Test des Brooks BEDLAM 2

Brooks une histoire créée il y a 106 ans

Brooks reste la référence en terme de running tout public puisqu’elle fut la première marque créée en 1914 aux USA qui comptent parmi les runners tous types de sportifs : du joggeur lourd à l’athlète de haut niveau.

Avez-vous déjà constaté qu’avant même de chausser notre nouvelle paire de running, les fabricants, via le nom des modèles, nous invitent soit à la performance (zoom, élite…) soit au voyage via des noms de montagne, de fleuve ou de ville…

J’ai donc voulu connaître la signification de ma nouvelle meilleure amie prénommée BEDLAM 2 afin moi aussi de rêver un peu…

Après une investigation poussée (Wikipédia) j’ai pu découvrir que Bedlam m’entraînait au sein d’un célèbre hôpital psychiatrique Londonien…Bedlam est donc originellement un asile de fous… A ce jour, ce terme est synonyme de «  Tumulte, agitation, chahut,  chienlit, confusion, anarchie, anarchie voir non droit ».

C’est donc avec un grain de folie aux pieds que je m’en vais tester mes nouvelles running.

MODELE : Chaussure Road running BROOKS BEDLAM 2

  • Tailles : Homme : 40 à 49.5 / Femme : 35.5 à 44.5
  • Couleurs : Bleu (modèle homme présenté) et Total black (homme) /

Blanc (femme) / noir (femme)

  • Semelle intermédiaire : DNA AMP pour un meilleur rendu d’énergie,

+ GuideRail® pour guider la foulée et limiter les risques de blessure

  • Semelle extérieure :
  • Tissu mesh et col chaussure effet chaussette épousant le mouvement
  • Poids : 310g en 43 (9.5US)
  • Drop : 8 mm
  • Prix : 180 euros
  • Foulée universelle à pronatrice

Au premier chaussage, l’empeigne chaussette

Le tissage façon chaussette qui nous accompagne jusqu’à la cheville via une collerette adopte la forme du pied sans pour autant le compresser.

Il n’y a pas à dire : Brooks a mis les 2 pieds dans le futur avec ce tissage tout confort et finement travaillé.

 

 

 

 

Les lacets plats maintenant très habituels dans le monde des chaussures de running permettent un serrage solide et surtout évitent aux lacets de se dénouer au bout de quelques kilomètres.

 

 

 

 

 

 

Languette amaigrie !!

Au revoir la languette  maxi volume de la première BEDLAM.

Dites bonjour à la nouvelle languette qui a été affinée et se trouve dorénavant intégrée à l’empeigne avec une coupe sur mesure.

La mousse est plus discrète mais placée stratégiquement de façon à ce que le nœud du lacet ne vienne pas compresser le coup de pieds.

Pseudo languette intégrée pour éviter l’effet languette tournante

 

 

 

 

 

 

 

 

Coque talon arrière :

Le talon est moulé dans une coque pour plus de stabilité. Cette coque est dotée d’un renfort en daim pour limiter les risques d’irritation.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \”éditer\” pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Un chausson interne et un col de chaussure totalement intégré augmentent le confort du pied.

Semelle intermédiaire :

Le GuideRail® de la semelle aura pour but d’amortir l’onde de choc liée à chaque impact au sol. Le GuideRail® limite ainsi les risques de blessure de l’axe cheville / genou / dos en « encadrant » la foulée via cette double bande extérieure noire plus rigide.

Le déroulé du pied sera optimisé et permettra d’éviter les tendances pronatrices sur la durée des coureurs lourds ou assis.

On distingue bien ici le fameux GuideRail® de la BEDLAM 2 qui guidera votre foulée et limitera les risques de blessure face à la répétition des impacts talon

 

 

Le drop de 8mm limite l’étirement du mollet et du tendon d’Achille.

La BEDLAM 2 assure un grand confort sur longue distance et sécurise la foulée des coureurs à fort impact talon.

Peu de coutures minimalistes

L’empeigne est superbe : d’un magnifique bleu pommelé dont les couleurs varient en fonction du tissage. Un vrai petit bijou… C’est bien cela qui me fait peur : qu’à la moindre flaque, le tissu déjà, perde de son éclat mais surtout prenne l’eau et mon pied avec car il n’y a aucun renfort TPU.

