Chaussures ZOOPLUS sportives:

La tout-terrain pour aventurier et aventurière.

 Une nouvelle testeuse vient de rejoindre la team Running4all. Nous vous présentons donc la miss Rhodesian Ridge Back nommée Palash du Royaume de L’Espina.

Elle pratique la course à pattes depuis sa plus prime jeunesse et apprécie tout particulièrement les sorties en forêt, pour se dépenser mais aussi pour faire pipi. Comme elle le précise si finement : « c’est toujours plus sympa de sniffer le bois frais plutôt que le caniveau au pied de chez moi ».

 Aujourd’hui nous lui avons proposé de tester des running au cours de ses promenades… Elle a le droit de se promener en ces temps incertains, pour décompresser face à notre frustration de course à pied, amusez-vous à lire ses aventures.

Le produit testé :  La  ZOOPLUS  pour Wouf

  • Unisexe
  • Tailles : de XS (2) à XXL (7)
  • Couleur : Noir avec bande réfléchissante pour que mes maîtres ne me perdent pas la nuit
  • Semelle extérieure : en TPR thermoplastique antidérapant
  • Tissu : Simili cuir et polyester
  • Laçage : Pourquoi se prendre la tête ? 2 scratchs par patte avec soufflé pour emballage de la papatte facile
  • Poids : Je n’avais pas de balance mais moins d’une ½ portion de croquette à vue de wouf
  • Drop : 0 drop pour un bon griffé
  • Prix : 15.99 à 17 .99 euros en fonction de si t’as des grosses pattes ou non 
  • Foulée : de princesse, en toutes circonstances

 

J’avoue que je n’étais guère enchantée devant la nouvelle trouvaille de mes maîtres…

Remarquez, j’eu la même réaction lorsque, pour mes 1 an, ils m’ont affublée d’un harnais pas des plus girly. J’ai vite changé d’avis lorsque j’ai compris qu’on pourrait se balader, que dis-je : pratiquer le trail running tous ensemble.

J’ai donc testé pour vous mes nouvelles snow-trail running. Il le fallait bien car ce n’est pas un petit investissement : rappelez-vous que j’ai 2 fois plus de pattes que vous !

Le chaussage :

Je ne vais pas vous mentir, j’ai dû « faire appel à un ami » pour les chausser.

Avouons que, vu mon manque de patience, le double scratch était une meilleure idée que le laçage qui m’aurait vite empatouillée et mis les nerfs de mes maîtres à rude épreuve.

Autre chose pratique : pas de patte droite / gauche ou bien avant et arrière : imaginez le bin’s… Quand je vois mes maîtres se prendre la tête avec leur chaussette Left et Right toujours mangées par la machine à laver… Il valait mieux éviter car c’est moi qui les aurai grignotées.

La semelle antidérapante :

Y’a pas à tortiller du derrière : mes petits coussinets bénissent ce plastique thermostatique antidérapant en WOUFBRAM car malgré les attentions de ma maîtresse qui me badigeonne d’antifriction, je suis une chienne fragile et je crains les gerçures…

Et puis sur un malentendu, je peux toujours rencontrer un beau wouf fétichiste des pieds donc je préfère prévenir. J’en profite pour préciser que je suis célib’ donc si vous connaissez un beau mâle sportif enclin à se promener, je suis OP pour partager mon écuelle et plus si affinités.

Première sortie et première impressions

L’empeigne chaussette :

La structure façon chaussette me sied à ravir par contre, ne prenez pas une taille au-dessus sinon à la moindre accélération, elles vont rester sur la chaussée !

Le velcro :

J’avoue que le velcro que je pensais salutaire possède des limites car avec les températures négatives, la neige s’y fige et la fermeture devient moins efficace. Il m’est arrivé de faire quelques foulées et de me faire gronder car j’avais perdu un de mes attributs… Monde injuste car pour une fois, je ne les avais pas grignotées !

 

 

Mes premières foulées :

Je ne vous montrerai pas les premières vidéos que mes maîtres se sont amusés à filmer. Dignes d’un vidéo gag car je ressemblais à un pingouin croisé avec Bambi !

Mais, amis Wouf, persévérez ! Au bout de 5 minutes et quelques fous rires que je n’ai pas appréciés, mes snow Wouf trail se sont faites oublier et je me suis grave éclatée !

 

 

Drop 0mm :

Ayant une foulée avant pied, je conseillerai ce produit aux Wouf ayant une foulée légère voire médio pied avec pointe de vitesse à concurrencer une gazelle apeurée (comment ça je me la pète ?). Amis husky, setter irlandais, ou malinois affutés ce sera OK.

Pour mes amis Saint Bernard inutile de vous encombrer : un bon coup de gnole et vous ne sentirez plus vos pieds.

Pour les lecteurs chihuahua ou bichon maltais, je ne saurai trop vous conseiller de rester chez vous car même avec la bande réfléchissante de mes running, aucune âme ne saura vous retrouver sous 20 à 30 cm de neige bien fraîche. En cas de mauvais temps ou d’ailleurs de confinement, optez pour un tapis d’appartement !

 

 

En compétition :

Remarquez la souplesse de ma foulée, même lorsque je suis en plein ravitaillement. Je me sens comme une panthère que l’on vient de lâcher et cela quel que soit le dénivelé ou le profil accidenté. Je devine dans le regard de mes adversaires une certaine jalousie (bon après c’est peut-être lié à mon joli pelage caramel bronzé).

 

Au fil des sorties et des kilomètres,

Je n’ai constaté aucune usure malgré mon gros kilométrage actuel : en temps de Corona, tous mes voisins sont devenus mes amis et veulent me promener !

De même pour mes petons ; je n’ai ni ampoule, ni frottement. Tendinite, périostite ou trucs en -ITE, je ne connais pas ! D’ailleurs message subliminal à mes proprio : inutile de m’emmener chez le véto, je suis en parfaite santé.

Mais pour vous les humains :  RESTEZ CHEZ VOUS!

Retrouvez les aventures sportives et festives de PALASH du Royaune de l’Espina :

Sur FACEBOOK: Rhodesian Ridgeback Palash

Sur Instagram : palash_du_royaume_de_lespina

Runing4all

GRATUIT
VOIR