Overstim’s la marque Bretonne de nutrition du sportif nous présente ses petites dernières. Elles sentent bon la nature et le retour au naturel avec ces petites balles énergétiques.

Marie-Caroline notre diététicienne du sport a testé pour vous ce nouveau type d’aliments de l’effort qui fond dans la bouche, pas dans la main ! Les energyballs répondront aux besoins des sportifs gourmands attachés à la qualité des matières premières 100% Bio.

Marie-Caroline SAVELIEFF, Diététicienne nutritionniste du Sport – Photos : Marie – Overstim’s

Aux premiers abords 

Un sachet individuel pratique qui s’ouvre facilement, et contient 6 boules énergétiques de la taille d’une bille de 8g chacune, soit 48g par sachet.

Overstim’s a misé sur 3 recettes bio, sans gluten et sans colorant ni conservateur pour répondre à la tendance du moment mais surtout faciliter la digestibilité à l’effort.

Une fois le sachet ouvert, on ne différencie pas spécifiquement à l’œil les 3 parfums : le chocolat, le citron et la myrtille sont uniformément de couleur chocolat, certes un peu plus clair côté citron sans que cela ne saute pas aux yeux… L’odorat ne s’y trompe pas grâce à la fraîcheur de poudre de citron bio et de l’arôme naturel de citron.

Cette couleur est due à la composition principale de ces 3 boulettes : la datte à près de 90%.

Pour quel pratiquant ?

Un packaging idéal pour les amateurs de longue distance qu’ils soient à la recherche de performance ou tout simplement d’une sortie d’entraînement entre amis.

Dans longue distance je sous-entends pratique sportive à composante majoritairement aérobie car ces boules restent des aliments solides,  à éviter si votre objectif marathon est de moins de 3h car il faut tout de même les mâcher et éviter de les gober tout rond !

Néanmoins sur une sortie longue typée trail avec un bon rythme et variations d’allure, leur petit format, de la taille d’une cerise, évitera l’effort acrobatique qui consiste à couper ½ ou ¼ de barre, la mâchouiller et ensuite tenter de rentrer le reliquat de barre dans sa poche.

overstims3

La texture type pâte d’amande ne nécessitera pas non plus de mâcher 10 x la barre avant d’espérer l’avaler au risque qu’une graine de courge vienne se loger entre la molaire et la prémolaire !

Pour résumer, elle sera idéale pour toute pratique sportive nature que ce soit course sur route de longue distance, trail, ultratrail, cyclo ou vtt avec option randonnée.

Mention spéciale à la facilité de partager sa collation entre amis : plus sympa que de couper sa pâte de fruit ou sa barre de granny en 2 au risque de s’en mettre plein les doigts.

Sur le terrain

overstim4

1- Pratique

L’ouverture est facile, même en pleine course ou à vélo, une main sur le guidon.

Les 6 balles sont bien distinctes et n’ont pas tendance à s’amalgamer en une méga boule durant l’effort, même par temps chaud.

Il est également aisé de les ranger dans leur sachet une fois la juste quantité de balles consommée.

Pas de main qui colle à l’image des gels qu’on tente vainement de refermer ou encore des grosses barres que l’on se doit de remettre dans leur emballage, parfois au prix d’efforts inutiles et énervants.

Elles ne conserveront pas leur jolie forme 100% ronde et pourront s’aplatir quelques peu durant la course mais sans pour autant s’émietter.

2- Digeste

La texture s’apparente à celle de la pâte d’amande : de la mâche en bouche mais sans croque en bouche afin de faciliter la digestibilité et éviter l’émiettement.

L’energy ball aura une texture fondante. Je la classerai entre la gomme et la barre énergétique de l’effort.

3- Simple et efficace

Donne-moi le nombre d’ingrédients contenus dans ton aliment de l’effort, je te dirai qui elle est.

En tout et pour tout, 5 à 6 ingrédients, tous 100% Bio.

Pour l’ensemble des boules on recense 3 ingrédients principaux: des dattes, de l’amande et du sel de guérande. Et selon le goût choisi :

  1. Chocolat-noisette : pépites de chocolat + poudre de cacao + noisettes
  2. Citron : poudre de citron jaune et arôme naturel de citron
  3. Myrtilles : myrtilles sauvages, arôme naturel de myrtille, jus de pomme concentré.

La qualité nutritionnelle

Côté goût, les 3 produits de la gamme ont tout bon :

  • Le chocolat est gourmand avec de mini pépites,
  • Le citron sera apprécié pour son côté légèrement prononcé en bouche,
  • La myrtille plus fraîche, bien que, à mon goût, le côté fruit rouge aurait gagné à être un peu plus puissant.

Penchons-nous sur la qualité nutritionnelle à l’effort long :

  1. APPORT ENERGETIQUE ET GLUCIDIQUE : en complément ou collation

Conseillé :      200-300 calories / heure

                        40 à 60g de glucides / heure

Entre 158 et 173 calories et 29-31 grammes de glucides par sachet et donc 25 calories par unité, elles auront pour objectif premier de compléter les apports d’une boisson énergétique lors d’efforts longs afin de varier les goûts et les textures et d’éviter ainsi l’écœurement.

