Dans cette situation où le contexte s’avère anxiogène pour beaucoup, il est important d’admettre qu’il est perturbant de naviguer à vue sans pouvoir se projeter sereinement sur le reste de l’année. Comment pourrait-il être possible d’agir sur ce stress et de retrouver de la joie et de la sérénité dans ce contexte.

Photos: Jeff – PIXABAY

Qu’est ce que le stress ?

Mon métier consiste à accompagner la performance des collaborateurs dans une très solide industrie américaine qui se développe sur le marché vétérinaire. Il y a quelques jours j’ai ainsi animé une conférence qui avait pour objectif d’aider tout le monde à retrouver un sens nouveau et à regagner de la sérénité malgré le contexte. J’aimerai aussi vous faire partager quelques astuces et le résultat d’une méthode qui fonctionne… Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est une fonction vitale. Ses mécanismes physiologiques et psychologiques sont là pour nous mettre dans un meilleur état… Il est présent  pour nous aider à affronter une situation dangereuse ou difficile. Il nous sert à nous adapter au mieux.  Il est essentiel à notre survie. Les scientifiques parlent plus de réaction d’adaptation. Heureusement qu’il existe…

En l’absence de stress?

Un niveau de stress trop faible serait préjudiciable. Il y avait d’ailleurs une étude menée sur des rongeurs que j’avais réussi à retrouver qui montraient que si ces petits mammifères étaient artificiellement inhibés par la peur, ils cherchaient systématiquement à se mettre en danger. Comme si le stress était en réalité indispensable. De quel genre d’énergie s’agit-il ?

Le bon stress!

Le bon stress celui que j’appelle le stress optimal. Celui qui permet de se transcender et de réaliser des choses exceptionnelles. Celui qui met en action l’adrénaline et les endorphines, ainsi que les autres hormones qui décuplent par voie de conséquence les chances de succès.

Les champions le connaissent bien. C’est celui qui leur permet de réaliser des choses normalement irréalisables. Il convient aussi de distinguer les menaces de celui-ci si nous n’en prenons pas le contrôle.

La menace du stress

Deux formes de stress nous menacent : le stress toxique et le stress chronique. Le stress toxique : il devient nocif s’il est activé à un niveau trop élevé en poussant à l’extrême nos réactions biologiques.  Il va nous épuiser physiquement et mentalement en entamant progressivement notre efficacité.

Le stress chronique se distingue du stress aigu. S’il est activé à un niveau raisonnable, il va nous aider à faire face à une situation complexe. Lorsqu’on le fait durer, il va se poser un problème. Il expose notre organisme à une sécrétion répétée des hormones du stress. Notre système de réponse au stress n’est pas fait pour être activé comme ça en permanence.

Comment agir ?

Je vous propose, comme je l’ai fait lors de ma conférence de garder en tête une stratégie en 6 étapes qui va tous nous permettre de réduire durablement notre stress de façon générale…

ÉTAPE 1 

 Lorsque nous nous sentons dépassés par la situation nous risquons de perdre confiance. Cela peut avoir un impact sur notre productivité et nous rendre moins efficace. Je vous propose de reconnaître les signaux d’alarme d’un excès de stress : anxieux, irritable, fatigué, déconcentré, retrait, perte d’appétit ou l’inverse boulimie, etc.

Vous devez aussi reconnaître les causes : peur de plus être compétitif, de prendre du poids, de ne plus jamais avoir de résultats, de vivre sans objectif, etc

ÉTAPE 2 

Commencez par faire le point sur la satisfaction de vos propres besoins. Lorsque vos besoins sont satisfaits, que vous en prenez soin, vous êtes plus forts et plus résilients au stress.

Si nous nous sentons bien physiquement et émotionnellement, nous serons mieux équipés pour gérer le stress sans nous faire submerger. « Prendre soin de soi » ne signifie pas qu’il faut changer radicalement notre style de vie.

De toutes petites choses peuvent déjà améliorer notre humeur, augmenter notre énergie et donner l’impression que nous sommes bien aux commandes « Une chose à la fois » plus nous ferons des choix de vie plus sains, sans contraintes ni de choses qui nous encombrent plus nous aurons une réduction substantielle de notre stress.

ÉTAPE 3

Les émotions sont contagieuses et autant nous diffuserons autour de nous le stress qui nous habite autant nous apaiserons notre système nerveux en échangeant avec des personnes calmes et équilibrées.

Notre interlocuteur n’a pas à régler nos problèmes, il suffit juste qu’il nous écoute. Rien de plus ! Une bonne oreille ! Il faut cultiver un solide réseau de soutien afin de servir d’amortisseur contre le stress et la pression des résultats que nous connaissons actuellement.

Plus nous sommes seuls et isolés, plus nous sommes vulnérables au stress. Un réseau social nécessite d’être cultivé… Nous avons tous un téléphone, Reprenons contact avec ces gens inspirants !