Un tissage sur mesure asymétrique pour plus de confort et limiter les frottements localisés

 

 

 

 

 

Il est clair, que cette road running est à dédier au bitume, la piste ou au pire aux sentiers stabilisés car il n’y a pas non plus le moindre pare-pierre à l’avant.

Les chevrons de la semelle extérieure permettent un déroulement rapide du pied

Une routarde haut de gamme dédiée au long et lourd

Dotée de chevrons très prononcés, la semelle extérieure doit permettre un déroulé rapide du talon jusqu’à l’orteil sans impression de devoir « casser » à chaque fois la semelle, ce qui contribue au confort de foulée sur sortie longue et également permet de conserver énergie et dynamisme même sur fractionné.

Aux premières foulées, la coque arrière solide assure un bon maintien de l’axe de la cheville et le fameux rail nous guide dans la foulée en évitant toute déviance du pied.

Par contre ne le nions pas avec ses plus de 300g, le modèle passe en catégorie poids lourd et ne sera donc pas destiné à un petit gabarit à la foulée légère.

Justement, mon gabarit 75kg à foulée « talon » et dynamique apprécie ce juste compromis entre amorti et dynamisme, même sur fractionné long que ce soit sur route ou sur piste.

Néanmoins sur fractionné court, elle aura un peu de mal à la relance.

Si vous recherchez un seul et unique modèle qui conviendra à l’intégralité de votre prépa semi ou marathon et que vous disposez d’un certain budget tout de même, je vous conseillerai sans détour ce modèle BROOKS BEDLAM 2.

Au fil des sorties et des kilomètres,

Même si le modèle parait lourd aux premiers abords, il reste dynamique et se fait presque oublier grâce aux chevrons à l’avant de la semelle extérieure qui permettent un bon déroulé jusqu’au bout des orteils et ainsi une conservation maximum d’énergie.

Ce n’est pas non plus une chaussure « pépère » uniquement destinée à amortir les poids lourds sans restituer la moindre énergie. Elles m’ont particulièrement convaincue sur les fractionnés longs sur chemin stabilisé type 3×20 minutes allure marathon ou bien encore en VMA longue sur piste en enchaînant les 1000 ou 2000m.

J’ai pu constater un gros bémol, la chaussure prend des allures de patinette à la moindre averse.

Elle n’aimera pas du tout l’eau : que ce soit le chaussant qui prend vite l’eau ou la semelle extérieure qui ne supportera pas les revêtements mouillés : tartan, plaque d’égout ou pavés parisiens humides ne feront pas bon ménage avec la BEDLAM 2.

Pour conclure, La Brooks BEDLAM 2 est idéal pour :

  • POIDS : Coureur lourd 75kg et plus
  • FOULEE : attaque talon, foulée universelle ou pronatrice
  • TERRAINS : Route, et piste, chemins stabilisés
  • METEO : Terrain sec
  • ENTRAINEMENT: Footing / Sorties longues / Fractionné long
  • OBJECTIF : Semi-marathon, /marathon / 100km / 24H

On déconseille :

  • POIDS : Coureurs légers <75kg
  • FOULEE : Attaque médio-pied
  • TERRAINS : Gras, trail running, sol ultra lisse type galets glissants
  • METEO : Pluie, sol mouillé
  • ENTRAINEMENT : Séances courtes et ultra dynamiques
  • COMPETITION : courtes, typées 5-10km

Under Armour, la chaussure connectée

La chaussure connectée avec Under Armour

À l’heure des semelles carbones, nous pensions avoir trouvé la technologie qui allait enfin révolutionner notre façon de courir… C’était sans compter sur la chaussure connectée. C’est Under Armour qui nous offre la possibilité de tester les seules chaussures qui récupèrent les informations les plus précises sur la nature de notre foulée…

Par Jean François Tatard – Photos Jeff – Under Armour

Présentation de la marque Under Armour

Retour sur 20 ans d’histoire ! Under Armour est un jeune équipementier sportif américain qui a déjà dépassé Adidas et vise désormais ni plus ni moins que la place de n°1 mondial ! Alors que la marque n’est arrivée en France qu’en 2006, le logo en X (un U et un A entremêlés) est encore peu connu des Français. Teddy Riner devrait changer cela. Il est l’ambassadeur de la marque et s’en vante déjà sur les réseaux sociaux. Pour en arriver là, le fondateur d’Under Armour, Kevin Plank, a travaillé dur. Flashback !

