Half Marathon des Sables Peru – Étape 3

Les concurrents viennent d’achever une aventure hors du commun avec cette dernière étape de 22,1 km. Au total, ils ont parcouru 120km d’effort, de partage, de découverte et de paysages époustouflants. 
Source : DR
Cette troisième étape de 22,1 km a démarré au lever du soleil, 6h00 (UTC-5) sur le bivouac de Barlovento. Les concurrents ont plié leur tente avant de rejoindre le départ de cette dernière étape. Un parcours roulant et considéré comme le plus beau tracé de cette 1ère édition du HMDS PERU. Une première ascension de sable dans les premiers kilomètres, avant d’enchaîner dans les canyons de rocheuses au bord de l’Océan Pacifique.
Enjeu sportif : 
Sportif HOMME :
Yeray Duran Lopez (ESP – Dossard 3) a passé pour la troisième fois la ligne d’arrivée en premier. Il remporte donc le HALF MARATHON DES SABLES PERU. Roberto Gil Lopez (ESP- Dossard 4) conservera sa seconde place au général (Avec 00’12’00 de retard sur le 1er) devant Jonas Buud (SUE – Dossard 1). Le premier Français Philippe Verdier (FRA – Dossard 2) termine en 6position avec plus d’une heure de retard sur le vainqueur espagnol.Sportif FEMME :
Victoire finale d’une concurrente française. Gaelle Decorse (FRA – 8) conserve la plus haute marche sur le podium général, en remportant à nouveau la troisième étape. Elle inflige 0’28’00 à sa dauphine Victoria Calero (ECU – 239).
Résultats : ICI

