmenés.

à La solution serait de proposer différentes tailles adaptées à chaque gabarit et également de pouvoir sélectionner les zones de compression que l’on ne souhaite pas actionner.

  1. Moins d’effet cocon avec la découpe-genou

Chaque botte COMPEX AYRE est divisée en 2 grandes parties. La première allant des orteils en-dessous du genou, fermée par une fermeture éclair. La deuxième entourant la cuisse fermée par 3 scratchs épais. Honnêtement, pour avoir pu tester les bottes intégrales en une seule et même pièce, je ne retrouve pas cette sensation de cocon et surtout de réel drainage progressif. La pressothérapie semble plutôt subdivisée en 2 grandes parties haut et bas avec un stop au milieu.

Attention, je ne m’aventurerai pas à certifier que l’effet récupération est amoindri des suites de cette « section » mais la sensation de bien-être du moment l’est à mon goût.

 

Lire nos articles test: COMPEX

Conclusion après 3 semaines 

Les bottes de pressothérapie COMPEX AYRE constituent une vraie valeur ajoutée en terme de récupération à l’image de l’électrostimulation, des pistolets de massage, ou bien de la cryothérapie. Elles permettent avec un prix très abordable, au regard des autres bottes de pressothérapie dédiées au sportif, de faire découvrir au public amateur ce mode de récupération.

N’aurait-il pas été plus judicieux de moins tirer les prix vers le bas, quitte à rajouter quelques euros et proposer ainsi plusieurs taillants car nous ne le répéterons jamais assez : chaque sportif est unique d’autant plus dans le milieu de la course à pied ou tous les gabarits et les 2 sexes se côtoient. Nous attendons avec impatience, la future COMPEX PRESSO AYRE 2.

Bottes COMPEX AYRE

 Le produit testé :

Bottes de compression COMPEX AYRE

Prix : 649.99 euros

Poids : 2.2kg

Dimensions : 44.5×39.5x37cm (valise)

Puissance de compression maximum : 120mmHg

Autonomie : 3h avec batterie lithium rechargeable

Site: COMPEX

Articles connexes

Clean Hugs: Le savon français

Clean Hugs: Le savon français

Clean Hugs une marque 100% biodégradable et compostable La jeune marque franco-californienne de cosmétique naturel lance ses gels douche.Et comme à son...

Test du PowerDot 2.0

Test du PowerDot 2.0

Le PowerDot 2.0 est un appareil électro-Simulation musculaire conçu pour les Sportifs qui souhaitent rajouter un complément à leur entraînement, à leur...