Reine du trail sur terrain gras en cette période, nous l’avons testé pour vous. La Asics Gel-Fuji Trabuco SKy.

Par: Marie-Caroline SAVELIEFF, Diététicienne nutritionniste du Sport – images Marie Caroline

 

Autant vous le préciser : la barre est placée très haute car les ASICS TRABUCO LYTE sont devenues mes joujoux préférés hors sentiers battus. J’en suis d’ailleurs à ma deuxième paire du modèle et celles-ci m’ont même accompagnées lors de mes derniers championnats de France de course en Montagne à Super Dévoluy fin septembre 2020.

Conçues en concertation avec le petit Prince du Trail Xavier THEVENARD, ASICS nous affiche cette paire comme un modèle léger et engagé sur terrains techniques et conditions extrêmes.

A moi de les exploiter à leurs justes fins.

Au premier chaussage, une sensation de légèreté

Le coloris : Après flash danse, flash running : Les puristes crieront certainement à l’outrage à la communion avec mère nature et réclameront haut et fort le retour aux versions camouflages.

J’aime ce qui pète et au moins, même après une demi-journée passée dans la boue je ne risque pas de les confondre avec celles du voisin. Lorsque que tu souffres lors d’une sortie, regarde tes chaussures et retrouve la vie en rose flashy !

” La Asics GEL FUJI TRABUCO SKY : un modèle de légèreté à moins de 200g “

Le poids : La plus affutée des TRABUCO : Moins de 179g vestiaire femmes (37 1/3)  et 220g côté messieurs (42).

Les plus légères de la gamme TRABUCO : 204g pour les LYTE, 221g en PRO, les TRABUCO originelles tablent 269g. A savoir qu’un même modèle en version GoreTex, prendra au minimum 40-50g.

Le chaussage :

  • Languette arrière éliminée : L’affûtage se fait ressentir dès le chaussage puisque la SKY s’est vue supprimer sa languette arrière.

Gare aux coureurs un peu bourrins (dont je fais partie), à ne pas casser le contrefort arrière

  • Languette avant fine: . Assez minimaliste de par son épaisseur, en vue, certainement d’un séchage rapide. elle ne tourne néanmoins pas car entre chaque œillet, le lacet fait corps avec la semelle via des œillets présents sur cette languette.

 

  • Un contrefort grand confort : Tout comme ses congénères, le contrefort de la SKY maintient bien le talon et guide ainsi le pied dans la foulée. Il le protège également telle une coque pour se terminer tout en douceur au niveau du tendon d’Achille.

Languette

Contrefort

” Système de laçage rapide et précis de la Gel FUJI TRABUCO SKY “

Tout comme la Fuji Trabuco Pro, la Sky bénéficie de la technologie de laçage et serrage rapides, cela même avec les doigts gelés. Attention à ne pas vouloir trop bien faire en serrant un peu trop fort.

  • Pochette lacets : Pratique, la pochette en haut de languette permet d’y loger l’attache-rapide du lacet.

Le logo ASICS de la GEL FUJI TRABUCO SKY soutient le pied

 

  • Empeigne : Solidement dotée de multiples renforts à l’avant, à l’arrière via sa tige rigide, et en latéral via le logo de la marque, la paire protégera le pied des débris et risques de déchirure.
  • Drop faible : Les 4mm de drop conviendront plutôt aux foulées médio-pied. Ce drop est le même que la Trabuco Lyte. La Trabuco Pro possède un drop légèrement plus élevé de 6mm permettant de limiter la fatigue du pied en l’assistant dans son déroulé.

 

  • Semelle extérieure : Des crampons multidirectionnels qui seront appréciés sur terrains techniques puisque ces derniers changent d’orientation stratégiquement afin d’adhérer aussi bien en montée, qu’en descente. L’épaisseur des crampons et encoches pour plus de réactivité même sur terrain gras et ingrats.

 

  • Amorti : Gel au talon pour le confort allié à la technologie Asics Flyte Foam qui allie légèreté et vitesse.

Un pare pierre thermosoudé qui ne pourra se décoller à l’avant pour protéger le pied et prévenir l’usure

  • Drop faible : Les 4mm de drop conviendront plutôt aux foulées médio-pied. Ce drop est le même que la Trabuco Lyte. La Trabuco Pro possède un drop légèrement plus élevé de 6mm permettant de limiter la fatigue du pied en l’assistant dans son déroulé.

