Décathlon nous propose son nouveau modèle Kiprun KS light.

Une paire de running qui, selon la marque, sera très polyvalente puisque Kalenji nous la conseille du 10km au marathon. Va-t-elle tenir toutes ses promesses durant notre testing ?

Marie-Caroline SAVELIEFF – Diététicienne nutritionniste du Sport – Photos Marie-Caroline – Décathlon

Pour quel pratiquant ?

Convient à toutes les foulées (neutre, pronatrice, supinatrice) grâce au K-Only : un concept développé pour la Kiprun.

En tant que coureuse universelle, j’ai déroulé ma foulée sans aucune gêne spécifique.

Cette paire de running s’adresse aux pieds fins ou normaux. Je ne la recommanderai pas aux pieds larges.

Semelle extérieure : Décathlon nous promet 1000km

Après plusieurs sorties en terrains variés allant de la route aux terrains stabilisés en sous-bois, aucune trace d’usure prématurée. La semelle résiste donc bien aux abrasions.

En parallèle pas de glissades sur route par temps de pluie, mais n’abusons pas : ce ne sera pas non plus un modèle de trail donc elle n’aimera pas la boue !

 Le modèle est léger puisqu’en 39 il ne pèsera que 240g.

Ce qui lui conférera un bon retour à l’impulsion. Elle sera idéale pour des séances spécifiques rapides type fractionné, seuil, fartleck et vous fera parvenir à bon port lors de compétitions type 5km, 10km voire semi-marathon à condition d’avoir une foulée dynamique.

Par contre je n’irai pas me perdre sur une distance type marathon avec, ni même faire des séances longues excédant 1H30-1h45.  L’amorti viendrait à manquer et pour les coureurs à tendance pronatrices, sans correction spécifique, il y aurait un affaissement de la foulée vers l’intérieur non corrigée notamment pour runner lourd et courant assis.

Retour en pratique

  1. Coussin protecteur du tendon d’Achille

A peine chaussée, le confort intérieur se fait ressentir puisqu’un petit coussinet à l’arrière du talon vient enrober le tendon d’Achille sans pour autant le compresser.

Dès la première foulée, ce petit coussinet se fait oublier et permet à l’arrière au talon de rester bien lové dans la chaussure.

  1. Sans couture

La tige de la Kiprun KS Light ne possède aucune couture. Les risques de frottements sont bien plus limités, et les risques de trous d’usure au niveau de l’empeigne moindres…

Et il serait dommage d’avoir une paire de running dont la semelle n’est pas encore usée mais dont le tissu est abimé.

  1. Pare-pierres :

La paire de Kiprun KS light possède un léger pare-pierres à l’avant de la chaussure ainsi qu’un renfort au niveau du talon. Toujours dans un but de prolonger la durée de vie de la chaussure mais également de protéger les orteils.

Notre conclusion :

La paire de Kiprun KS light conviendra idéalement à une coureuse au pied fin ou normal à la recherche de légèreté. La runneuse devra avoir déjà du pied sinon, elles pourront paraître sèches si la sortie se prolonge.

Nous la conseillons:

Lors d’un entraînement dynamique,

– En compétition jusqu’au semi-marathon.

Caractéristiques tchniques  :

  • Taille : Du 36 au 43
  • Couleurs : Noir, blanc glacier / Blanc glacier, jaune, acide fluo / Bleu indigo, blanc glacier
  • Amorti : K-Ring : un anneau, situé au niveau du talon et Kalensole : une mousse conçue dans un but améliorer l’amorti et le renvoi d’énergie.
  • Drop : 10 mm
  • Prix : 90 euros
  • Poids en 39 : 240g
  • Garantie : 2ans et testable 1 semaine avant l’achat !

– Site Kalenji : A lire nos articles de la marque : Kalenji

 

 

Runing4all

GRATUIT
VOIR