La marque pionnière du zéro drop propose une version largement retravaillée d’un de ses modèles le plus apprécié des traileurs : la TIMP. Allégée mais devant présenter un confort supérieur Altra propose ici une version plus versatile de la TIMP. Running4All.fr a testé pour vous.

 Je n’ai pas eu l’opportunité de tester l’ancienne version. Les quelques comparaisons avec la TIMP 1.5 mentionnées dans cet article sont donc plus sur les caractéristiques techniques. En revanche, quelques comparaisons sont effectuées avec la LONE PEAK 4.5 (test complet à retrouver ci-dessous.

Images: ALTRA – Eliott GUERIN

 

Altra et l’obsession de l’espace

Avant de commencer à décortiquer notre chaussure, petit rappel de la spécificité de Altra. Les chaussures Altra possèdent toutes deux points communs : le zéro drop et la toe box zone très large au niveau des orteils. Le zéro drop est le positionnement de l’avant pied et du talon à la même hauteur. Nous nous tournons ici vers une philosophie de course à pied plus minimaliste, encourageant un alignement naturel du corps.

L’absence de « drop » pousse le coureur à adopter une foulée plus médio/avant pied, et ainsi à réduire l’intensité des impacts au sol. Attention, même si sur le papier, cela semble parfait, ce n’est pas forcement adapté à tous les coureurs. Il est important d’en discuter avec des spécialistes (magasin spécialisé, kinésithérapeutes etc…). De plus si vous voulez franchir le pas, pensez à réaliser la transition en douceur.

La toe box s’inscrit elle aussi dans la philosophie minimaliste, en laissant un maximum d’espace pour le déploiement des orteils. Il en ressort une excellente stabilité de l’appui et une impression d’optimisation de la poussée.

Illustration de la Toe Box ALTRA

TIMP 1.5 VS TIMP 2 : Plus loin, plus haut, plus fort !

La différence la plus visible se situe certainement sous la chaussure. La semelle extérieure a été complètement retravaillée, avec notamment l’apparition de crampons (Trail Claw) et un changement de matériaux.

La semelle extérieure caoutchouc DuraTread est abandonnée au profit de la technologie MaxTrac, aussi présente sur la Lone Peak 4.5. L’objectif de ce changement de semelle est d’apporter une meilleure accroche mais aussi d’augmenter la flexibilité et le bio-mimétisme de la chaussure. Ce choix est en total alignement avec la philosophie de la marque, qui prône un running plus minimaliste.

Le laçage a lui aussi été repensé, pour offrir un meilleur maintient. L’ajustement autour du pied sera plus facile, grâce aux 5 passants pour la TIMP 2 contre seulement 4 pour la TIMP 1.5.

Laçage TIMP 2

Laçage TIMP 1.5

La différence la plus conséquente est au niveau du poids, car la nouvelle mouture de la TIMP affiche 20g de moins (280g pour la TIMP2 contre 300g pour la TIMP 1.5). Ce gain est dû au remplacement de la semelle intermédiaire « Abound » par une semelle « Quantic ».

Cette nouvelle semelle, en plus du gain de poids, apporte un amorti et par conséquent un confort supérieur. Nous y reviendrons dans la partie test de cet article.

En ce qui concerne les autres technologies brevetées par Altra, la TIMP 2 conserve les technologies FootShape (Toe box), BalanceCuschioning (zéro drop) et GaiterTrap (fixation des guêtres sans sangle).

Pour finir sur une touche « fashion », je trouve que la nouvelle mouture de la chaussure a un super look ! La semelle très graphique est bien travaillée, tout comme le mesh multidirectionnel sur le dessus de la chaussure. Cela ne me fera pas courir plus vite, mais c’est toujours agréable !

