La nouvelle barre végan minimaliste REAL 5 de PowerBar

La marque POWER BAR du haut de ses 33ans nous propose aujourd’hui sa dernière  nouveauté, ou plutôt son nouveau triptyque car décliné en 3 goûts naturels : des barres qui nous assurent un maximum d’énergie avec un minimum d’ingrédients : 5.

Marie-Caroline SAVELIEFF, diététicienne Nutritionniste du Sport a testé pour vous le gout, la digestibilité à l’effort et la qualité nutritionnelle de ces 3 barres REAL 5.

Images: Marie Caroline Savelieff

Aux premiers abords:

La barre REAL 5 est un beau bébé de 65g à la texture moelleuse et ferme à la fois. En pratique, elle est facilement sécable à la main ou sous la dent, même par temps froid mais ne partira pas pour autant en miettes au risque d’en perdre la moitié à terre dès son ouverture en pleine course. A l’opposé, on n’y laissera pas non plus une dent façon caramel dur !

POUR QUEL PRATIQUANT ?

Sa taille et sa texture ne tromperont personne :  la REAL 5 sera dédiée aux courses longues à dominante aérobie de type trail, voire ultra-trail, triathlon long et sorties longues vélo  car à plus forte intensité, l’organisme du sportif aura du mal à digérer des aliments solides.

Elle pourra servir ponctuellement de petit-déjeuner ou de collation dans l’heure précédant l’effort si l’entrainement est trop éloigné du dernier repas.

Sur le terrain,

Pratique

Sur sortie longue, son gabarit est idéal. Il se case facilement dans la poche poitrine du sac sans se perdre en fond de poche. Quelle galère de devoir parfois se contorsionner pour retrouver sa barre trop fine enfouie on ne sait où!

Ouverture facile grâce aux petites dents présentes sur l’intégralité de l’emballage, en haut comme en bas du sachet individuel. Attention néanmoins à ne pas laisser un coin de l’emballage au sol, c’est si vite fait et si peu écolo.

Ouverture facile et barre qui se tient

Sur sortie longue, son gabarit est idéal. Il se case facilement dans la poche poitrine du sac sans se perdre en fond de poche. Quelle galère de devoir parfois se contorsionner pour retrouver sa barre trop fine enfouie on ne sait où!

Ouverture facile grâce aux petites dents présentes sur l’intégralité de l’emballage, en haut comme en bas du sachet individuel. Attention néanmoins à ne pas laisser un coin de l’emballage au sol, c’est si vite fait et si peu écolo.

La REAL 5 reste moelleuse en bouche même par temps très froid

La texture idéale sur course longue : pas de gros morceaux qui viennent troubler la digestibilité mais de la mâche qui évite l’écœurement.

Précision importante, même par températures négatives, la barre ne prend pas des allures de « barre de fer » : elle reste onctueuse et sécable facilement.

Cerise sur la barre de céréales, la REAL 5 est sans sucre ajouté, donc sans être fade pour autant, elle ne sature pas la bouche en sucre.

Powerbar7

Simple et efficace

5 ingrédients, c’est comme le Port Salut, c’est dessiné dessus! Version goji-Cajou

Qui peut le plus, peu le moins. Cette barre tient son nom REAL 5, de sa composition, puisque constituée UNIQUEMENT DE 5 INGREDIENTS :

3 communs : Raisin – Avoine – Huile de tournesol

Les 2 autres sont constitués d’un fruit oléagineux et d’un fruit séché :

  • Noisette / Banane
  • Cajou / Goji

Une troisième barre au parfum estival de fraise complétera sous peu la gamme.

Avec la REAL 5, les composantes gourmandes et digestes à l’effort sont bien présentes et validées, passons à la qualité nutritionnelle.

La REAL 5 de Power Bar version Banane-noisette

powerbar8

La qualité nutritionnelle

Sur un effort long, il est essentiel de proposer au sportif un aliment que le sportif appréciera en goût, sinon il ne le consommera pas. En parallèle, ne consommer que des aliments gourmands mais peu qualitatifs pour engendrer en vrac des problèmes de transit, des hypoglycémies réactives, des crampes et plus pratiquement un gros coup de mou sources de contre-performance ou pire encore de no finish line.

  1. APPORT ENERGETIQUE ET GLUCIDIQUE : OK

 Conseillé : 200-300 calories / heure – 40 à 60g de glucides / heure.

