5 semaines avec la FujiTrabuco 7 Asics

Asics et la FujiTrabuco 7 Trail

Par Romain FROCIONE 
Avant de vous faire partager le résultat de mon test de la Trabuco dans sa dernière version, je vous raconte une histoire ?
Généralement, c’est assez souvent le même préambule avec l’origine des marques de runnings.
L’histoire veut qu’un jeune cordonnier japonais ait eu pour objectif la fabrication et la commercialisation de chaussures pour le basket. Onitsuka observa les mouvements des basketteurs, et donna naissance à la première Onitsuka Tiger. Avant de s’appeler Asics, Asics s’appelait Onitsuka. Fort de son succès, ce n’est qu’en 1951 que la marque se fera connaître dans le monde de la course à pied avec le modèle Tiger, porté par un athlète qui remporta cette année là le marathon de Boston.
Pourquoi Asics ?
Derrière ce mastodonte du running business se cache une phrase très philosophique. Asics est l’acronyme de l’expression latine : « anima sana in corpore sano » littéralement traduit « un esprit sain dans un corps sain ».

Bon allez, go, testons la Trabuco avec mon corps saint de 90 kilos !
PREMIÈRE IMPRESSION
Pour moi, la Trabuco paraissait banale, une chaussure lourde, mais confortable, c’est une chaussure polyvalente ! Ce ne qui ne constitue pas forcément une qualité. Pourquoi ? Parce que qui dit polyvalent, dit moyen partout & donc excellent nulle part…

DEUXIÈME EFFET KISS COOL
Et bien autant vous dire qu’après plusieurs entraînements de trail avec la nouvelle  FujiTrabuco 7 je me suis dit : « Wouaaaah ! »

DANS LE DÉTAIL 
J’ai déjà couru il y a quelques années en arrière avec une Trabucco 6 qui m’avait fortement plu avec son accroche son look c’était à l’époque les chaussures à tout faire. L’inconvénient était son amorti ! Plutôt raide surtout sur une SaintéLyon avec 90 kilos dessus !!! Fort heureusement, elles ont survécu et moi aussi…
UN LOOK, UNE AGRESSIVITÉ & UNE ACCROCHE 
La Trabuco 7, nous propose un look bien plus agressif avec de gros crampons.
C’est la grosse évolution à première vue de la chaussure. Une semelle bien plus agressive que par le passé.
Mais bien plus encore avec la nouvelle technologie L’AsicsGrip qui va permettre une accroche nettement meilleure.

COMMODITÉ & PRACTICITÉ 

 

On remarquera aussi le rangement des lacets dans la languette, je trouve ça vraiment top surtout pour un sanglier comme moi qui a multiplié les casses de lacet. 


LE CONFORT 
Parlons un peu du confort ! Le confort de la Trabucco 7 me rappelle un peu celui de la Asics Nimbus. Le chausson est bien conçu et vraiment confortable ! Que ce soit sur du « long » ou sur du « court ».
POUR CONCLURE
Le Test de la trabuco 7 m’a confirmé qu c’est une chaussure lourde sur le papier, mais pourtant dynamique dans la pratique. C’est une chaussure qui m’aurait vraiment plu sur la « Synthé Lyon 2018 ». Avec une telle accroche, la boue n’a qu’à bien se tenir ! Je l’ai testée un peu sur bitume et elle a du répondant pour une chaussures de trail.
J’en conclue que c’est une bonne chaussure pour tout usage, y compris pour des ultras Trail !

 
Caractéristiques Asics Gel FujiTrabuco

  • Poids 335g
  • Drop 8mm
  • Méta 12mm
  • Talon 20mm

Usage: Du moyen à l’Ultra
Points forts: Confort, Polyvalence
Points faibles: Poids conséquent ~335g
 
 

NOUVELLE COLLECTION NIKE TECH PACK

La dernière collection Nike Tech Pack associe pour la première fois des pièces sportswear à des nouveautés plus performance, avec, entre autres, une gamme de brassières,tights et crop tops. Cette nouvelle collection inclut désormais des looks running et training, associés au légendaire design Nike Tech Pack, un design avant-gardiste et innovant.

