Connaissez-vous la différence entre un optimiste et un pessimiste ? Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité quand l’optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. C’est ainsi que dans cette période de confinement le contexte est une véritable aubaine pour les sportifs les plus créatifs…

Par Jean-François Tatard – Photos Jeff – Pxhere

Confiné mais jamais sans bouger

Dans cette période de confinement, il est normal qu’immédiatement, vous craigniez de voir la forme s’envoler, et les kilos s’accumuler. Pour la plupart d’entre vous, vous n’avez pas traîné. Vous avez vite su comment vous équiper et où trouver comment rouler connecté.

Parallèlement, c’est aussi l’opportunité de travailler des parties délaissées tout le reste de l’année. Ou de faire progresser des axes d’amélioration.

Une offre d’exercices

Pour garder la forme dans cette période de confinement, pour les mieux équipés, il y a le Home Trainer, le tapis roulant, le rameur. Ce sont des solutions de repli de luxe, cela permet aussi de ne pas trop tourner en rond et de se vider la tête.

L’offre d’exercices invitant à se bouger ne s’arrête pas là, que le web et les réseaux les tutoriels qui exposent du « Sport At Home » explosent ! Pourtant il convient de rester prudent et de bien les choisir…

La prudence est de mise…

Depuis le début du confinement, les réseaux sociaux débordent de coachs souvent improvisés en 24h. Ils donnent des exercices à faire dans le salon, dans le garage ou sur le balcon. Une série de crunch filmée sur l’iPhone et 2 minutes plus tard elle est postée sur Instagram !

Les pros aussi tentent de s’adapter. Beaucoup envoient des exercices à leurs adhérents. Quand on parle d’opportunisme, aviez-vous déjà reçu autant d’emails pub en ce moment ? Les applis spécialisées inondent les boîtes e-mails. Même les stars du sport nous proposent de les suivre avec des conseils pas forcément adaptés à tous.

En cette période de confinement  le business du sport à la maison a du succès. Vous souvenez vous le lendemain de l’annonce du président tous ces gens qui se sont découverts soudainement une passion pour la course à pied ? « Il est vrai  que DECATHLON est fermé ?! Peu importe, on retrousse le jean, on chausse les Stan Smith et s’en va courir le long des quais… ». Ces comportements ne sont pas sans risques. Tous ces gestes si nous les faisons mal, la sanction ne va pas traîner…

Ne nous improvisons pas sur des exercices que nous n’avons jamais fait avant

Dans cette période de confinement, il n’y aura personne pour contrôler si nous les faisons bien. Personne non plus pour soigner les conséquences et les traumatismes d’une mauvaise posture. La blessure n’est jamais loin. Des abdos mal faits ou des exercices mal équilibrés et nous nous retrouvons rapidement avec une lombalgie ou une pubalgie. Alors adaptons nos efforts. Soyons progressifs. N’allons pas au-delà de la douleur sur des exercices nouveaux.

Adaptons les efforts à notre niveau de pratique. Pour les néo sportifs du confinement, faites-en priorité ce que vous savez faire ! Les choses que vous maîtrisez et apprenez doucement et progressivement les choses que vous découvrez. Ne vous aventurez pas à faire des squats si vous n’en avez jamais fait.

Apprenez déjà le mouvement en faisant l’exercice à vide. Ne faites pas non plus « d’abdominaux » sans faire de « lombaires » derrière, qui auront le bénéfice d’équilibrer. 

Ne déséquilibrez pas la structure

Le maître mot dans les activités nouvelles que vous exécuterez pendant ces prochaines semaines c’est justement l’équilibre. Quand vous travaillez d’un côté, vous devez équilibrer de l’autre. Abdos = lombaires, quadri = ischio, bras = jambes.

C’est la même chose avec l’équilibre de force et de souplesse. Pour vous muscler plus efficacement, vous devez corriger les déséquilibres et diversifier vos séances de renforcement musculaire. Il est important d’effectuer correctement un exercice avant de travailler la force brute.

Si vous n’avez jamais entendu parler de la méthode Callisthenie c’est le moment de s’y intéresser. Celle-ci recommande de faire des séries de 5 répétitions maximum en ne se concentrant que sur la propreté du mouvement avant de passer sur des variations travaillant la force.

Dans cette période, nous vous conseillons de développer en priorité l’agilité, l’équilibre et la souplesse plus que la force. Cela aide à corriger les déséquilibres musculaires. Le risque de blessure est moins grand qu’avec la musculation.

Elle est donc bénéfique pour les coureurs non familiers des salles de gym et pour ceux qui reprennent après une blessure. Mettez en action un plus grand nombre de muscles que la musculation, et ciblez des muscles peu travaillés par nos sports qui sont des sports d’endurance.

En conclusion

Des exercices à faire à la maison tous les jours : oui ! Mais pas n’importe comment et pas à n’importe quel prix ! Variez-les et adaptez-les à votre niveau. Ne consacrez pas plus de 20% de votre temps à apprendre des exercices que vous ne connaissez pas. Privilégiez ce que vous savez faire !

Copyright © 2020 Agence Commin All Rights Reserved.  Mentions légales

Runing4all

GRATUIT
VOIR