On reconnait au premier coup d’œil la patte Hoka avec sa semelle largeur XXL.

Les codes trail sont également bien respectés : tissu mesh renforcé et pare pierre pour lui en faire baver sans qu’elle ne fasse mine de souffrir le moins du Monde cela, malgré la sueur bien présente sur votre visage et les kilomètres enquillés, preuves en est, sur votre appli Strava, Suunto, Polar ou bien encore Garmin.

Taillées pour les grandes aventures, à nous de la faire voyager et de vous en faire un débrief complet aussi bien par temps boueux que par terrains gelés des Hoka Speedgoat4.

Attachez vous lacets, c’est parti !

Marie-Caroline SAVELIEFF, Diététicienne nutritionniste du Sport – Photos : Marie 

Look agressif pour la Hoka Speedgoat4 du haut de sa semelle XXL et de ses renforts zébrés

Au premier chaussage:

Une trail running à bon maintien médio pieds.

  • Languette arrière massive :

Un languette arrière extra large mais pas extra longue pour faciliter le déchaussage et rechaussage même les mains gelées par temps froid ou avec des gants.

Spedgoat4 F4
  • Une languette avant minimaliste et intégrée au chaussant

La largeur de la languette est inversement proportionnelle à celle de la semelle.

Ne reculez pas car sa finesse évitera les risques de frottement à tel point qu’on ne la sent plus. Remarquez sa coupe sans couture et asymétrique en vue d’éviter qu’elle ne tourne et invite au frottement.

Pour annihiler totalement le risque de bougeotte de la languette, celle-ci s’intègre totalement à la chaussure sous forme d’un soufflet intérieur qui maintient sans oppresser.

Une languette fine et asymétrique

Spedgoat4F5
  • Le talon est bien maintenu tout comme l’ensemble du pied et cela jusqu’aux orteils. Mon pied fin ne nagera pas à l’avant.

Si vos pieds sont larges ou, si vous préférez être à l’aise dans le chaussant (en sachant que les pieds ont tendance à gonfler sur courses longue), je ne pourrai que vous conseiller de les essayer avant achat.

Attention, je n’irai pas dire qu’elles chaussent petit. Je trouve justement que pour une fois je n’ai pas tendance à flotter dans une paire de trail ce que j’apprécie car j’ai l’impression d’avoir un meilleur ressenti du terrain. Le soutien médio-pied est optimum grâce à un revêtement imprimé en 3D.

La semelle intérieure lovera le pied dans la chaussure

Spedgoat4F6
  • A l’opposé, comme l’ensemble des trail running de la gamme Hoka, les orteils ne toucheront pas le sol mais nullement au détriment de l’accroche : les crampons sont bien présents, et la résistance à l’abrasion de la semelle en Vibram sera un gage de longévité.

Une semelle extérieure Mégagrip en Vibram avec des crampons de 5mm

Spedgoat4F7
  • Crampons agressifs

Les crampons de 5mm sont orientés sur différents axes de manière à optimiser l’accroche même sur terrain irrégulier ou sur la caillasse fuyant sous les pieds.

Hoka fidèle à sa semelle XXL avec option crampons

Drop :

 Le faible Drop de 4mm doit favoriser une foulée plus naturelle ainsi qu’une attaque du pied au sol vers l’avant.

La Hoka Speedgoat 4 n’aura pas de contrôle spécifique et sera donc ouverte également aux porteurs de semelles correctrices.

Spedgoat4F9

Contrôle :

Pas de contrôle spécifique sur l’intérieur de la semelle extérieure notamment, ce qui est pourtant souvent le cas des paires de running trail. Elle est donc universelle et conviendra également aux porteurs de semelles correctrices.

Avant pied :

Afin d’améliorer la stabilité de la Speedgoat4, Hoka a élargi l’avant de sa semelle.

Toutes conditions climatiques

Par tous les temps sur le long, j’ai pu tester cette paire sur une longue période ce qui m’a permis de constater ses réactions quelles que soient les conditions climatiques : des pistes enneigées, gelées aux chemins caillouteux printaniers en passant par la bonne bouillasse d’entre saison.

Le maître mot sera : adaptabilité. Tel un bon vtt, elle possède une très bonne accroche pour ne pas dire la meilleure dans sa gamme sûrement grâce aux crampons multidirectionnels Megagrip Vibram. Sur terrain gras, elle sait trouver du mordant et sur neige, que ce soit aux prises de la poudreuse ou de terrains glacés, ce sera le meilleur modèle que j’ai pu tester dans ces conditions.

Au passage, le tissu n’aura pas souffert du terrain : pas de déchirure liée aux pierres ou au sel que l’on déverse sur la neige.

Sorties longues de préférence 

Sur sortie longue, sa semelle épaisse et rigide permettra une économie dans l’effort puisqu’elle épargnera le pied lors du retour de foulée.

Un vrai rail sur le long en vue de s’économiser au maximum.

Sorties courtes OUI mais en récuparation

Soyons francs, les Hoka Speegoat 4 ont été conçues pour voir du paysage et non pour une sortie courte inférieure à 1H30-2h00 ou une séance spécifique de côtes courtes ou fartleck.

Elles aiment la régularité et non la réactivité à la kenyane ! Vous serez déçus si vous misez sur les variations d’allure. Les foulées qui tractent énormément vers l’avant ne pourront casser la semelle et n’auront donc pas le rendu dynamique qu’elles espèrent.

Spedgoat4F15

En conclusion :

On pourrait apparenter la Hoka Speedgoat4 à un tracteur tout terrain ultra stable, ultra résistant, qui vous fera aimer le long et vous confortera dans l’envie d’enquiller les km sur trail >3-4h voire ultra-trail, quel que soit le terrain tant qu’il n’est pas urbain.

Le produit testé:

MODELE : Chaussure Trail-running Hoka Speedgoat 4

  • Tailles : Femmes : 36 à 44 / Hommes : 41 1/3 à 49 1/3
  • Couleurs : Couleur Majolica blue / heather présentée ici. 6 nouvelles couleurs.
  • Semelle extérieure : Mégagrip crampons 5mm et insertion caoutchouc 
  • Lacets plats
  • Poids contrôlé Running4all : 230g en 36 2/3
  • Drop : 4 mm
  • Prix : 140 euros
  • Foulée universelle

Hey Hoka vous n'auriez pas un modèle 4 pattes 🙂

Runing4all

GRATUIT
VOIR