Source : DP

Nous avons une vision forte pour l’apparel Nike : être à la pointe de l’innovation pour rendre les athlètes meilleurs, en repoussant les limites de la performance et du style “, déclare Kurt Parker, Vice President of Apparel Design chez Nike. “Grâce aux nouvelles technologies de fabrication et aux nouveaux matériaux, nous  souhaitons être audacieux tout en gardant le mouvement à l’esprit.”

Les designers ont donc combiné un nouveau tissu gaufré et des matériaux de performance tissés, qu’ils ont mis au point en utilisant des données du mouvement et de cartographie du corps. Ces données ont été collectées depuis des années, en observant les meilleurs athlètes du monde au Nike’s Sport Research Lab.

Cette recherche a permis de mettre au point une toute nouvelle collection Nike Tech Pack pour le printemps 2019 : un package plus polyvalent avec une gamme complète pour les séances d’entrainement.

La collection Nike Tech Pack Spring 2019 sera disponible le 21 décembre pour les membres de la Nike App  et le 10 janvier sur nike.com.

FJÄLLRÄVEN PRÉSENTE SA COLLECTION PRINTEMPS-ÉTÉ 2019

Fjällraven, l’emblématique marque suèdoise de vêtements et d’équipement de plein air, dévoile sa collection SS19.

Source : DP

Cette saison, la marque présente une nouvelle matière plus résistante et imperméable, à base de nylon recyclé doublée d”une membrane TPU et traitée par imprégnation sans PFC : BERGSHELL
On retrouve Bergshell dans la fabrication de plusieurs sacs d’alpinisme, de randonnée et d’accessoires lifestyle.
Cette nouvelle matière présente également un nouveau logo


La marque dévoile également de nouveaux imprimés Kanken, en collaboration avec deux artistes suédois. 
Contact : fjallraven.fr

Achat de chaussures de running : sur Internet ou en magasin ?

Acheter sur internet des livres, des vêtements ou encore du matériel informatique est désormais devenu quelque chose de commun. Mais lorsqu’il s’agit de nos chaussures de course à pied, est-ce réellement plus intéressant que de se rendre en magasin ? Quels sont les avantages et les inconvénients de nos achats sur Internet pour le matériel qui concerne notre passion ?
Par Jean-François Tatard – Photos : DR

Nous devons continuer à rendre visite aux magasins. Il y a plein d’avantages. Aux USA, il parait d’ailleurs qu’aujourd’hui, le magasin a plus de succès que l’e-commerce. Et d’ailleurs le pourcentage de personnes à fréquenter le magasin est parait-il encore plus élevé parmi la génération Y. Personnellement, je me rends compte que mon comportement a aussi changé ces dernières années. Aujourd’hui, j’ai tendance à faire mes recherches sur Internet (prix, caractéristiques, disponibilités, etc) et je finalise mon achat au magasin.

Qu’est-ce que je viens chercher dans un magasin ?

La possibilité d’obtenir le produit immédiatement, bien sûr, mais pas que… Je suis aussi à la recherche d’une véritable expérience pour aider à finaliser ma décision. Et généralement dans ce cas-là, quand je franchis les portes de la boutique, il y a 9 chances sur 10 pour que j’achète dans le magasin…

Quels sont les facteurs qui permettront de déclencher mon achat ?

 

  • Le toucher 

C’est la première raison pour laquelle j’aime me rendre dans le magasin. En effet, la possibilité de toucher et de sentir la chaussure ou le textile. Mais aussi le fait de pouvoir l’essayer. Ne vous étonnez pas, la rue Léon Jost dans le 17ème est un véritable lieu de test sur 200 mètres. Toute la journée, de 9h à 19h, du lundi au samedi, depuis « l’ère Raymonde », on voit des runners monter et descendre la rue à petite foulées en évaluant leurs futurs souliers de course à pied.
 