Une semelle graphique et bien travaillée

Sur le terrain

Reçues en plein confinement, j’ai dû m’armer de patience avant de pouvoir aller tester les TIMP 2 sur mes sentiers favoris autour de Grenoble ! Quand j’ai finalement pu retrouver la montagne, c’était avec l’envie de pousser ces chaussures dans leur retranchement. Il en ressort un sentiment assez mitigé : je m’explique.

Je dois préciser que j’ai l’habitude de courir avec la marque Altra : les Escalante sur route et les Lone Peak en trail. Mes chemins favoris sont souvent pierreux, avec bonnes inclinaisons (Grenoble oblige…). Ce que je recherche avant tout dans une chaussure de trail, c’est un bon maintien du pied et surtout un bon ressenti du terrain, afin d’être pleinement en confiance.

Un mot d’abord sur mon expérience de course « zéro drop ». J’ai pendant longtemps été abonné aux blessures : syndrome de l’essuie-glace et périostite chronique.

Je me suis tourné vers le style minimaliste un peu en dernier recours. J’ai longtemps pensé ne pas avoir le niveau. On m’avait beaucoup répété que c’était réservé à une élite à la foulée parfaite. Je peux aujourd’hui dire que c’est faux ! J’ai pris mon temps, en passant d’un drop de 9mm, à un drop de 4mm puis au zéro drop.

Je pense que la transition m’a pris environ 6 mois. J’ai commencé par changer mes chaussures en trail, où la foulée est naturellement plus portée vers l’avant (surtout en montée). Je cours aujourd’hui exclusivement en zéro drop, et je ne me vais pas changer de sitôt !

La TIMP 2 est bien une Altra, et j’ai pu retrouver la toe box assez large que j’apprécie. On peut bien déployer les orteils, ce qui permet de les mettre à profit bien plus que dans d’autres chaussures de trail. Néanmoins, au ressenti, je trouve la chaussure plus étroite que la Lone Peak 4.5 (dans la même pointure).

N’allant pas jusqu’à être comprimé, le pied est bien maintenu, surtout au milieu pied et au talon. Ce maintien est très agréable et le laçage permet un ajustement optimal. Avec cette chaussure on se sent bien ajusté et prêt à prendre un peu de vitesse en sécurité !

C’est en prenant un peu de vitesse justement que cette semelle Quantic se fait ressentir. On ressent un certain dynamisme, mais c’est le confort qui prime. Si vous être à la recherche de plus d’amorti que sur les Lone Peak, cette chaussure vous conviendra certainement.

En revanche, je suis un coureur plutôt léger et j’ai trouvé que la TIMP2 manquait un peu de réactivité. Courant rarement plus de 20km, je pense que cette chaussure conviendra plus à des coureurs cherchant à profiter d’une journée sur les sentiers, voir à faire de l’ultra. Moyennement dynamique à mon goût, la chaussure est confortable, ce qui vous permettra certainement d’encaisser les kilomètres.

Je dois avouer que cela me laisse un sentiment étrange ! Cette chaussure me donne envie de pousser sur des sorties plus longues, pour révéler pleinement son potentiel. Affaire à suivre !

La semelle MaxTrac quant à elle remplit parfaitement son rôle. L’accroche est excellente, bien que les crampons soient moins agressifs que sur le Lone Peak. J’ai pu lire dans différents tests que les crampons avaient tendance à s’user rapidement, ce que je n’ai pour l’instant pas constaté. Le temps étant au beau fixe ici, je n’ai pu les tester que sur terrain sec en revanche.

En conclusion:

une chaussure dans la parfaite lignée de ce que sait faire Altra. Le zéro drop, un excellent maintien du pied et une finition soignée. Une chaussure avec une bonne accroche et surtout un excellent amorti.

La semelle Quantic peut être un peu clivante. Personnellement je trouve qu’elle manque légèrement de dynamisme mais elle fera sans aucun doute le bonheur de coureurs cherchant une paire avec un peu plus de confort ou capable de les emmener sur les sentiers du lever au coucher du soleil !

Runing4all

GRATUIT
VOIR