Si vous souhaitez vous limiter à cet aliment durant l’effort accompagné d’eau, je vous conseillerai 8 energyballs / heure.

  1. PROTEINES : OK si effort <5-6h

Conseillés :    7% sur des efforts > 5-6 heures

                         = 3g pour une barre de 48g

Les energyballs contenant moins de 2g par sachet, seront donc plutôt adaptées à des efforts <5-6 heures ou pourquoi pas comme collation post effort alliée à une boisson de récupération type whey, hipro® ou yaourt à boire, durant la fenêtre anabolique immédiatement après l’effort.

A l’opposé, elles pourront servir de collation dans l’après-midi si vous comptez pratiquer une activité sportive soutenue ou une sortie longue en fin de journée.     

  1. Apport en fibres et digestabilité à l’effort: OK

Conseillé : Limiter les oléagineux et produits céréaliers entiers.

Energy balls = 4g de fibre / sachet

Les boules contiennent de la datte et de l’amande sources de fibres qui seront contre indiquées durant un effort très intense, d’autant que les fibres ralentissent l’absorption des glucides et donc la disponibilité rapide de carburant.

Mais, les dattes tout comme l’amande se trouvent sous forme de pâte ou de poudre ce qui facilite mâche et digestibilité. Consommer ces bouchées sur un effort long principalement en aérobie ne posera pas de problème. Préférez les consommer en côtes lorsqu’il y aura moins de choc intestinal (à l’opposé, on limitera leur consommation en descente).

  1. Apports en magnésium sodium et potassium

Conseillé :      Magnésium : 56g /h                                           PEUT MIEUX FAIRE

                        Potassium :    300-400mg/h                                OK

                        Sodium :        1g de sel / h = 400mg de sodium PEUT MIEUX FAIRE

Sur ce point, je suis moins enthousiaste car ces mentions ne sont pas toutes précisées.

Côté magnésium, anti-crampe, anti fatigue, et maintien de l’excitabilité musculaire aucune mention n’est alléguée donc mauvais point.

Le potassium est essentiel dans certaines conditions : sur course longue, par temps chauds, ambiance humide ou tendance de l’athlète à une forte sudation.

Une carence sera source de déshydratation et de crampes car le corps absorbera moins l’eau.

Il n’est malheureusement pas fait mention de la teneur en potassium, mais la datte étant l’ingrédient essentiel à près de 90%, nous pouvons estimer qu’il y a près de 300mg de potassium par sachet.

Donc bon point côté apports, néanmoins, il serait positif de le stipuler dans la composition nutritionnelle pour s’en assurer.

 

Le sodium suivra le même principe que le potassium : essentiel pour assurer une bonne contraction musculaire et donc éviter les crampes. De plus, le sel entretiendra la soif et constituera un cercle vertueux pour éviter la déshydratation.

Les energy balls manquent de sel : seulement 0.05g pour des besoins estimés à 1g par heure.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \”éditer\” pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

overstims6
  1. Vitamines B et antioxydants: cuivre

Un apport en vitamine du groupe B sera conseillé afin d’optimiser la transformation des nutriments (glucides, protéines, lipides) en énergie rapidement disponible.

Nulle mention sur cette barre mais notons que les dattes et l’amande contiennent de la vitamine B.

Cette barre en contient, mais certainement en quantité trop limitée pour le coureur.

Enfin, la présence de cuivre, puissant anti oxydant  aidera à limiter l’accumulation de stress oxydatif nuisible à l’effort, à la performance ainsi qu’à la récupération.

En conclusion:

Le positif :

– Des ingrédients de qualité

– Une faible liste d’ingrédients

– Une facilité de consommation

– Un goût de reviens-y

Le négatif :

Le prix : 0.50 centimes la boulette tout de même.

– L’absence de teneur en certaines vitamines et minéraux qui sous-entend peut-être un manque.

Pour résumer, il est très compliqué de coupler les 2 critères :

  • Bio
  • Alimentation dédiée au sportif

En effet, les besoins en vitamines et minéraux supplémentaires chez le sportif se heurtent à la législation stricte des produits à allégation BIO. Pour exemple, on ne peut rajouter de vitamine B1 dans une barre ou de potassium : il faut que ces vitamines et minéraux soient naturellement présents…

Nous tombons alors sur un dilemme : optimiser ses aliments de l’effort d’un point de vue macro et micro nutritionnel OU consommer BIO au risque que la barre, le gel, la boisson manque de nutriments en vue d’une pratique sportive.

A VOUS DE CHOISIR : BIO ou OPTIMISATION DE L’EFFICIENCE.

Et surtout cela constitue un nouveau défi pour les professionnels de l’alimentation de l’effort : coupler EFFICIENT ET BIO.

 

 

Copyright © 2020 Agence Commin All Rights Reserved.  Mentions légales

Runing4all

GRATUIT
VOIR