  • La personnalisation

Les fonctionnalités proposées en ligne telles que les suggestions de produits complémentaires ou les offres liées à l’historique des achats sont très utiles, mais elles finissent par se heurter à des limites inhérentes aux logiciels et à l’automatisation. Rien ne vaut l’analyse et les suggestions d’un bon vendeur grâce à un échange en face-à-face. Le technicien prend en compte bon nombre de paramètres (profil du coureur, mais aussi humeur et besoins du moment, événements et compétitions prévus…) et proposer un service contextualisé et réellement individualisé en fonction de la physiologie du gars, du niveau de pratique, de la fréquence d’utilisation, etc. Et puis il y a aussi le côté humain. Un personnel sympathique et à l’écoute : c’est une relation durable. Nous, passionnés, on est toujours plus sensibles aux avis et aux petites attentions provenant d’un technicien passionné plutôt qu’à quelconque autre application.

  • L’expertise

Face à la quantité de choix et d’options parfois disponibles en ligne, je me sens de plus en plus déboussolé. Au final, en quête de conseils précis et de recommandations pertinentes, je me tourne de plus en plus systématiquement vers le commerce physique. Le conseil du vendeur n’a pas de prix. J’attends de lui :

  • Le meilleur rapport qualité-prix
  • La meilleure qualité
  • La meilleure fiabilité ou efficacité
  • Le plus adéquat à mon utilisation et à mes objectifs
  • Le conseil technique d’un expert


Mais surtout un échange et une histoire de passionnés…
 

  • La disponibilité

Plus que les horaires d’ouverture et de fermeture, je viens chercher le contact humain. Chez Boutique Marathon dans le 17ème par exemple, chaque vendeur est l’ambassadeur de ses produits, de l’expertise running et a le sens du client. Aucun site Internet ne remplacera la disponibilité et l’amabilité de ses vendeurs…

Pour conclure

De notre point de vue, il ne s’agit pas de rejeter en bloc les boutiques en ligne. Mais à la stricte condition de connaitre exactement le produit que vous souhaitez acheter. Et en préservant l’esprit des magasins physiques, qui apportent conseils et contacts pour continuer à progresser.

Nike ou Adidas : combat de titans

Anquetil / Poulidor,  Prost / Senna, Tyson / Forman, Gebre / Tergat, Jordan / Johnson, Lewis / Powel, OM / PSG, Real / Barça ou plus récemment Ronaldo / Messi ou encore Nadal / Federer. L’histoire du sport serait-elle aussi belle s’il n’y avait jamais eu tous ces duels de légendes ? Et de tous ces grands combats, il y a un match qui n’en finit pas de se rejouer dans le petit monde du running : la virgule contre les trois bandes ! Nike ou Adidas qui est le plus fort ?
Par Jean-François Tatard

POINT DE VUE BUSINESS

Plus de 5 Milliards de Dollars d’avance pour la marque américaine. Pourtant l’année dernière Adidas a dépassé les 20 Milliards pour la première fois. Mais l’écart le plus important n’est pas là. C’est au niveau des bénéfices que l’avance se creuse. En effet, avec 10% de bénéfice, Nike génère une rentabilité deux fois plus importante que son challenger. Néanmoins, les trois bandes s’accrochent et les deux leaders jouent tous les deux hors catégories depuis déjà plusieurs décennies. Et même si Under Armour, le « petit nouveau » menace de plus en plus agressivement les deux champions historiques, ces derniers continuent encore d’accentuer leur avance de plus en plus significative sur leur vaillants concurrents, Puma, Asics, Brooks, Saucony, Mizuno, etc.
BUSINESS : NIKE 1 / ADIDAS 0