FLASHBACK !

Comme beaucoup de success stories à l’américaine, tout a commencé dans un sous-sol. C’était en 1996 ! Kevin Plank, jeune joueur de football américain de l’université du Maryland s’entraîne énormément. Il est endurant et acharné, mais ses vêtements ne suivent pas. Le coton n’absorbe pas sa transpiration. À 23 ans, depuis le sous-sol de sa grand-mère à Washington, il conçoit un sous-vêtement dans une matière absorbante, qui garde les athlètes au frais. Under Armour, “sous l’armure”, est née.

BUDGET MARKETING DE DÉPART = ZÉRO DOLLARS 

A partir de ce moment-là, la marque se diffuse rapidement aux Etats-Unis grâce au bouche-à-oreille. Le fondateur ne met pas la main au portefeuille pour sponsoriser de grands sportifs mais mise plutôt sur l’efficacité de son produit. Il parcourt toute la côte Est des Etats-Unis, des maillots dans son coffre, pour en distribuer à une multitude d’athlètes. Ceux-ci sont convaincus par la technologie, et le logo commence à faire son apparition dans les stades et sur les podiums. Souvent, il dépasse même d’un maillot Nike ou d’un short Adidas…

LA COURSE AVEC LES GRANDS

En 2006, les ventes de la marque atteignent 400 millions de dollars. Under Armour débarque en Europe en choisissant le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. Pour se faire connaître des plus férus de sport, la marque habille des grands joueurs comme le tennisman Andy Murray ou le boxeur français Souleymane Sissoko mais aussi des équipes de football, comme Southampton en Angleterre, et de rugby, comme l’ASM Clermont Auvergne. Under Armour s’attache à se construire une image de marque pour les battants, qui n’équipe pas que les stars mais avant tout les sportifs acharnés et audacieux. La marque en fera sa devise…

Quand Nike crie haut et fort “Just Do It”, Under Armour rétorque “I will what I want”. “Je serai ce que je veux”, telle est la devise d’Under Armour, qui veut devenir la marque la plus puissante du monde. 

UNE CARTE DE VŒUX POUR NIKE

La légende dit que tous les ans, Kevin Plank, le patron de la marque, envoie une carte de voeux au PDG de Nike. Il lui dit : “un jour nous vous dépasserons”. Il faut croire que celui-ci commence à avoir peur de voir ce vœu se réaliser, puisque début 2016, la marque à la virgule a débauché Dave Dombrow, vice-président en charge du design chez Under Armour. Peut-être un peu trop tard pour se réveiller ? Toujours est-il que depuis quelques mois, Under Armour s’infiltre sur le marché du Running…

LA HOVR MACHINA

Beaucoup de coureurs choisissent une chaussure de course avec un bon amorti pendant que d’autres vont privilégier une chaussure de course légère pour une course plus rapide. Cette fois, la seule marque qui chatouille Nike derrière les oreilles a cherché à résoudre ce problème et à trouver l’équilibre parfait ! L’UA HOVR Machina ! Auquel elle a rajouté… Tenez-vous bien ! Un coaching en temps réel. Je vous assure, avec la HOVR Machina vous serez équipé de tous les outils dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs !

Toutes les chaussures de la collection Under Armour 2020, y compris celles que je viens de tester sont connectées, ce qui permet aux coureurs non seulement de suivre et d’analyser leurs courses, mais également d’avoir un aperçu sans précédent sur leur état de forme. Cette fois Under Armour fait passer la course connectée au niveau supérieur avec l’introduction du Coaching en temps réel. Cette fonctionnalité personnalisée aide chaque coureur à tenir le rythme de sa course en fournissant des conseils personnalisés en temps réel, en aidant les coureurs à mieux gérer leur risque de blessure et à améliorer leurs performances.

J’AI TESTÉ…

 

Impressionnant en analysant les données après la course, j’ai effectivement pu mesurer tout un tas de chose comme par exemple : l’angle de pose du pied et le temps de contact avec le sol. Toutes ces fonctionnalités sont facilement disponibles en téléchargeant sur mon IPhone l’application “MapMyRun”.