 

  • Semelle extérieure : Des crampons multidirectionnels qui seront appréciés sur terrains techniques puisque ces derniers changent d’orientation stratégiquement afin d’adhérer aussi bien en montée, qu’en descente. L’épaisseur des crampons et encoches pour plus de réactivité même sur terrain gras et ingrats.

 

  • Amorti : Gel au talon pour le confort allié à la technologie Asics Flyte Foam qui allie légèreté et vitesse.

Un drop faible et le système breveté FLYTE FOAM d’ASICS qui profiteront aux médio-pieds adeptes de vitesse et réactivité

Sur le terrain: Faire corps avec la nature

A peine chaussées, avant même d’amorcer le premier kilomètre, quelle sensation de légèreté !

Dès les premières foulées, c’est le sol que l’on ressent au niveau médio-pied : un doux mix entre les crampons accrocheurs et l’impression de faire corps avec les racines et les pierriers.

Cet avant-pieds assez minimaliste en terme d’amorti ne plaira pas aux amoureux des semelles typées matelas bien douillé façon athlètes « Princesse au petits pois ». Les amoureux des contes d’Andersen comprendront l’allusion.

L’empeigne est d’un grand confort, et le laçage idéal à condition de justement le doser. Je vous conseille de ne pas y aller trop fort et sur une première petite sortie d’apprendre à l’ajuster. Personnellement, j’y suis allée un peu fort et, étant donné que la languette n’est pas très épaisse, je ressentais jusqu’aux œillets me démanger le dessus du pied. Allez-y doucement et pas  comme à mes habitudes !

J’ai été conquise sur chemins accidentés, single track et terrains demandant de relancer constamment. Réactivité, accroche et performance pour résumer.

L’accroche restera très bonne bien sûr sur terrain carrossé mais également sur route même mouillée sachant bien entendu que ce n’est pas son usage de prédilection. Il est important de préciser qu’elle s’adapte à tout type de terrain.

Après plus de 150km sur terrain assez abrasif (racines, pierres, passages de route, en solo ou canicross), la semelle extérieure n’a encore subi aucun phénomène d’usure prématurée, tout comme l’empeigne sur laquelle je n’observe aucun phénomène d’érosion.

Affaire à suivre, quand les conditions permettront de cumuler un peu plus d’espace boisé et montagnard.

Au regard de ma pratique je conseille les ASICS TRABUCO SKY à :

– Un coureur léger

– Un coureur avec du pied

– Un coureur à approche assez minimaliste

– Des distances assez courtes n’excédant pas 20 à 40 km telle qu’une course en montagne, un Kilomètre vertical, ou des entraînements de 10-20 km quotidiens sur terrain accidenté pour jouer avec la nature ou pratiquer un fartleck histoire de se débrider, course en étapes ou canicross demandant une bonne accroche et des appuis sans compromis.

– Sur tout terrain (quid des terrains enneigés qui je n’ai pu tester mais cela devrait arriver)

A l’opposé, j’émettrai une limite :

– Pour un coureur lourd,

– Pour un athlète courant assis,

– Pour les athlètes habitués à courir avec un drop élevé

– Sur trail long et ultra trail.

Dernier point important :
Attention, ASICS taille petit mais ce modèle tout particulièrement. N’hésitez pas à aller en magasin les essayer et si cela est réellement impossible, optez pour une bonne ½ pointure au-dessus de votre trail-running habituelle.

Peut-être cela est-il lié au fait qu’elle ne soit pas dédiée aux longues distances ; le pied n’aura donc pas le temps de gonfler et le griffé sera de ce fait amélioré.

Le produit testé :

Modèle: Chaussure Trail-running ASICS, GEL FUJI TRABUCO SKY

  • Tailles : Femmes : 35.5 à 44.5 / Hommes : 39 à 50.5
  • Semelle intermédiaire : Système Flyte foam
  • Semelle extérieure : Asics Grip 
  • Lacets attache rapide et languette cache-lacets
  • Poids contrôlé Running4all : 190g en 37
  • Drop : 4 mm
  • Prix : 150 euros
  • Foulée universelle et dynamique
Runing4all

GRATUIT
VOIR