POINT DE VUE HISTORIQUE


Les deux ogres ont toujours été les maîtres de l’univers de l’équipement sportif ! Adidas en premier. Cette marque est le bébé d’un génial cordonnier bavarois. Son nom ? Adi Dassler. Il est le frère de Rodolphe Dassler. Ou plutôt Rudolph en allemand. Et on ne peut pas dire que ce soit la grande entente. Pour vous situer l’histoire, son bébé à Rudolph c’est Puma. Et à l’époque, on a beau être à la sortie de la seconde guerre mondiale, on joue plutôt les prolongations de 39/45 dans la fratrie. Néanmoins si le business d’Adi n’a jamais craint personne, la situation monopolistique de la marque aux trois bandes ne durera pas plus longtemps que les trente glorieuses. En effet, au milieu des années 70, c’est au tour d’une autre légende de voir le jour. On prend l’avion, on traverse l’Atlantique et on se laisse atterrir dans l’Oregon. Bienvenue à Portland chez Phil Knight. Un passionné de course à pied. Mais au-delà du sport et de l’équipement, Phil est un visionnaire, un génie du marketing. Il réinvente la communication. Nike c’est la marque des champions ! Michael Jordan, Mc Enroe, Agassi, même Forest Gump a des Cortez. Les bandelettes sont fragilisées et faudra attendre l’arrivée de Herbert Hainer dans les années 90 pour qu’Adidas reprenne le sillage de l’américain.
HISTORIQUE : NIKE 0 / ADIDAS 1

POINT DE VUE MARKETING

Au-delà du fait que Nike choisit avec un soin particulier ses designers, la marque sait s’entourer des athlètes les plus bankable. Ainsi, demande-t-elle à ses égéries de ne pas toujours garder runnings aux pieds. Et de ne surtout jamais oublier de laisser pendre autour du cou leur paire à la virgule bien fluo lorsqu’ils se font interviewer par les médias. Just Do It ! Le Nike est ultra-visible…
MARKETING : NIKE 1 / ADIDAS 0

 

POINT DE VUE RESEAUX SOCIAUX

Une autre bagarre, celle des réseaux ­sociaux. Sur Facebook c’est Adidas qui gagne avec plus de 50 millions de followers d’avance. Sur Twitter, Nike se rattrape un peu avec 15% de fans en plus. Par contre sur Instagram, Nike compte deux fois plus d’aficionados. Néanmoins on parle de 40 millions de followers en plus pour Adidas tous réseaux confondus.
#RESEAUXSOCIAUX : NIKE 0 / ADIDAS 1

POINT DE VUE ESTHÉTIQUE

Bah justement, Nike c’est le fluo. Nike c’est le Rebel. Nike c’est le fashion. Nike c’est le glamour. Nike c’est le fun. Nike c’est… Nike c’est la chaussure que tout le monde veut avoir. Pendant ce temps-là, Adidas cultive son ancrage dans l’histoire du sport avec des relations plus privilégiées avec les fédérations. Adidas c’est le Corporate. Le conformisme. Le rigide. La rigueur. La discipline. La sobriété. Et l’efficacité est sa priorité. Clairement, l’esthétisme passe au second plan.
ESTHETIQUE : NIKE 1 / ADIDAS 0

POINT DE VUE POSITIONNEMENT

La grande force de Nike ? Sa position dominante sur le marché de la running surtout aux Etats-Unis, où Adidas a ­toujours eu du mal à s’imposer pleinement. La firme de Portland écrase tout ! Nike c’est la marque des stars. Elle a beaucoup plus de visibilité. Nike c’est la marque des Kenyans. Nike c’est la marque de Mo Farah. Nike c’est la marque des champions ! Elle investit massivement en publicité et sponsoring. Elle y engloutit près de 10% de son chiffre d’affaires.
POSITIONNEMENT : NIKE 1 / ADIDAS 0

POINT DE VUE FABRICATION

Aujourd’hui, les deux firmes ont beaucoup en commun. Et notamment, elles concentrent leur travail sur la conception. La fabrication, elle, est quasiment 100% sous-traitée en Asie. En effet, elles font toutes deux fabriquer leurs produits par des centaines de milliers de petits ouvriers chinois, indonésiens ou vietnamiens.
ORIGINE DE FABRICATION : NIKE 0 / ADIDAS 0

 