L’application d’Under Armour

Disponible dans tous les pays du monde, l’application qu’on télécharge sur son smartphone répond aux informations envoyées par Bluetooth par la chaussure elle-même. Avec cette application Under Armour s’est engagé à fournir aux athlètes les outils nécessaires pour se dépasser et aller au-delà de ce qu’ils croient être possible. C’est la raison pour laquelle la Machina est connectée numériquement, ce qui permet au coureur d’accéder aux données de performance et à un entraînement personnalisé via l’application. Je me suis renseigné et j’ai même cherché confirmation tant le chiffre me paraissait énorme. Nous serions 270 millions d’utilisateurs pour l’application…

ET LA CHAUSSURE ALORS ?

En s’assurant que chaque détail est important, en plus de cette sophistication d’une autre époque Under Armour a également trouvé des moyens pour garder l’UA HOVR Machina légère et réactive. La plaque de propulsion de la chaussure apporte une sensation de vitesse. La plaque Pebax® remplie de carbone (encore du carbone…) à deux volets me donne la sensation qu’elle m’aide à courir sur l’avant du pied pour garder une transition arrière-avant du pied plus rapide. Quant à l’amorti, celui-ci est connu pour améliorer l’énergie de course. C’est pourquoi la UA HOVR Machina est dotée d’une nouvelle semelle intermédiaire UA HOVR qui présente les avantages d’un amorti relativement doux, mais sans alourdir la chaussure.

Pour conclure sur la chaussure connectée Under Armour

Ce n’est pourtant pas une Delorean mais là on a réussi à aller visiter le futur ! À la croisée de deux mondes, entre une montre connectée et un coach personnel, la HOVR Machina aide à nous motiver voir à nous surpasser. Ce modèle est bluffant ! Je m’attendais à une chaussure pour geek. En plus de toutes ces informations que l’on peut consulter avec une précision déconcertante sur l’application MapMyRun : kilomètres parcourus, allure, le temps passé au sol, la longueur de la foulée, l’angle d’attaque et le récapitulatif de chacune de mes sessions. Bref tous ces idéaux pour progresser rapidement. J’ai également retrouvé tout ce qui m’intéresse dans une chaussure de course à pied : la semelle qui assure une absorption des chocs efficace et un retour d’énergie dynamique. Un tissu Energy Web et une plaque Pebax permettant une explosivité impressionnante.

* Type de pied : Toute foulée

* Usage : Toute utilisation

* Surface : Route/Chemin

* Poids de la chaussure : 319grs dans mon 42,5

* Drop : 8 mm

* Prix : 160€

 

Les Plus : ludique, amorti et dynamisme, efficace, prix abordable

Les Moins : esthétique, durabilité à démontrer ?

ODLO remporte le GOLD WINNER

Respirabilité et imperméabilité ultimes

Rester au sec à l’intérieur ou à l’extérieur ? Les sportifs motivés étaient jusqu’ici confrontés à cette décision quand il s’agissait de courir sous la pluie. Soit vous décidiez de porter une veste imperméable, qui vous protège de l’humidité extérieure, et dans ce cas, vous étiez humide à l’intérieur, soit vous optiez pour une veste hautement respirante, et vous preniez le risque d’être trempé(e) jusqu’à l’os. Aujourd’hui il est possible de mettre un terme à ce désagrément. Cela grâce à la technologie Dual Dry d’ODLO.

Source: DP

Que veut dire DUAL DRY?

Dual Dry signifie ” être au sec” à l’intérieur comme à l’intérieur. Grâce à cette technologie poids plume. Les Suisses d’origine norvégienne introduisent une technologie ” Microlimate Management” ( gestion du microlimat corporel) innovante, qui offre un équilibre entre la protection contre les intempéries et une excellente respirabilité, inconnue jusqu’alors. Vous restez ainsi agréablement au sec quelles que soient les conditions météorologiques.

Une protection ultra légère contre les intempéries avec une respirabilité de 50 000g/m2/24h.

DUAL DRY WATERPROOF : laminé léger,ultra respirant

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • Cette technologie ultra légère offre une colonne d’eau de 20 000mm, une protection ultime.
  • Le taux de transmission de la vapeur d’eau est de 50 000 g/m2/24h. Ce qui est exceptionnel.
  • Le tissu laminé ultra léger ne pèse que 53 grammes au mètre carré. Un véritable poids plume. La veste homme en taille L jacket ne pèse que 135 grammes.