Retour sur l'Hivernale des Templiers + vidéo

Dimanche 2 décembre s’est déroulée une nouvelle édition de l’Hivernale des Templiers. Près de 3 000 coureurs se sont lancés dans cette aventure.
Source : DP – Photos : Greg Alric Organisation
Il faut être paysan du Larzac, appuyé sur son vieux bâton de berger à surveiller son troupeau cheminant de dolines en sotchs pour savoir que les hivers sur ce plateau sauvage peuvent réserver bien des surprises.
Cela s’est vérifié lors de cette seconde édition de l’Hivernale des Templiers. Car après un lancement réussi en 2017 malgré des températures polaires et un manteau neigeux transformant ce trail en aventure nordique, cette fois, le Larzac s’était enveloppé dans un épais manteau brumeux suintant un crachin transperçant que seuls les habitants de la Pointe du Raz peuvent apprécier.
Pour autant, 3200 coureurs se sont inscrits à cette seconde édition organisée sur les terres d’origine des Templiers, ce plateau Sud Larzac, s’étalant entre la cité médiévale de La Couvertoirade, le plateau du Guilhaumard et le village de Roquefort.
« Et l’organisation, vous auriez pu arrêter l’arrosage dans la nuit »
 Au petit matin, les cités de Roquefort pour trois départs et La Couvertoirade pour l’Astragale se sont réveillées ruisselantes d’un brouillard chagrin pour accueillir ces trailers guère effrayés, voire amusés, et même enjoués à courir dans un tel décor où parfois le ciel se déchirait pour laisser apparaître la beauté minérale des cirques rocheux avec ce petit côté Falaises de Moher en Irlande si bien filmées dans les films de Harry Potter.
Et dès les premiers kilomètres conduisant les coureurs du rocher de Roucangel à la grotte des Maquisards, de la ferme isolée du Louradou au château du Viala du Pas de Jaux, la bonne humeur était palpable, chacun y allant de sa petite blague « et l’organisation vous auriez pu arrêter l’arrosage dans la nuit », des coureurs déjà bien crottés, à chercher les meilleurs appuis sur une terre gorgée, sur ces sentiers parfois très techniques se transformant en gigantesque toboggan argileux.
« Je savais que vous aimiez le cross »
 Dans un tel décor, chacun a trouvé les bonnes raisons d’aimer le trail, cette Hivernale et ces grands causses baignés d’une magie particulière renforçant le côté mystérieux de ces grands plateaux.
Sur la Carline longue de 12 km, Maël Alric , ce jeune producteur de tome de brebis, installé non loin dans le St Affricain dans la ferme familiale s’imposait en contournant tous ces pièges. Sur ce parcours très « joueur», taquiné par le jeune cadet fougueux Maël Allaire , il trouvait le souffle pour lâcher « je savais que vous aimiez le cross », lancé pleine bourre le long du ruisseau du Soulzon dans un slalom digne des vieux cross et des duels Jazy – Bernard.
Dans l’aventure, il embarquait son copain Benjamin Bellamy inscrit quant à lui en toute discrétion sur l’Adonis et ses 24 km. Lui aussi est un habitué des cross et des Templiers. Déjà vainqueur cette année de la Monna Lisa, ce talentueux coureur offrait à ses deux kids une belle victoire bien arrosée et maculée alors que Sandy Paulet s’imposait chez les féminines.
« A un vol de perdrix du vainqueur »
Autre coup double de la journée, le doublé pour Christophe Bassons qui, plus les années passent, semble avoir trouvé le bon braquet pour se faire plaisir sur des distances à la portée de sa grande foulée. Après avoir inscrit son nom au palmarès de la première édition de la Rock Shot, en fin tacticien, il signait ici une belle victoire sur l’Orchis alors que Blandine L’Hirondel créait la surprise chez les féminines. Longtemps évoluant dans le top 10, elle remontait aux portes du top 5 lorsqu’un trio commettait une erreur d’inattention, conduisant celle-ci a une belle quatrième place à 10 minutes du vainqueur.
Si Christophe Bassons s’imposait en 3h 07’37’’ sur le Marathon en perçant le brouillard en compagnie de Laurent Lefebvre second à un vol de perdrix du vainqueur, sur l’Astragale, Antoine Dhaynaut et Sébastien Janiaud se livrèrent un beau duel en s’observant jusqu’au point de contrôle de Lapanouse de Cernon installé dans une magnifique jasse voûtée. Un temps, le jeune Kilian Allaire, le frère de Maël, encore espoir, se joignait au groupe de tête. Quant à l’Italien Donatello Rota parti très prudemment, il effectuait une belle remontée pour finir troisième à une minute de Sébastein Janiaud laissant filer Antoine Dhaynaut vers la victoire en 5h59’24’’, Marie Noëlle Bourgeois cueillant qu’en à elle les lauriers tressés de cette Astragale en 6h50’56’’ devant Elodie Davy.
La trace était ouverte, un serpent de terre sinueux et ondulant au grès des recs, des rocs et des ressacs. 2600 coureurs cheminant jusque tard dans la nuit pour rejoindre la cité de Roquefort encore tremblante et raisonnante au pied de la falaise du Combalou. Dans le cirque de Tournemire, dans les premières lueurs d’un village noyé dans la brume, lorsque Francis, Elise et Julie émergèrent des ténèbres, deux villageois de leur souffler au pied d’un fossé de boue « alors vous l’avez vu le dinosaure du plésiosaure ».
Quatre parcours étaient proposés :
– départ à 6h45 de l’Astragale de La Couvertoirade (62 km) 
– départ à 9h du marathon de l’Orchis (35 km)
– départ à 10h40 de l’Adonis (24 km)
– départ à 11h40 de la Carline (12km)
Classement des épreuves : Résultats
– Astragale (64.8 km) :
1- Antoine Dhaynaut en 5h59 et 24s
2-Sebastien Janiaud en 6h06 et 14s
3- Donatello Rota en 6h07 et 14s
– Marathon de l’Orchis (35,3 km) :
1- Christophe Bassons en 3h07 et 37s
2- Laurent Lefebvre en 3h08 et 1s
3- Quentin Jaillard en 3h13 et 23 s
– Adonis Trail (24,1 km) :
1- Benjamin Bellamy en 1h55 et 21s
2- Quentin Raissac en 1h57 et 37s
3- William Dupuis en 2h03 et 12 s
– Carline Trail (12,5 km) :
1-Maël Alric en 57 min et 34s
2- Maël Allaire en 58 min et 9s
3- Loïc Ayral en 1h01 et 19s

La SaintéLyon : le Salon qui met le Trail Running en Lumière

La plus ancienne et la plus grande course nature française en nombre de participants est devenue un rendez-vous majeur de fin d’année pour les pratiquants et les professionnels. La SaintéLyon se veut être également une vitrine de la pratique du Trail Running à travers son important Salon organisé depuis 2015 à la Halle Tony Garnier de Lyon. 
Source : DP

Une offre exposant riche et variée
> Équipements, nutrition, presse, courses…De nombreux acteurs du monde de l’outdoor se sont donnés rendez-vous à la SaintéLyon
<< La chasse aux bonnes affaires >> et aux nouveautés
> Présentation des nouveautés 2019 et bons plans à l’approche des fêtes de fin d’année. L’idéal pour compléter son équipement pour la course.
Un confort accru
> 5 000 m² d’expo, des allées larges, un bar…Prenez le temps d’une visite
La Bibliotrail
> La part belle à la littérature spécialisée et aux dédicaces

LES INFOS CLES :

> Halle Tony Garnier
20, Place des Docteurs Charles et Christophe Mérieux
69007 Lyon
> Ven. 30 novembre. de 12h00 à 20h00
> Sam. 1er décembre de 9h00 à 20h00
> Accès gratuit et ouvert à tous (coureurs, accompagnateurs et grand public).