POINT DE VUE INNOVATION, TECHNIQUE & TECHNOLOGIQUE

Même si Adidas a fait fort ces dernières années avec une technologie inspirée de la NASA, aussi systématiquement qu’il y a eu de l’innovation chez Nike, Adidas a dû s’adapter et toujours rattraper son retard en léger décalage pour récupérer le wagon. Le coussin d’air inventé dans les années 70 se veut un bijou de technologie. C’est probablement la plus grosse innovation de l’histoire de la chaussure de course à pied. On peut définitivement dire que c’est Nike qui a inventé l’amorti ! Et début 2017, Nike dévoilait Breaking 2 : un programme ambitieux, dont le but était de réaliser un marathon en moins de 2 heures. Pour se faire, la marque américaine, épaulée d’une équipe d’experts en biomécanique, design ou encore en psychologie du sport, a mis au point la Zoom VaporFly 4% Elite : une basket innovante, qui a permis au Kenyan Eliud Kipchoge de courir 42 kilomètres 190 en 2h00’25”, soit 2 minutes et 32 secondes plus vite que le record du monde officiel, actuellement détenu par Dennis Kimetto, et 2 minutes et 40 secondes de mieux que son propre record personnel. Ainsi, fort de ce résultat, le géant à la virgule vient de commercialiser la Zoom VaporFly 4%, la petite soeur de la Zoom VaporFly 4% Elite. Décrite comme “la chaussure de marathon la plus efficace et rapide de Nike à ce jour“, cette dernière propose un amorti innovant conçu pour maximiser la vitesse et générer un retour d’énergie plus important, ce qui permettrait d’améliorer de 4% les performances des coureurs. Ses défauts ? Son design qui, contrairement à son aînée la Zoom VaporFly 4% Elite, lui donne l’air d’un imposant sabot, et son prix qui pique : 250 euros (non ce n’est pas un escarpin Louboutin ! )
INNOVATION : NIKE 1 /ADIDAS 0

POINT DE VUE CONFORT

Est-ce que cela vaut vraiment le coup de développer ce sujet ? On va avoir autant d’avis qu’il y a de runners. D’ailleurs peut-être même qu’on aura autant d’avis par runner qu’il y a de possibilité de contexte de course pour le coureur. C’est tellement subjectif que seule une société charentaise serait capable de départager ces deux champions.
CONFORT : NIKE 1 / ADIDAS 1

POINT DE VUE PERFORMANCE

Si on se fie, au nombre de médailles par marque aux derniers JO de RIO, victoire haut la main pour les allemands ! Adidas a ramené 278 breloques, or, argent et bronze confondues là où Nike ne dépasse pas les 159. Néanmoins, est-ce un bon indicateur ? Alors les cinq derniers recordmans du monde sur marathon ? Tergat (2003) en Nike, Gebre (2007) en Adidas, Makau (2011) en Adidas, Kipsang (2013) en Nike et Kimetto (2014) en Adidas. 3 contre 2 : C’est encore ADIDAS qui gagne. Vous aimez les statistiques ? À votre avis quel est le pourcentage de finishers en Nike au dernier marathon de Paris ? Allez sans les chiffres après la virgule (vous aimez le jeu de mot ?) : 10%. Et en Adidas ? 15% ! 3ème victoire d’Adidas ! Du coup, on choisit encore un critère où on s’en tient à un 3 à 0 pour en conclure que le retard n’est plus rattrappable ?
PERFORMANCE : NIKE 0 / ADIDAS 1

ALORS VERDICT ?

Ce n’est pas un KO mais verdict : 6 contre 4 et victoire aux points pour les Yankees ! Néanmoins ce n’est pas cela qui doit influencer votre choix. Poussez la porte d’un spécialiste et faite confiance à son expertise. Et en fonction que vous aspiriez à plus de sécurité, d’orgueil, de nouveauté, de confort, d’argent ou de sympathie, il saura identifier vos besoins très personnels et les mettre en adéquation avec les caractéristiques bien définis de vos jolis souliers.

 

Copyright © 2020 Agence Commin All Rights Reserved.  Mentions légales

Runing4all

GRATUIT
VOIR