Odlo attache une grande importance à ce que cette veste soit portable au quotidien. Toutes les coutures sont entièrement soudées, la capuche et la ceinture sont réglables. Le modèle femme ainsi que le modèle homme, sont également dotés d’une poche. Vous devez pouvoir ranger en toute sécurité vos clés ou autres petits objets importants pendant que vous courez.

Attention tout de même, la Dual Dry n’est conçue pour être utilisé avec un sac à dos. 

ZOOMER sur l'image

DUAL DRY WATER RESISTANT : LE coupe ultra respirant

Dans sa version déperlante, la technologie Dual Dry se fait encore plus légère.Cette technologie est l’atout de la veste ” Zeroweight Dual Water Resistant “. Avec ses fonctionnalités coupe-vent et déperlante capable de résister à une pluie fine, elle ne manquera pas de vous séduire. Odlo s’appuie sur le Pertex, un matériau de qualité supérieur, avec une finition ” super DWR” ( traitement déperlant durable). Ce qui permet à l’eau de continuer à déperler de manière fiable même après un grand nombre de lavages.

ZOOM IMAGE

 

 

L’abandon de la membrane étanche et des coutures collées augmente aussi sensiblement le taux de transmission de la vapeur d’eau par rapport à la version imperméable. Quant à son poids, il atteind le chiffre incroyable de 33 grammes au m2. La veste L pour homme ne pèse que 128 grammes !

Le modèle ” Dual Dry Water Resistant ” offre une protection efficace contre l’effet de température ressentie et le refroidissement soudain.

Grâce à la respirabilité très élevée du matériau, vous pouvez également profiter d’un puissant microclimat pendant vos sorties les plus éprouvantes.

Sais-tu vraiment faire tes lacets?

Lacer ses chaussures de running

Avant que je ne commence ce sujet sur le « laçage », vous allez me dire que tout le monde sait comment lacer ses chaussures. Et effectivement, vous avez raison. La question est : Est-ce que tous les runners savent comment bien lacer leurs baskets ? Est-ce-que vous savez faire un nœud qui vous correspond et faire de vos souliers une efficacité une fois lacées ?  

Par Jean-François Tatard – Photos Jeff -BB

Les différents laçages

Sachant que pour une chaussure avec 6 œillets il existe des centaines de laçages possibles, on est en droit de se poser les questions suivantes:

  • Quelle est la méthode la plus élégante ?
  • La plus classique ?
  • La plus rapide ?
  • Quel laçage adopter selon le type de foulées ?
  • Selon le type de pied ?
  • Le type d’ongles ?
  • De doigts de pied ?
  • Que faire avec les crochets ?

Suivez le guide pour tout savoir sur le laçage !

C’est le matin de la course, vous n’êtes pas bien réveillé et déjà un peu en retard pour prendre le départ mais pourtant vous devez y aller…

Vous perdez 5/10 minutes de plus, le temps de les desserrer, de les enfiler et de les resserrer. Vous courez à peine plus de 5 minutes et vous devez refaire le nœud qui s’est – déjà – détaché…

Cette situation vous quelque chose ?

Nous vivons tous la même chose. Nous perdons un temps fou à lacer et relacer, encore et encore, nos baskets.

Si je vous dis qu’il existe un nœud qui, une fois fait, ne bougera pas tant que vous ne le toucherez pas, ça vous intéresse ? Oui ? J’en étais sûr !

Mais avant de faire le nœud intéressons-nous d’abord aux différentes façons de lacer ses chaussures.

Je vous le disais en introduction, pour une chaussure à 6 œillets, il existe des centaines de combinaisons.

ET ENCORE…

 

Ce ne sont que les combinaisons parfaitement symétriques et pour lesquelles les deux lacets suivent le même chemin.

Sans ces deux conditions le nombre de combinaisons possibles monte à l’infini ! C’est mathématique…

Laissez-moi vous présenter quelques techniques pour bien lacer ses chaussures de running :

Laçage spécial ongle noir

Laçage spécial talon qui glisse

Laçage spécial pied haut

Laçage spécial avant pied étroit

Laçage spécial plus d'espace pour pied

Laçage avant pied large

Choisir la bonne longueur

Avoir des lacets trop grands ou trop courts est vraiment désagréable. Avant d’utiliser une des différentes méthodes, il faut être certain d’avoir ou d’acheter des lacets de la bonne longueur.

