Face aux mastodontes de l’électronique GPS haut de gamme, Décathlon nous présente sa petite dernière : la montre Kiprun GPS 550 avec capteur cardio au poignet pour la modique somme de 119.00. Mais pour ce prix, peut-elle réellement combler toutes nos attentes ?

B-TWIN VILLAGE :

Pour contextualiser la remise du joujou, j’ai eu l’occasion de découvrir la Kiprun 550 à Lille au B’Twin village et j’ai adoré le site… C’est un bon début vous me direz !

Le B-Twin village se situe sur un ancien aéroport de près de 85000m2, mais également l’ancienne manufacture de tabac (SEITA) fermée il y a plus de 10ans.

Aujourd’hui nulle trace du moindre engin volant, mais une multitude de trottinettes et skateboards qui circulent au sein du village et même au sein des locaux tant ceux-ci sont gigantesques.

Test de résistance du bracelet de la montre au labo Décathlon Village

Revenons à notre montre Kiprun 550 qui aura mis 18mois à sortir de ces bureaux d’études pour ainsi remplacer l’ancien modèle. Pour faire bref, les nouveautés résident essentiellement dans :

– Un double système GPS + Glonass afin de capter bien plus vite les satellites.

Dissection de la montre KipRun 550 : Batterie, antenne GPS, écran, tableau électronique et capteur de vibration : vive la miniaturisation !

– Un capteur de fréquence cardiaque optique 3ème génération au poignet, travaillé avec Philips pour plus de fiabilité. (Néanmoins il est toujours possible d’y adjoindre une ceinture poitrine cardiaque et d’opter pour la Kiprun500). 

Montre non dédiée au triathlon mais possibilité de nager avec puisqu’étanchéité 5ATM.

– Détection des zones cibles de fréquence cardiaque réactualisée au quotidien  qui permet une adaptation de l’entrainement automatique en fonction du niveau de fatigue.

Kiprun 550 : Une montre épurée, légère, sobre… peut-être un peu trop donc varions les coloris de bracelets!

Aux premiers abords :

  1. Poids plume. Avec ses 41g c’est à peine si on la sent au poignet.
  2. Bracelet :

– tout doux. La silicone lui confère une grande souplesse sans sensation de pincement.

– Pour tous. Même les plus petits poignets tels que le mien (14.5cm) seront comblés.

Pour varier. Pour 10 euros le bracelet, on peut se permettre de jouer les fashionista à moindre prix et ainsi d’assortir sa montre à la tenue du jour. Changement possible même pour les propriétaires de 2 mains gauches tant la manip est facile et ne nécessite pas d’outil : une seule main suffit !

Bracelets interchangeables fabriqués sur site à l’imprimante 3D

  1. Cadran :

– Un brin retro. 3 types d’affichages d’heure dont la police n’est pas des plus funs. Pas de personnalisation possible et le tout en noir et blanc.

Mode lumière très puissant et donc chiffres très lisibles de nuit comme de jour.

Lunette trop obscure. Le cercle noir précisant la signification des 4 boutons est quasiment illisible. Difficile à prendre en main lors des premières sorties en vue de ne pas se tromper entre le bouton lap et stop par exemple.

Capteur cardio au recto.

  1. Chargement :

Charge totale en 2h30 mais câble de petite taille (35cm)

Câble de charge mini. A peine 35cm, mieux vaut avoir une prise à proximité ou la charger sur la table de son PC.

– 2h30 pour une charge totale. Absence de charge rapide en 5 minutes pour qui veut effectuer une sortie dans l’immédiat et a oublié précédemment de la recharger.

– Le niveau de charge de la batterie mériterait d’être toujours présent sous forme de petit logo sur l’écran principal.

Première prise en main :

  1. Connexion de la montre à l’application :

– Sur téléphone : L’appli DECATHLON CONNECT sera à télécharger (accessible Mac et Android). Vous y consignerez vos données de profil ainsi que vos possibles objectifs (sommeil et nombre de pas à la journée).

La montre ne propose pas de test VMA intégré, il faudra donc la rentrer vous-même.

Après chaque activité vos résultats de course seront automatiquement transférés.

– Sur ordinateur. Normalement utilisable sur Mac et PC, je n’ai pour autant jamais réussi à finaliser la synchronisation sur mon Mac malgré les essais répétés. Au bilan, l’application n’est compatible qu’Iphone et Ipad. Globalement l’appli téléphone m’a amplement suffit pour transférer mes données mais en vue de pré-programmer les séances, la chose devient ardue.