120 exposants
> 40 000 visiteurs
> 5 000 m² d’expo

LES ANIMATIONS 2018

Biathlon By Odlo
Venez découvrir le Biathlon et sa pratique sous forme d’une initiation ludique mise en place par  le partenaire de l’équipe de France de Biathlon ! Serez-vous le Martin Fourcade de la SaintéLyon ?
Samedi 1er décembre : 
Conférences : « Dans la tête de nos athlètes », de 16h à 16h50 avec Dr. Marion Delespierre (2e du dernier Lyon Urban Trail), Sylvaine Cussot (triple vainqueur à l’éco-trail de Paris) et Cédric Fleureton (médaillé mondial en Trail).
Diffusion en avant-première du film « Patagonia Trip ». Xavier Thévenard, triple – vainqueur de l’UTMB et Benoit Girondel, vainqueur de la Diagonale des Fous 2017 et 2018, vous font découvrir la Patagonie et ses paysages magnifiques qu’ils traversent, en courant évidemment !

Marathon du Beaujolais : au coeur de la course !

S’il existe un marathon dans le monde à priori aussi impropre à la performance, mais où on y trouve une contrepartie tellement plus joyeuse, je vous le dis c’est bien celui du Beaujolais. Et pour le fun, j’en ai profité pour faire une expérience à ma connaissance inédite : parcourir la distance avec quatre paires de chaussures différentes !
Par Jean-François Tatard – Photos : DR
-> Voir aussi : Le Marathon du Beaujolais à J-1
Quasi autant de nationalités présentes que de pays dans le monde (j’exagère à peine), 12 villages plus splendides les uns que les autres, des vignes à perte de vue, 15 dégustations en vin sur le parcours pour lesquelles il est impossible de résister si vous vous êtes fait aussi rapidement que moi contaminé par l’esprit du Marathon du Beaujolais, des bénévoles et un public chaleureux qui ont compris comment galvaniser les 17000 participants complètement oufs venus chercher ce pur moment de bonheur qui flotte dans toute l’organisation.

 
Pourtant même si accoutré de la tête aux pieds en BV Sport (short, teeshirt, chaussettes, manchons de compressions), je n’ai pas joué le jeu du vrai déguisement en Dragon Ball ou en Donald Trump comme 90% des participants. Néanmoins, en passant de la PUMA NETFIT à la NEW BALANCE 1080 V8 au 10 eme kilomètre, puis de la NEW BALANCE 1080 à la SAUCONY TRIUMPH ISO au 20 eme puis enfin de la SAUCONY TRIUMPH ISO à la BROOKS Levitate 2 au 30 eme, j’ai quand-même désobéi à toutes les règles podologiques de base et ainsi changé quatre fois de paires de chaussures absolument neuves pour un testing produit. Sans compter que j’ai aussi bu autant de vin que de ravitos sur 42 kilomètres, alors j’espère avoir payé ma « taxe bonheur » ou au moins offert, aussi maigre soit-elle, ma contribution à la plus belle des fêtes du Beaujolais.

 
D’ailleurs, s’il s’agit de parler de chacune des chaussures qui ont servi à ce projet un peu fou, on verra plus tard. Je testerai chacune avec 0 grammes d’alcool dans le sang. Même s’il faut avouer que la Brooks Levitate 2 m’a offert une fin plus paisible. Pour l’heure, j’ai les pieds dans un état que même sur « 100 bornes » je ne les ai pas vus comme ça. Un conseil, sur marathon, que vous aspiriez au confort, à la sécurité ou à la performance, ne reproduisez pas ce que j’ai fait. Chaussez une paire ! Une seule mais la bonne. Quand au vin « boire ou courir : définitivement il faut choisir ». C’est même pas que je suis saoul, c’est surtout que c’est un tsunami dans mon ventre. J’ai l’impression que des poissons se bagarrent à l’intérieur. Mais bon, la vie est pleine de surprises ou de répétitions. J’ai choisi mon camp…

 
Et en parlant de surprise : le déroulement de la course m’a fortuitement offert l’opportunité de couvrir l’intégralité de l’épreuve avec le meilleur trailer de la planète. Quoi ? Vous ne connaissez pas François D’HAENE ? Si vous ne faites pas de running, vous ne regardez pas le film du dimanche soir sur TF1 ou quoi ? Il y a toujours sa pub Mennen avant que le feuilleton ne commence… Mais j’hésite à me dire que le meilleur moment de la journée était encore le massage de Léa et Margaux qui ont accepté de rentrer dans le clan des #casquetteurs pour la photo. Message aux profs qui les évaluent à l’ecole de Kiné de Lyon : « arrondissez la note à 20/20 ! ». Ce sont elles qui me permettront de pouvoir aller ce soir à la traditionnelle teuf d’après course, sans boiter…