Ce sont des chiffres que j’ai récupéré sur une nomenclateur Kalenji…

Nombre d’œillets                     Longueur des lacets

3 œillets                                    60 cm

4 œillets                                    70 cm

5 œillets                                   80 cm

6 œillets                                   90 cm

7 œillets                                  100 cm

(Longueur dans le cas où l’écart horizontal entre deux œillets est de 2,5cm)

 

Vous trouvez que les boucles du nœud de vos lacets sont trop petites (ou trop grandes) ? Là encore vous allez, un peu au pif, ajouter ou retirer quelques centimètres à la taille de vos lacets. 

Note 1: dans le cas de boucles trop grandes ne me parlez pas d’un double nœud. Cela fait un gros paquet affreux sur vos chaussures et handicapant pour courir.

Note 2: personnellement je considère qu’il faut 20cm pour chaque extrémité afin de réaliser une boucle de taille idéale. 

Petite formule magique

Avec un peu de chance tout ira bien et vous serez très content du résultat.

Il y a aussi une formule très simple pour calculer la longueur idéale de vos lacets. La voici :

LONGUEUR EN CM = écart horizontal entre le centre de deux œillets × nombre d’œillets + 50 

Notre conclusion 

Il est assez rare, pour ne pas dire impossible, de trouver une méthode qui soit à la fois rapide, élégante et pratique.

Il va falloir faire des choix ! N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas que d’être beau au moment de courir.

 En plus de ces considérations sachez que la technique de laçage utilisée va avoir une influence sur le confort / maintien de votre pied (notamment des points de pression plus ou moins importants). 

Avant de vous aventurez sur les sentiers, pensez bien à être bien noué au niveau de vos souliers !

News 2020 avec Brooks: Hyperion Elite et Tempo

Pour les runners qui recherchent un modèle compétitif et une protection sur longues distances

Hyperion Elite

Cette chaussure est faite pour les runners qui veulent établir un nouveau RP. L’Hyperion Elite est conçue pour le Jour J de la course, et offre l’expérience la plus rapide aux runners qui prennent la vitesse au sérieux.

La semelle intercalaire DNA ZERO ultra-légère interagit avec la plaque de propulsion en fibre de carbone pour propulser le runner vers l’avant en lui donnant un rebond supplémentaire à chaque foulée. La plaque carbone permet d’économiser de l’énergie et de conserver la foulée naturelle, même lorsque la fatigue se fait sentir.

Source: DP

Principales caractéristiques :

  • La semelle intermédiaire DNA ZERO est faite de la mousse la plus légère et s’adapte à chaque foulée, offrant un amorti constant des starting-blocks à la ligne d’arrivée.
  • La plaque de propulsion en fibre de carbone, avec sa structure exclusive, ménage la colonne vertébrale et accélère à chaque transition du talon vers l’avant-pied en propulsant l’orteil en avant.
  • La géométrie de la chaussure permet au pied de rester stable, mais mobile, ce qui permet de courir efficacement, en conservant sa foulée naturelle
  • La chaussure pèse 195 grammes (unisexe) et possède un drop de 8 mm.
  • l’Hyperion Elite à partir du 1er mars 2020 (250€)

Hyperion Tempo

Grâce au nouvel amorti ultra-léger DNA FLASH, l’Hyperion Tempo est la compagne parfaite de tes entraînements. Cette chaussure est spécialement conçue pour les runners qui veulent tirer le meilleur parti de leur entraînement.
L’Hyperion Tempo est une chaussure légère et réactive, qui réduit les déviations et restitue l’énergie pendant la course, permettant ainsi au runner de s’entraîner plus activement, en se fatiguant moins et en récupérant plus rapidement.

Des Linden, vainqueur du marathon de Boston 2018, déclare : ” Les chaussures d’entraînement Hyperion Tempo sont vraiment réactives.
Elles ont un bon amorti et restent flexibles. Elles sont très réactives et légères. Le gros orteil peut exercer sa poussée et la transition est super fluide.”

