Les lunettes… Même si elles sont rarement citées dans l’équipement essentiel du runner, du sportif, elles y ont pourtant toute leur place. Lorsque l’on se retrouve face au choix d’une paire de lunettes, entre ergonomie, protection et style, on peut vite s’y perde.

Par: Eliott GUERIN – Photos Eliott

Oakley n’est plus à présenter dans le monde des optiques de sport. La marque américaine ne cesse d’innover ! Après un test très exigeant pendant 7 jours sur le GR738, nous passons à la moulinette le modèle Radar EV Path, avec les couleurs spécifiques de la collection Jolt.

Une protection maximale

Les lunettes du coureur sont bien plus qu’un accessoire de style, c’est avant tout un élément de protection. La protection de vos yeux doit être totale. Il est donc important de protéger votre rétine. Les verres Oakley filtrent 100% des rayons UV nocifs (UVA, UVB et UVC). J’ai porté ces lunettes tout le long du GR738, sur des chemins de haute montagne, mais aussi sur des passages neigeux. Après les longues journées au soleil je n’ai jamais ressenti les douleurs caractéristiques qui surviennent lorsque les verres sont de mauvaise qualité.

La seconde protection est celle contre les projectiles, les insectes, les branches ou encore la poussière. Pour cela, je ne me suis pas limité au running, j’ai utilisé ces lunettes dans tous les sports que je pratique : running et trail running, cyclisme sur route, vtt, randonnée ou encore canoë. Je dois bien avouer que je n’ai rien à redire sur ce point. Que ce soit les branches que j’ai pu heurter (plus ou moins vite…) ou les graviers projetés par les roues de VTT, je n’ai jamais eu de soucis.

La forme du verre, bien que moins englobante que celle des Oakley Sutro  ne laisse pas passer le vent, notamment à vélo. Cette fameuse brise qui vous dessèche les yeux durant votre sortie.

Les Verres Oakley PRIZM

Les verres prizm sont issus de toute l’expérience Oakley. J’aimerai être plus critique mais je dois m’avouer très impressionné. Moi qui venais d’une paire de lunettes plus classiques j’ai tout de suite vu la différence. Les verres PRIZM (ici dans leur finition ROAD), offrent un filtrage de la lumière pensé spécialement pour faire ressortir les couleurs et accentuer au maximum les contrastes.

C’est particulièrement percutant lors de courses trail, dans les sentiers avec une luminosité changeante (ombres par exemple). On est bien plus en confiance pour « lâcher les chevaux » lorsque l’on peut clairement voir les variations de topologie du terrain.

L’ajustement va encore plus loin dans la finition ROAD car les verres sont spécialement conçus pour faire ressortir les bleus et les gris, couleurs de l’asphalte.

La teinte des verres, tirant vers le rose, est très agréable à porter et le rendu est très bon. Le retour des contrastes est tellement agréable que j’ai porté ces lunettes en course sous la pluie. Néanmoins, arrivé sur des points de vue particuliers, j’ai souvent ressenti le besoin de les enlever pour observer les couleurs « vraies ».
Les verres sont très résistants, après de multiples chocs et lavages au savon, le revêtement des verres est toujours impeccable.

Ergonomie

Affichant 29 grammes sur la balance, les Radar EV Path se font vite oublier. Les verres sont taillés de telle manière que les bords ne sont pas visibles, ce qui est agréable et permet de ne pas avoir cette impression de vision obstruée.

La matière des branches ainsi que celle du support nasal (l’Unobtanium) sont très agréables au toucher. Elles restent parfaitement en place, même en condition humide (pluie ou transpiration). Il n’y a pas d’inquiétude quant au fait que cette monture vous suivra dans tous vos mouvements !

En revanche, dans les efforts longs, j’ai ressenti une gêne au niveau du contact du bout des branches et de ma tête. Pour cette raison j’ai souvent placé le bout des branches sur ma casquette plutôt que directement sur mon crâne.

L'écrin de la Oakley RadarEV Path

Cela mérite d’être mentionné dans un chapitre propre. La boîte est très bien finie et très rigide. Elle contient également une house en microfibre pour un rangement plus petit (permet également de nettoyer les verres). Enfin à noter un second support de nez.

Conclusion

En conclusion une belle réussite. Les verres sont très bien finis et le rendu des couleurs et contraste sont très réussis. Seul bémol sur la pression au niveau des tempes, mais qui ne m’a jamais empêché de les porter. Les radars Path EV tiennent parfaitement le rôle de cet élément essentiel dans l’équipement du sportif ! Une fois testées, vous les emmènerez dans toutes vos aventures !

Runing4all

GRATUIT
VOIR