 
Merci Brooks ! Merci New Balance ! Merci Saucony ! Merci Puma ! & Merci BV SPORT d’avoir accompagné ce projet. Et enfin Merci infiniment à Laure et à toute l’organisation pour ce week-end fabuleux. À tous, je vous dois bien un verre. Rendez-vous à la soirée d’après course pour déguster le meilleur des breuvages du 3ème jeudi de novembre…

Résultats : marathondubeaujolais.org

Le Trek des Gazelles 2018 en vidéo !

Le Trek des Gazelles 2018 s’est achevé vendredi dernier avec l’édition Mer.
Retrouvez les plus belles images en vidéo.
Source : DP

” La randonnée du coeur pour soutenir les enfants atteints de cancer “

Le Trek 100% féminin & Solidaire


Né de la volonté sans faille d’une femme qui souhaite faire avancer la cause du cancer lié à l’enfant, les deux sessions du Trek des Gazelles 2018, ont une nouvelle fois été couronné de succès.
L’aventure Trek des Gazelles c’est un hommage aux femmes venues de tous horizons, rassemblées derrière une même cause et déterminées à faire avancer les choses. Au travers de randonnées au symbole fort, les participantes marchent pour soutenir les enfants malades, souvent privés de mobilité, pleines d’espoir et de solidarité.

Edition Découverte – Ifrane & Le Moyen Atlas


La première session du Trek des Gazelles 2018 “Edition découverte Ifrane” s’est achevée le 19 octobre dernier. Pendant 3 jours, 150 femmes ont marché dans les hauteurs montagneuses de l’Atlas, à travers la plus grande forêt de cèdres du royaume marocain, ainsi que dans la cité impériale de Fès.

Edition Mer Essaouira & Le sentier du littoral


L’événement rencontre un engouement retentissant auprès des femmes. Alors que la limite initiale pour l’édition 2017 était fixée à 150 participantes, plus du double a souhaité se joindre à l’aventure.
Une seconde session “Edition Mer & Le sentier du littoral” du Trek des Gazelles a eux donc lieu du 29 octobre au 2 novembre 2018. Durant 3 jours, 100 femmes ont marché dans un cadre idyllique entre terre et mer mettant en avant la richesse naturelle de l’environnement marocain et l’histoire des siècles passés.

Aïda Touihri, marraine du Trek des Gazelles

Aïda Touihri, journaliste CNews  a eu à coeur de soutenir les enfants atteints de cancer. Elle a prit le départ de l’édition Mer du Trek des Gazelles depuis les plages de Essaouira pour rejoindre le sentier du littoral Marocain jusqu’à Cap Tafelnay du 29 octobre au 2 novembre.
Elle nous livre les raisons pour lesquelles elle a souhaité faire partie de l’aventure.
« J’ai toujours été fascinée par le désert, au point de m’y rendre régulièrement, seule ou en famille, depuis plusieurs années. Je trouve dans son silence une plénitude incomparable; dans ses paysages une quiétude absolue.
Cette dimension intérieure du voyage, c’est aussi ce qui anime la randonnée du cœur initiée par Mélanie et son Trek des Gazelles. Voilà pourquoi je suis heureuse et honorée de faire partie de ces « Gazelles » qui vont s’élancer le 29 octobre prochain pour une itinérance le long des côtes marocaines. Avec une pensée toute particulière pour les enfants atteints de cancer. Pour eux, nous irons jusqu’au bout! 
»
Genèse de l’aventure
Initiée en 2015 par Mélanie, sa fondatrice, l’initiative du Trek des Gazelles est l’illustration d’une aventure humaine admirable. Alors que son compagnon, Olivier, se battait courageusement contre un cancer incurable, ils décident ensemble d’agir pour que cette terrible maladie n’affecte pas les enfants.
La première édition du Trek des Gazelles, survenue quelques mois après la disparition d’Olivier, est le prolongement de cette volonté infaillible de s’entraider. Une aventure humaine. Un retour à l’essentiel.
Depuis, le projet prend de l’ampleur et rencontre un succès retentissant. Cette 4ème édition, enrichie d’un parcours supplémentaire, affiche déjà complet et témoigne d’un élan de solidarité nouveau.

Copyright © 2020 Agence Commin All Rights Reserved.  Mentions légales

Runing4all

GRATUIT
VOIR