Avec ses 262 calories et 38 grammes de glucides par unité, la REAL 5 tape dans le 1000. Mission énergétique réussie.

Parmi les Glucides on retrouve 2/3 de ses sucres rapidement utilisés et 1/3 plus lentement assimilés, donc une diffusion d’énergie progressive, idéale sur des courses longues telles que le trail long ou les sorties longues à vélo.

  1. PROTEINES : OK

Conseillé :      7% sur des efforts > 5-6 heures  = 4.5g pour une barre de 65g.

Power Bar a tout bon avec ses 4.5g de protéines par REAL 5. Elles permettront de limiter la fonte musculaire sur des courses de très longue durée ou en complétant une ration de récupération.

                       

  1. APPORT EN FIBRES ET DIGESTIBILITE A L’EFFORT: OK

Conseillé : Limiter les oléagineux et produits céréaliers entiers. REAL 5 = 4g de fibre / barre.

La barre contient des aliments naturels tels que les flocons d’avoine, des oléagineux (cajou, noisette) et des fruits secs qui pourraient nuire à la digestion car riches en fibres et donc lourds pour un estomac dont les capacités de digestion sont mises à mal…

Ici les aliments ont été broyés : on conserve  le goût sans pâtir des problèmes de transit ce qui est validé à l’effort : la barre ne semble pas lourde à consommer. Il s’agit tout de même de la consommer par petites bouchées durant l’heure et pas en une seule fois !

Une barre naturelle avec le juste apport énergétique, glucidique et protéique

  1. APPORTS EN MAGNESIUM, SODIUM ET POTASSIUM 

Conseillé : Magnésium : 56g /h OK                                      

                         Potassium :    300-400mg/h PEU MIEUX FAIRE

                         Sodium : 1g de sel / h = 400mg de sodium PEU MIEUX FAIRE

Sur ce point, je suis moins enthousiaste car ces mentions ne sont pas toutes précisées.

Côté magnésium, anti crampe, anti fatigue, et maintien de l’excitabilité musculaire le compte est bon : 56.6mg par barre. Je valide.

Le potassium est essentiel dans certaines conditions : sur course longue, par temps chauds, ambiance humide ou tendance de l’athlète à une forte sudation.

Une carence sera source de déshydratation et de crampes car le corps absorbera moins l’eau.

Le sodium suivra le même principe que le potassium : essentiel pour assurer une bonne contraction musculaire et donc éviter les crampes. De plus, le sel entretiendra la soif et constituera donc un cercle vertueux pour éviter la déshydratation.

La REAL 5 manque fortement de sel : seulement 0.02g pour des besoins minimums de 1g par heure.

  1. VITAMINES B ET ANTIOXYDANTS : PEU MIEUX FAIRE

Un apport en vitamine du groupe B sera conseillé afin d’optimiser la transformation des nutriments (glucides, protéines, lipides) en énergie rapidement disponible.

Nulle mention sur cette barre mais notons que les produits céréaliers complets (avoine) et oléagineux (cajou, noisettes) contiennent de la vitamine B.

Cette barre en contient, mais certainement en quantité trop limitée pour le coureur.

Enfin, j’aurai apprécié un apport en vitamines antioxydantes telles que la vitamine C, E ou le zinc afin de limiter l’accumulation de stress oxydatif nuisible à l’effort et nuisant à la performance ainsi qu’à la récupération.

 

Notre conclusion: La REAL 5 est validée gustativement et qualitativement à condition de lui adjoindre des électrolytes notamment par temps chaud, humide et si le sportif transpire beaucoup en temps normal. Je conseillerai d’allier cette barre à une source d’électrolytes que l’on retrouve dans le commerce en version acalorique sous forme de pastilles ou de sticks de poudre que l’on couplera à son eau. Sans apport glucidique, ces électrolytes seront alors couplés à une de ses flasques d’eau. Pour résoudre la faible teneur en anti-oxydants, j’aurai conseillé au fabricant de remplacer l’huile de tournesol, indirectement pro-oydante car source d’Oméga 6, par une huile source d’Oméga 3 telle que le colza. Mention spéciale à cette barre qui possède le Label de Cologne garantissant l’absence de produits dopants.

Une barre qui se confond avec la nature

Powerbar11
Runing4all

GRATUIT
VOIR