ÉTAPE 4

 

Lorsque le stress commence à devenir handicapant, nous pouvons mettre en place des modifications substantielles. Cela va nous permettre de reprendre le contrôle de la situation. Nos capacités à garder le contrôle de nous-même dans les situations stressantes seront en plus très appréciées des autres et faciliteront des relations encore plus épanouies.

Cela passe par une optimisation de la gestion du temps. Essayons de créer au mieux un agenda équilibré. Prenons un temps pour faire la liste de nos responsabilités et de nos tâches journalières en plein confinement. Ne nous surchargeons pas. Bien souvent nous sous-estimons le temps d’une activité. Ne tentons pas de remplir la journée au maximum.

Si nous remarquons que nos journées sont surchargées, faisons le tri entre les tâches « nécessaires » et les tâches « souhaitées ». Mettons les tâches non nécessaires en-dessous de la liste ou éliminons-les ! Priorisons les tâches ! Faisons une liste des tâches que nous avons à faire et trions-les par ordre d’importance. Faisons les plus importantes en premier.

Si nous devons faire quelque chose de particulièrement déplaisant, faisons-le en premier. Nous serons ainsi libérés et le reste de la journée sera remplie de tâches plus agréables. Divisons tous nos projets en sous-étapes.

Si un projet nous parait insurmontable, divisons celui-ci en sous-étapes ! Centrons-nous sur une étape à la fois ! Surtout ne faisons pas tout en même temps.

Déléguons certaines responsabilités. Nous n’avons pas à tout faire tout seul ! Si une autre personne peut prendre en charge la tâche, pourquoi ne pas la laisser faire ? Laissons de côté le désir de tout contrôler ou de tout maîtriser.

En faisant cela nous nous délesterons d’un stress non nécessaire. Faisons des compromis ! Un peu de flexibilité permet d’instaurer un climat plus détendu et de réduire le niveau de stress pour tout le monde.

ÉTAPE 5

 Lorsque la pression ou la peur augmentent nous pouvons garder le contrôle et une certaine confiance en nous en comprenant et en cultivant l’intelligence émotionnelle et en gérant habilement les émotions de façon constructive.

Nous allons retrouver cette intelligence émotionnelle dans la capacité à communiquer avec les autres de façon à diminuer les différences entre les personnes. Cela nous permettra de à rallier les gens à notre cause, de prendre soin des sentiments des autres et de réduire le stress et les tensions dans nos relations avec les gens.

Parmi toutes les compétences auxquelles est connectée notre intelligence émotionnelle, 5 sont particulièrement intéressantes :

 1. Prenons conscience de notre stress de nos notes, nos habitudes et des fonctionnements. 

 2. Restons connecté à nos expériences et communiquons authentiquement avec ce qu’on est et ce qu’on a.

3. Utilisons le langage corporel et apprenons à mieux décrypter les fonctionnements du para verbal 

4. Résolvons les conflits de façon saine et constructive. Ne laissons pas de mauvaises rancunes s’installer. 

 5. Développons notre capacité à relever les défis avec humour et comme si c’était un jeu. La vie est un jeu. Arrêtons de nous prendre au sérieux !

 

ÉTAPE 6

Je vous rassure beaucoup d’entre nous empirent le stress en cultivant des pensées et comportements qui ne nous aident pas. Il faut changer ces mauvaises habitudes. Résistons à l’attrait du perfectionnisme.

Aucun projet, aucune situation, aucune décision ne peuvent être parfaits. Essayer d’atteindre la perfection est générateur d’un stress superflu. Lorsque nous nous posons des objectifs non réalisables ou que nous essayons d’en faire trop, nous nous mettons en position d’échec.

Essayons simplement de faire de notre mieux, personne ne nous demandera d’en faire plus. N’essayons pas de contrôler l’incontrôlable. Beaucoup de choses sont hors de notre rôle, en particulier le comportement des autres. Plutôt que de nous stresser inutilement à ce propos, focalisons-nous sur ce que nous pouvons contrôler.

                                                     

POUR CONCLURE

Maintenant que vous savez mieux utiliser vos émotions, je vous propose un moment d’introspection. Utilisez cette période de confinement imposé pour vous offrir cette opportunité unique dans votre vie de réfléchir sur le sens de vos valeurs. Développez un nouvel art de vivre qui vous permettra de toujours trouver comment évoluer avec bonheur… Ne vous laissez plus gagner par le stress. Laissez votre esprit vous guider vers ce que vous souhaitez réellement faire de votre vie. Laissez exprimer votre joie de vivre et de gagnez définitivement votre liberté de vous orienter dans la seule direction que vous avez toujours voulu au fond de vous…

Runing4all

GRATUIT
VOIR