Principales caractéristiques :

  • Une semelle intermédiaire DNA FLASH a été créée en infusant de l’azote dans l’amorti DNA de Brooks, offrant ainsi à l’utilisateur une expérience incroyablement légère, mais toujours réactive.
  • Une tige tissée offre à la fois élasticité et respiration, pour un maximum de confort.
  • Le mesh de la chaussure permet au pied de rester stable, mais mobile, ce qui permet de courir efficacement, en conservant sa foulée naturelle.
  • La chaussure pèse 210g (H) ou 188g (F)
  • Drop : 8mm
  • L’Hyperion Tempo est disponible à partir du 1er avril 2020 (150€)

ISPO Awards, GORE Wear reçoit le titre suprême

La veste thermique GORE® R5 GORE-TEX, INFINIUM™ élue « Produit de l’Année »

Le titre suprême pour GORE Wear

Cette année lors des ISPO Awards, GORE® Wear s’est vu recevoir le titre de « Produit de l’Année » pour sa veste thermique GORE® R5 GORE-TEX INFINIUM™ : la première au monde dans ce genre. Présente dans la collection Automne/Hiver 2020, cette veste se distingue à plus d’un titre. Et si son tissu extérieur transparent y est pour beaucoup, ce n’est pas la seule raison. Réalisée avec la nouvelle doublure GORE-TEX INFINIUM™ WINDSTOPPER®, cette veste ne pèse que 250 g en taille L, tout en protégeant toujours contre le vent. Elle dispose d’une isolation en Polartec® Alpha® qui permet de rester au chaud ; elle présente aussi deux poches zippées latérales et d’une capuche.

Source: DP

GORE®_R5_GORE-TEX INFINIUM(TM) Insulated Jacke_23
GORE®_R5_GORE-TEX INFINIUM(TM) Insulated Jacke_19

Gore-Tex Infinium Windstopper

Au moment de son élaboration, la priorité des designers était de faire en sorte que la couche isolante reste sèche, et donc suffisamment efficace pour pouvoir courir dehors en plein hiver. En effet : moins une veste absorbe l’humidité – qu’elle provienne de la couche initiale ou de l’extérieur – plus elle conserve sa capacité isolante.

L’idée maitresse était de développer un laminé GORE-TEX INFINIUM™ WINDSTOPPER® totalement nouveau qui puisse s’utiliser comme doublure intérieure et non en tant que couche extérieure, comme cela se fait habituellement. Le tissu est coupe-vent, extrêmement léger (24g/m²), respirant et permet à la transpiration de ne pénétrer ni dans la couche d’isolation Polartec® Alpha® sur laquelle il est fixé, ni dans le reste de la veste. La vapeur d’eau est rapidement évacuée en dehors du vêtement ; les coureurs restent donc au chaud et au sec. La couche extérieure du vêtement est constituée d’un tissu extrêmement léger (31 g/m²) transparent, ayant reçu un traitement DWR sans PFC. Détail ingénieux : les bandes et logos réfléchissants ne sont pas positionnés sur le tissu extérieur de la veste mais sur la couche isolante située en-dessous.

GORE®_R5_GORE-TEX INFINIUM(TM) Insulated Jacke_7
GORE®_R5_GORE-TEX INFINIUM(TM) Insulated Jacke_8

Son prix et sa disponibilité…

Résultat : un vêtement d’une légèreté incroyable, doux au toucher, silencieux et esthétique, qui permet de courir au chaud et au sec même si on transpire beaucoup ou si le temps se gâte. Pour le sport et après le sport, mais aussi pour les coureurs et les amoureux de plein air qui recherchent une veste ultra fonctionnelle offrant un look et des sensations uniques. Les versions homme et femme de la veste thermique GORE® R5 GORE-TEX INFINIUM™ seront en vente en magasin au prix de 249,95€ dès le mois d’Août 2020 en différents coloris.

La veste thermique GORE® R5 GORE-TEX INFINIUM™ prochainement en test sur Running4all.fr

À propos de GORE® Wear :

La marque GORE® Wear est née d’une entreprise qui, grâce à ses technologies uniques comme la membrane GORE-TEX, représente plus que toute autre entreprise le nec plus ultra de la protection contre le mauvais temps. Aujourd’hui, cet esprit pionnier, ces compétences scientifiques et cette curiosité conduisent à la réalisation de vêtements haut de gamme destinés aux passionnés de cyclisme sur route, de course à pied et de ski de fond.

Copyright © 2020 Agence Commin All Rights Reserved.  Mentions légales

Runing4all

GRATUIT
VOIR