Premiers pas de connectivité sur le Mac…avortés

  1. Démarrer un footing sans programmation (libre) :

Grande simplicité : puisque l’on se limite à appuyer sur le bouton en haut à droite :

3 clics, vibration au poignet pour indiquer que le satellite est trouvé « prêt » et c’est parti.

à l’écran affiche jusqu’à 3 données en instantané KM / DUREE / VITESSE MOYENNE. (Personnalisable)

à Pour stopper l’activité, toujours le bouton du haut. Vous serez en pause et aurez le choix soit de reprendre l’activité, soit de la stopper en l’enregistrer, soit de la stopper et la reprendre plus tard.

BILAN :

– Prise en main rapide même sans connaissance technologique.

– Localisation des satellites assez rapide (GPS + Glonass) : 1 à 2 minutes.

– Affichage de l’écran pause limité à la durée. Rajouter la distance et l’heure serait un plus.

– Si l’on n’a pas la patience d’attendre que le signal capte les satellites et que l’on met sur marche, le satellite stoppera instantanément sa recherche et donc nous n’aurons aucune donnée kilométrée.

Fonctionnalités faciles d’accès et GPS rapide

  1. Démarrer une séance d’entrainement et l’analyser :

Une application Décathlon Connect claire avec temps au km et intermédiaires (splits)

Séances préprogrammées : 7 grands basics ont été pré-programmés sur la montre :

10 x30’’-30’’ / 10x400m / 5x100m / 12×1’-1’ / 5x1000m / 2 heures dans une zone de fréquence cardiaque spécifique / fartleck

– Possibilité de programmation perso directement sur la montre ou via l’ordinateur.

LE GROS PLUS : Sur la montre, il sera possible de réaliser des pyramides, ce qui est chose rare, même sur les autres marques qui se limitent souvent à la possibilité de répéter plusieurs fois la même durée (ou distance).

LE MOINS : Comme toutes les montres cardio poignet, il y aura quelques incohérences. Donc pour les fans d’entrainement au cardio, désolée mais nous n’avons pas encore trouvé le graal du détecteur sans ceinture poitrine. Pour les autres comme moi qui n’y attachent pas trop d’importance ou se connaissent très bien, ce sera un plus à relativiser.

D’ailleurs si vous n’êtes pas addict de cette option, la montre Kiprun 500 remplira les mêmes fonctions que la Kiprun 550 ici testée avec en moins : le capteur poignet et le nombre de pas à la journée.

Première séance test

Pour résumer :

Un rapport qualité-prix jamais égalé vu le nombre de fonctions incluses

On aime :

Le rapport qualité-prix imbattable face à la concurrence

Le SAV irréprochable de Décathlon : au moindre problème, la montre sera échangée ou remboursée

La précision du GPS (comparaison faite avec la montre Garmin 920xt).

La légèreté de la montre au bracelet personnalisable au moindre coût et moindre effort.

La facilité de programmer les séances, la possibilité de programmer une allure cible qui nous servira de pacer.

Le partage sur STRAVA.

On aurait aimé :

Un design de l’écran moins rétro, personnalisable et plus classe portable au quotidien.

Une possibilité de partage sur les réseaux sociaux tels qu’Instagram ou le partage de l’entrainement avec le coach via l’appli Décathlon Connect.

Le transfert des données et la connectivité moins fluctuante.

Une spécificité entraînement croisé / triathlon avec la mesure des longueurs en natation.

Une spécificité Trail running : une autonomie via GPS supérieure à 7h et le dénivelé.

Pour qui :

Un néo marathonien ou plus largement à un routard, pistard à petit budget désireux d’avoir une programmation de l’entrainement de qualité et n’évoluant pas sur Mac.

Le produit testé :

Montre Kiprun GPS 550

Prix : 119 euros (sans cardio poignet : Kiprun 50 à 89.00euros)

Couleurs : Noir ou blanc.

Accessoires : Bracelets noir / jaune fluo / vert caraïbe / blanc (10 euros l’unité)

Spécificités : GPS, cardio poignet. Programmation de l’entraînement. Pacer.

La montre Kiprun 550 cadran noire et ses 4 coloris de bracelets disponibles : noir / blanc / bleu et jaune

Retrouvez nos tests de la marque : Kalenji

 

 

 

Runing4all

GRATUIT
VOIR